Archives de
Catégorie : Maternité

Pourquoi tu dors pas ?

Pourquoi tu dors pas ?

Je suis fatiguée ce matin… Fatiguée depuis bientôt quatorze mois. J’ai l’habitude de ne pas m’en plaindre, de dire que je peux vivre sans beaucoup dormir, et c’est vrai. Il me suffit de six ou sept heures régulières pour tenir. Mais je ne les ai pas eues de la semaine. Pas depuis notre retour de vacances je crois. Depuis quatorze mois, je tiens parce que je ne travaille pas, et parce que dans les plus grands moments de fatigue, je…

Lire la suite Lire la suite

Quand l’adaptation se passe vite et bien

Quand l’adaptation se passe vite et bien

Mes plus anciennes lectrices s’en souviennent peut-être : l’adaptation de Pierre s’était faite dans la douleur. Elle reste même un de mes plus mauvais souvenirs en tant que maman. Pourtant je n’ai pas de reproches particuliers à faire à la structure dans laquelle il avait été accueillie, le taux d’encadrement était excellent (trois éducatrices pour neuf enfants), les éducatrices professionnelles et à l’écoute. Mais je l’avais très mal vécue. J’appréhendais donc nécessairement la période d’adaptation de Charles, tout en pressentant…

Lire la suite Lire la suite

Charles a un an – passionnément

Charles a un an – passionnément

Parfois je m’agace de lire des odes au deuxième enfant du genre : « Merci d’avoir si parfaitement complété notre famille ». Charles n’est pas juste un complément. Il est devenu mon essentiel, mon amour fou. Cette semaine il a fêté ses un an, en couche à cause de la canicule. Cette semaine il a aussi rendu visite au jardin d’enfants qui l’accueillera à la rentrée. Et j’ai réalisé que nous ne nous étions jamais vraiment séparés. Je pourrais vous dire que…

Lire la suite Lire la suite

« Impertinent, spontané, exceptionnel » – Pierre a trois ans et demi

« Impertinent, spontané, exceptionnel » – Pierre a trois ans et demi

Cela fait un peu plus d’un an que je n’ai pas écrit d’article bilan au sujet de Pierre. Plus les enfants grandissent, plus les progrès s’espacent évidemment. Plus il devient difficile de raconter leur petite vie aussi, parce qu’une partie nous échappe et que l’autre nous semble devoir rester privée. J’ai pourtant pensé que je devais le faire, tellement il a grandi ses derniers temps, tellement une page est en train de se tourner je crois. Hier nous nous sommes…

Lire la suite Lire la suite

Y a-t-il une meilleure place dans une fratrie ?

Y a-t-il une meilleure place dans une fratrie ?

Vous vous êtes déjà posé la question ? Je me la pose depuis longtemps personnellement. Avant même de devenir maman je me la posais déjà. Celle du benjamin ? J’ai toujours considéré que j’avais la meilleure place, celle de la cadette d’une famille deux. Ma soeur avait presque trois ans de plus que moi, exactement le même écart d’âge qu’entre Pierre et Charles, et j’ai l’impression d’avoir énormément appris d’elle. Je suis à peu près sûre de lui devoir mes exploits…

Lire la suite Lire la suite

Un printemps de bonheur simple

Un printemps de bonheur simple

Le week-end dernier, un ami nous interrogeait sur nos recherches pour un éventuel achat immobilier… Et comme d’habitude nous bottions en touche, tentions d’expliquer que ça n’était pas pour tout de suite. Et puis j’ai eu cette phrase spontanément : « On est trop heureux en ce moment pour avoir envie de changer ». Et j’ai trouvé ça tellement apaisant de dire ça. Depuis la mi-mai je traverse une jolie phase. Je crois que je profite enfin égoïstement de mon congé parental….

Lire la suite Lire la suite

Comment j’ai fini par aimer la piscine

Comment j’ai fini par aimer la piscine

J’ai détesté la piscine enfant. Mais vraiment. A tel point qu’au lycée, j’ai réussi à m’en faire dispenser définitivement pour une fausse histoire d’allergie. A posteriori je trouve d’ailleurs que ce n’était pas une bonne idée : avoir une mauvaise note sur mon dossier du bac ne m’aurait pas tuée. J’ai détesté l’ambiance. Les vestiaires gelés, le contact de mes pieds sur le carrelage froid et mouillé, le pédiluve dégoûtant, les sèche-cheveux brûlants. J’ai détesté nager aussi. Disons que je n’ai…

Lire la suite Lire la suite

Neuf mois d’esbrouffe

Neuf mois d’esbrouffe

Mes yeux s’embrument toujours très vite quand je repense à sa naissance. Comme une espèce d’automatisme bizarre. Quelle que soit la personne qui se trouve en face de moi. Il suffit de me repasser le film de ces premiers jours. Ma détresse à côté du berceau. J’y ai pensé souvent, la nuit, à côté de lui, après un énième réveil-biberon. Je me suis demandée ce qui avait été le pire, ce qui était si grave au fond ? Parce que…

Lire la suite Lire la suite

Bilingue à trois ans

Bilingue à trois ans

Depuis longtemps je voulais reparler bilinguisme par ici, ça devrait être un peu mon sujet, moi qui suis la maman de deux petits franco-allemands. Et puis je me suis rendue compte avec beaucoup d’étonnement que je n’en avais plus parlé depuis près de deux ans ! Il est donc largement venu temps de faire une petite mise à jour. Pierre est bilingue, je crois pouvoir le dire. Il parle toujours spontanément en français avec moi et en allemand avec son…

Lire la suite Lire la suite

Février – Mars : virus et marche avant

Février – Mars : virus et marche avant

Février est passé vite, peut-être parce qu’il est le mois le plus court. Comme un dernier pied de nez des virus et de l’hiver, nous avons eu très froid en février. Je me suis précipitée dans ma voiture par moins dix degrés le matin, mon grand s’est plaint d’avoir les mains gelées, mon petit bizarrement semblait indifférent. Nous avons été malades aussi, de la maladie la moins poétique du siècle – la gastro. Pierre a eu une forme allégée, Charles…

Lire la suite Lire la suite