Janvier : galette et petits pots

Janvier : galette et petits pots

Charles a eu six mois. Il dépasse désormais les huit kilos et porte la taille 74. Enfin il la porte encore, j’ai acheté quelques nouveaux petits ensembles dans cette taille ce week-end pour découvrir avec déconvenue à la maison qu’ils lui sont déjà bien ajustés. L’avantage : avec un peu de chance il portera la taille 18 mois cet été – la même que son frère… à 18 mois – et je pourrais enfin recommencer à recycler quelques tenues.

Ce mois-ci nous avons commencé la diversification. Les débuts ont été très laborieux, il fallait voir son visage contrarié et ses hauts le coeur ! Il y avait plus de purée sur ses bavoirs que dans sa gorge. Je ne savais vraiment plus quoi faire. Il suffisait en fait de trouver ce qui était à son goût : le brocolis, la patate douce et le fenouil. Il est capable d’en manger 150 grammes sans sourciller. Le reste : courgette, carotte, potiron… n’a pas – encore – été apprécié. Les compotes de fruits non plus d’ailleurs. Je pense que ça viendra, le temps de s’habituer à la cuillère avec des goûts qu’il apprécie. Généralement je prépare ses purées de légumes à la main et j’achète des petits pots de compote. Je garde dans l’idée que le fait-maison est meilleur mais je ne suis plus une extrémiste du genre, ça doit être ce qu’on appelle « l’effet deuxième ».

Une chose est sûre : Charles est de plus en plus mobile. Il se retourne désormais partout et tout le temps, pivote sur ses avant-bras, repasse sur le dos, pousse sur ses jambes pour reculer d’un mètre… Avec toute cette agitation il est capable de parcourir de vraies petites distances et sa volonté est stupéfiante. Lorsqu’il identifie un objet qu’il convoite, il est vraiment prêt à toutes les acrobaties pour l’atteindre. Les jeux de son frère sont donc de moins en moins épargnés et je dois gérer les premiers mini-accrochages entre les deux : « Noooooooon Charles ! ».

Je me souviens qu’au moment de sa naissance, d’autres mamans de petits prématurés m’avaient dit : « Tu verras, les prémas, ce sont des combattants ! ». Sur le moment pour tout vous dire cela m’avait un petit peu agacé. Avec son masque à oxygène, sa sonde et ses deux kilos six il semblait bien amoché mon champion. Et pourtant aujourd’hui je dois reconnaître que cela s’est confirmé. C’est comme si une certaine rage de vivre l’habitait : il a une telle force dans ses mouvements cet enfant, au niveau moteur il m’impressionne vraiment.

Et les jouets passent de sales quarts d’heure…

Parlons maintenant de ce qui fâche – un peu – je me dis que ça pourrait toujours être pire – : le sommeil.

Evidemment, en journée, je lui en ai tellement donné l’habitude, il ne dort toujours que porté. Je commence à essayer parfois de le poser mais c’est très frustrant : il se réveille, pleure, s’énerve, met de longues minutes à se calmer… Il continue donc principalement à dormir sur moi, et moi à utiliser mon ordinateur debout… Un rythme semble en revanche enfin se dessiner : il se réveille vers 6h30, se rendort une petite heure aux alentours de neuf heures puis fait une grosse sieste de deux à trois heures en début d’après-midi.

Les nuits sont souvent imprévisibles… Il est couché à partir de 20h. Ensuite il y a les réveils, généralement deux ou trois. La majorité du temps, il se rendort tout seul, malheureusement après avoir râlé ou chanté un moment, réveillant au passage son frère et sa maman… Parfois il a besoin des bras ou d’un biberon, la solution de dernier recours qui marche presque toujours. La sucette ? Il n’en veut toujours pas, j’ai déjà dépensé vingt euros pour rien dans quatre modèles différents…

Coté Pierre

Pierre a découvert la tradition de la galette cette année ! Impossible d’y échapper, même en Allemagne, elle était la reine de son magazine ce mois-ci. Je ne suis pas une grande fan de frangipane mais pour lui nous en avons cuisiné et il a forcément beaucoup aimé. J’avais trouvé en plus une recette spéciale enfants sur le net, qu’il pouvait vraiment réaliser presque tout seul. Il aime énormément cuisiner, je dois parfois me battre pour avoir encore le droit de casser des oeufs ou mettre en marche le robot dans ma cuisine.

Ce mois-ci il s’est également montré très raisonnable, aucune grosse crise à déplorer après une fin d’année éprouvante. Comme quoi, ça va – ça vient, toujours. Comme quoi aussi la bienveillance ça marche vraiment. La bienveillance je veux dire les reformulations, la compréhension, tout ça. C’est juste que ça demande un tel effort de ne pas tomber dans l’affrontement parfois.

Un samedi matin, la professeur de piscine nous a appris qu’il pourrait au printemps passer chez les « grands », c’est à dire participer à un cours sans parents. Bien sûr j’ai été fière. Et puis d’un autre côté mon coeur s’est un peu serré, parce que c’est notre rituel rien qu’à nous du samedi, sans petit frère ni papa, qui va bientôt s’arrêter. Mais j’espère que nous saurons nous en inventer un autre. Nous allons d’ici là savourer toutes les dernières séances. Et j’espère qu’il continuera à vouloir y aller sans moi – ce n’est pas gagné.

Ce qui m’amuse en ce moment, ce sont ses goûts musicaux, directement influencés de ce qu’il écoute dans la voiture de sa maman le matin. Sur le trajet il me réclame souvent : « Le monsieur qui crie tout le temps allumer le feu ». Johnny compte un nouveau fan !

Côté nous

Je savoure toujours pleinement mon congé parental – qui touche à sa moitié – ne surtout pas y penser. J’ai l’impression que mes journées sont un peu moins inefficaces depuis que Charles a trouvé un petit rythme. Je parviens à aller chaque semaine au marché par exemple.

Avec Ulrich nous sommes partis ce mois-ci à la recherche de non pas une mais deux places en jardin d’enfants. Les attributions se feront le mois prochain et nous n’avons encore aucune idée de la sauce à laquelle nous allons être mangés. Ils seront tous les deux pris en charge à la rentrée, c’est à peu près sûr, mais comment ? Ensemble ou séparés ? Dans notre quartier ou dans un établissement plus éloigné ? Avec notre confiance ou la boule au ventre ? Nous avons la possibilité de déposer douze candidatures dans les établissements de la ville, chaque parent y va comme un joueur de poker : il faut appeler, fournir des justificatifs, souvent se déplacer. Et les directeurs – directrices – répartissent leurs places avec autant de transparence et d’empathie que des agents soviétiques… Ambiance !

27 réactions au sujet de « Janvier : galette et petits pots »

  1. Quel joli bilan ! Pour la diversification, je me souviens que pour ma fille cela n’avait pas été si facile. Je crois que ce n’était pas les nouveaux gouts qui la dérangeaient, mais de passer à la cuillère. Au biberon, elle arrivait bien vite à satiété, alors qu’à la cuillère cela lui demandait un peu plus de temps et d’énergie. N’étant pas très patiente quand il s’agit de manger, il lui a donc fallu un petit moment pour comprendre.
    Et Pierre qui grandit… J’aime beaucoup tes articles qui montrent l’évolution de tes enfants. Je me sens moins seule et moins nostalgique quand je regarde ma fille. Cela n’arrive pas qu’à moi, chez tout le monde les enfants grandissent !

    1. Oh la la oui ils grandissent si vite… C’est incroyable et ça fait vraiment tout drôle parfois. Je crois aussi que la cuillère dérange un peu mon petit, le biberon c’est le grand confort pour lui et il a toujours tellement aimé ça ! Mais petit à petit ça marche de mieux en mieux, même les fruits !

  2. Quel plaisir d’agir de vos nouvelles ! Moi aussi, Charles m’impressionne! Perluette n’en est pas du tout là sur le plan moteur! Mais elle est très forte en petit pots. Et pas terrible en nuit: tu m’étonnes, ils sont de l’année astrologique chinoise du… coq!

    1. Ah ben merci de casser mon moral je ne savais pas encore cette histoire d’année chinoise tout s’explique ! Charles veut bouger, c’est une évidence, je me demande s’il va continuer comme ça en mode casse-cou ou si une fois qu’il saura ramper / avancer il va faire une pause.

  3. Contente de lire que tout se passe bien
    Dans ma ville près de Bonn on a le site littlebirds pour les demandes de place en KiTa. On fait une demande et on attend que l’organisme nous envoie un mail pour une éventuelle entrevue. Je pensais que c’était partout pareil mais apparemment non.

    1. Ici aussi il y a un site internet mais il y aurait encore beaucoup de progrès à faire ! Et la plupart des crèches ont un système parallèle de formulaires et inscriptions.

  4. Joyeux 6 mois (plus si) petit Charles … (mon dieu, il est presque aussi grand et lourd que LutinCoquin … qui lui a la décence d’être raccord avec la garde robe de don frère ).
    Bon courage pour la diversification et le sommeil … est-ce que tu as essayé de lui proposer des bruits blanc si il a l’habitude de dormir contre toi?
    Et, je suis jalouse pour la piscine, ici, ils ne font pas de cours de grands avant 5 ans alors que je suis sûre que mon FeuFolet s’en sortirait à merveille.

    1. Tu as de la chance pour la garde-robe ! Niveau poids et taille j’ai quand même l’espoir que Charles ralentisse un peu maintenant… Je n’ai pas essayé les bruits blancs en effet, c’est peut-être une idée. J’arrive parfois à le déposer en journée mais au bout de quarante minutes souvent au changement de cycle de sommeil il se réveille… Je vous raconterai pour la piscine, j’espère pour commencer que Pierre voudra bien y aller ! Mais en effet, trois ans ça commence à faire grand pour faire les jeux avec eux.

  5. Je vous souhaite d’obtenir deux places en jardin d’enfants, cela a l’air d’être le parcours du combattant encore plus qu’en France. Et je vous souhaite surtout de retrouver des nuits plus sereines.

    Bises
    Virginie

  6. Je trouve que c’est un joli mois de janvier. Plein de découvertes et d’évolution pour tes 2 loulous! Ca doit être bien stressant quand même cette histoire de jardin d’enfants et le sentiment de ne pas pouvoir maitriser les choses… Je te souhaite que ce soit au mieux pour toute votre petite famille!! Et j’espère que ça va s’arranger au niveau du sommeil pour Charles 🙂

    1. J’espère que ce mois-ci nous aurons de la chance dans les deux domaines. La nuit dernière a été parfaite c’est donc qu’il en est capable !

  7. Quelles belles évolutions ! Tu semble vraiment épanouie et tes enfants aussi cela fait plaisir à lire !
    Si Ça peut te rassurer nous somme très loin du compte sur le sommeil ici aussi ! Je me répète tel un mantra « Le sommeil continu ne s’acquiert pas avant 3 ans pour certains enfants » mais franchement cela est fatiguant tout de même ! Comment tiens tu le coup? Tu te reposes en journée ? Pierre va tjs a la crèche tte la journée ?
    Pourquoi devez vous refaire une demande de place pour Pierre l’année prochaine ? Il ne peut pas rester dans sa crèche?

    1. Pierre va tous les jours à la crèche de 8h30 à 15h30 oui… Ce sont de petites journées mais elles me permettent de savourer le calme avec son frère. La tienne ne va à l’école que jusque 11h30 ? J’espère qu’elle fait une sieste ensuite sinon je ne sais pas comment tu tiens le coup ! De mon côté ça va la plupart du temps, il y a des hauts et des bas. En cas de gros bas soit je me couche en même temps que les petits pour récupérer (à 20h30 !) soit je demande à mon mari de prendre le relais un peu le week-end. J’essaie aussi de prendre soin de moi niveau nutrition notamment car ça peut être rapidement mon défaut (manger n’importe quoi pour tenir bon). Pour Pierre en fait il faut faire une réinscription pour le passage du groupe des « moins de trois ans » aux « plus de trois ans » et malheureusement dans notre établissement actuel ils manquent de place pour les « plus de trois ans ».

      1. La sieste n’est pas toujours d’actualité pour la plus grande. … en effet les après midi sont du coup longues mais si elle fait la sieste ce sont les soirées qui sont longues
        Je croise les doigts pour les places à la crèche alors !

  8. Dis-donc, il a bien profité ce petit Charles! Nous aussi on avait commencé la diversification par le salé, et ça avait très bien marché. Enfin, pour Chucky, on voulait absolument lui donner la purée en biberon, mais ça ne lui plaisait pas trop, alors on a testé avec la cuillère le lendemain et ça a été un franc succès! Du coup, on est passé direct à la cuillère pour Couette-Couette et on n’a pas eu de souci non plus.

    1. Pierre adorait la soupe au biberon mais justement j’ai eu beaucoup de mal à le faire arrêter alors cette fois je préférais éviter… Depuis que j’ai écrit cette article ça va déjà mieux, il ne mange pas d’énormes quantités mais il ouvre la bouche au moins (et niveau poids je ne m’inquiète pas 😉 ).

  9. Charles me paraît tellement grand ! Concernant la diversification, ma fille n’a commencé vraiment à manger qu’à partir d’un an ! Quand je vois qu’actuellement, elle n’est pas trop difficile, je me dis qu’il faut vraiment aller à leur rythme. Les Brocolis avaient bien la cote aussi auprès de la fille. Je pense que la forme et la texture y étaient aussi pour beaucoup car elle aimait bien le chou-fleur aussi.
    Bon courage pour le sommeil. Effectivement, peut-être que les bruits blancs pourraient marcher. À tester.
    Pierre est désormais un vrai petit garçon, futur cuisinier 🙂

    1. Oui Charles me semble immense 🙂 . Avec Pierre nous avons malheureusement expérimenté le cas inverse : il mangeait de tout avec appétit pendant la phase de diversification et les soucis ont commencé quand il a dû manger comme nous / en morceaux. Du coup cela me fait beaucoup relativiser aussi et je laisse Charles faire à son rythme ! Pour le portage à vrai dire je crois que le souci ne vient pas que de lui… J’ai clairement pris cette habitude aussi de l’avoir souvent tout contre moi, le sevrage va devoir être bilatéral 😉 .

        1. Merci beaucoup !! Un peu de jaune, la couleur du soleil ça fait du bien en ce moment 🙂 . Et il fallait que j’actualise les photos de toute urgence !

  10. C’est rigolo, on m’avait dit la même chose pour les prémas. J’avais pensé que c’était une sorte de fantasme médical, mais force est de constater que chez nous aussi, le petit préma fait preuve d’une ténacité incroyable!

  11. Pfiou je suis à la bouuuurre ! Le mois de janvier est passé à toute allure non ??
    Charles m’impressionne tellement ! Quel battant c’est sûr ! Ici number 2, quand il n’arrive pas à attraper qqch, il se rabat rapidement sur un autre jouet trop la flemme !! Hihihi.
    Quant à la diversification, je voulais te dire de ne pas t’inquiéter, mais j’ai lu dans les commentaires que cela allait déjà mieux : c’est quand même comme ça la plupart du temps, il leur faut un petit temps d’adaptation à la cuillère. J’ai connu ça pour le premier, je me rappelle très bien des grimaces et de l’état des bavoirs – et de sa tête (mais qu’est ce que tu fais maman ???). C’est plutôt le deuxième l’extra terrestre : je n’avais jamais vu un bébé ouvrir la bouche comme ça ! Et il mange plus proprement que son grand frère
    Enfin, quant au sommeil, je m’étonne toujours de voir que les petits réveillent les plus grands. Mon numéro 1 n’est pourtant pas un gros dormeur mais son petit frère ne l’a jamais réveillé ! Il ronfle pendant que l’autre hurle- c’est assez déroutant mais finalement bien pratique, on se précipite moins au premier bruit. Et oui, tu as bien raison de voir les choses sous cet angle : ça pourrait être pire, et surtout vous allez forcément vers le meilleur. Bises à tous les 3 ❤

    1. Alors pour être tout à fait honnête niveau sommeil pour le moment ça a clairement empiré je suis au bout de ma vie… Mais bon il faut y croire ça finira forcément par s’arranger (et ce jour là je dirai : il a grandit trop vite) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.