Nos jolis moments d’automne (2019)

Nos jolis moments d’automne (2019)

Je n’ai pas vu l’automne arriver cette année. Nous sommes rentrés d’une France caniculaire et hop il était là. Dans la foulée toute la famille a contracté un rhume carabiné.

J’ai eu du mal à m’y faire, à cet automne. Pourtant il a aussi apporté son lot de jolis moments.

Septembre

Mon amie parisienne, la marraine de Pierre, est venue nous rendre visite un week-end. Nous avons passé un peu de temps avec les enfants, puis un peu de temps sans enfants. C’était trop bien de la retrouver.

Nous avons profité de notre tout nouvel abonnement au zoo. Oui, je sais, j’étais contre les zoos et n’y avais plus mis les pieds longtemps. Mais le zoo de notre ville a extrêmement bonne réputation, et j’ai fini par céder à leurs offres familiales. Pour le moment sans regret : je savoure chaque visite comme une enfant, fascinée par toutes ces bêtes.

J’ai manifesté pour le climat avec mon fils aîné, participé au “Friday for future” qui a rassemblé dans notre ville plus de 20 000 personnes. C’était un très beau moment, même si mon fils n’a pas toujours tout bien compris : “Mais je ne comprends pas là maman, on marche, on ne sauve pas la planète ?”. Depuis on en reparle souvent, il s’intéresse au végétarisme comme aux économies d’eau.

Octobre

Nous avons trouvé un nouvel appartement, et ce projet est un grand soulagement. Ce n’est pas forcément l’idéal, ce n’est pas l’achat dont nous rêvions, mais déjà bien suffisant pour nous relancer vers l’avant. Peut-être un peu grâce à ça, peut-être un peu aussi grâce aux enfants qui grandissent, notre couple est bien harmonieux en ce moment.

Pierre et Charles ont vu une comédie musicale sur le thème de Sam le pompier. Ils ont été captivés, ils ont adoré – le petit presque davantage que le grand d’ailleurs, moi qui croyais qu’il n’aurait pas encore l’âge de suivre. Le grand apprécie toujours plus les spectacles vivants, il a déjà été deux fois au théâtre avec son jardin d’enfants.

J’ai fêté l’Oktoberfest avec mes amis français et dansé la chenille en Dirndl. Ils comptent tellement toujours plus, mes amis français.

Nous sommes partis à Dieppe pour une semaine et y avons passé de très jolies vacances. Notre appartement de location était spacieux, parfaitement équipé et en plein centre ville. Nous avons pu profiter de l’air marin à grands poumons. Nous nous sommes régalés de coquilles Saint Jacques et de moules. Nous avons visité de très jolis petits musées.

Novembre

Suivant l’exemple de son frère qui se rend désormais chaque matin à la crèche à vélo, Charles a eu le déclic et ne lâche plus sa draisienne. Nous sommes tous les trois désormais fiers cyclistes. Charles est triste de ne pas pouvoir encore conduire sur la route. Je pense à m’équiper plus sérieusement pour les mois à venir et les plus longs trajets : et si j’investissais ma prime dans un E-Bike ?

Mon grand a eu cinq ans. Pour l’occasion mes parents sont venus nous voir et nous passons en ce moment même une très jolie semaine en famille. C’est toujours la fête quand ils sont là. C’est toujours l’occasion d’avoir un peu de temps pour moi, un peu de temps pour faire autre chose que courir, travailler, et prendre soin de ma famille. Raison logique pour laquelle j’ai le temps de vous écrire aujourd’hui.

Pour ses cinq ans nous avons organisé un grand goûter avec – évidemment – cinq autres enfants. La chasse au trésor dans le parc du château a été particulièrement appréciée. La fabrication de monstres en carton un peu moins, mais elle les a quand même occupés. L’atelier maquillage reste une valeur sûre.

A cinq ans mon grand est sensible, gentil, rêveur, étourdi. Il s’est découvert une passion pour le dessin et les fonds sous-marins.

Au travail, j’oscille entre engagement et démotivation, espoirs de promotion et peur d’être rétrogradée. A force, on s’habitue à tout finalement. Un collègue nous a quitté du jour au lendemain, emporté par un infarctus. L’occasion de se dire qu’on est bien peu de chose, et que la vie est injuste, définitivement.

J’aimerais vous donner des nouvelles plus souvent, plus en profondeur, tout ça. J’ai même des idées d’articles, sur l’écologie, sur l’éducation par exemple. La perte de mes archives, l’arrêt d’Hellocoton, la léthargie générale qui règne sur les blogs ont bien sûr atteint ma motivation.

Une chose est sûre, je vais continuer à payer pour mon nom de domaine. Die Franzoesin, ça ne peut être que moi, et comme je vous l’ai déjà dit je ne peux pas imaginer renoncer à cet espace. Au delà, je rêve d’un jour où j’aurais le temps, de rétablir mes archives déjà, d’écrire davantage ensuite.

En attendant et si je suis sage jusque là, le père Noël devrait enfin m’apporter un nouveau téléphone. J’ai attendu longtemps pour cet investissement, mon ancien appareil à cinq ans et ne peut plus prendre de photos depuis au moins six mois. J’imagine que, peut-être, cela relancera mon activité sur Instagram au moins.

Tout ça pour vous dire : ne vous inquiétez pas pour moi si je reste silencieuse plusieurs semaines ou plusieurs mois. Mon blog ne fermera pas, mon compte Instagram non plus, je m’en occupe simplement désormais en extrême dilettante. Je suis là, je vais bien, et j’espère qu’il en est de même chez vous !


9 thoughts on “Nos jolis moments d’automne (2019)

  1. Cela fait plaisir d’avoir de tes nouvelles et de voir que tout va bien pour toi même si le bilan est plus en demi-teinte pour le travail. Et puis, alles Gute pour votre achat immobilier !
    Ici, le mois d’octobre fut plutôt agréable, notamment nos vacances en Bavière mais novembre est le mois des microbes et des virus pour les deux filles qui se les échangent depuis trois semaines déjà… Tout le monde est fatigué et attend décembre avec impatience.
    A bientôt !

    1. Oh je comprends c’est dur quand les virus s’en mêlent… Ici comme je l’ai écrit on a tous eu un rhume horrible en septembre, heureusement depuis on n’a plus rien eu, je croise les doigts pour que ça dure !

  2. Oh ! Je te pensais dans les cartons, tout simplement. Un déménagement, c’est hyper chronophage.
    Tu sembles sereine dans cet article, ça fait du bien à lire 😉
    Sinon, j’attends les articles sur l’éducation et, si possible, sur les spectacles vivants. Je suis fan de théatre, la vie fait que j’y vais de moins en moins mais mon retour en région parisienne devrait faciliter les choses. Mais à partir de quel âge ça les intéresse et quel type de spectacle pour commencer ?
    Bref, tu auras compris que je serai là pour te lire 😉

    1. C’est vrai que je suis plutôt sereine en ce moment 🙂 . Moi aussi j’adore le théâtre et la musique, je suis d’autant plus contente que mon grand apprécie ce genre de spectacle ! Dans notre ville nous avons de la chance il y a souvent de petits spectacles de théâtre le matin pour les enfants.

      1. Je suis passée devant la comédie française l’autre jour, ils jouent les fourberies de scapin ! Nostalgie quand tu nous tiens !
        Quand tu parles de théâtre pour les enfants, il s’agit de pièce ou par ex de spectacle de marionnettes ?
        Il faudrait que je me renseigne sur ce qui se fait en France

  3. La léthargie des blogs… c’est exactement le mal qui me ronge depuis l’arrêt d’Hellocoton. Je me nourrissais des échanges et des découvertes, mais depuis sa fermeture, les commentaires ont fondu comme neige au soleil sur mon blog, et je ne parviens plus à retrouver mon rythme. Je trouve ça vraiment dommage, mais je suis soulagée de ne pas être la seule à faire ce constat. Et puis il est sain de se concentrer sur ce qui compte vraiment – la vie réelle – donc tu est toute excusée de t’absenter et de prendre soin de ta famille. <3

    1. Je pense que toutes les blogueuses sont un peu perdues en ce moment… D’un côté Instagram ne me satisfait pas vraiment pour communiquer et d’un autre je dois reconnaître qu’en termes de facilité d’utilisation il a pour le moment comme aspiré tout le reste.

  4. La vie réelle est bien plus importante, même si on fait de jolies rencontres et découvertes via internet.
    Je suis contente d’avoir de tes nouvelles par ici. C’est toujours un plaisir de te lire.

  5. Ca fait toujours plaisir d’avoir de tes nouvelles et je pense régulièrement à toi.
    J’ai aussi du mal à être très présente en ce moment avec ma vie à 100 à l’heure… J’en ai pourtant des choses à raconter!
    J’espère que les choses vont vite se décanter à ton boulot et désolée pour ton collègue. Je ne sais pas si vous étiez proche mais dans tous les cas, de tels événements, ça remet la vie en perspective!
    Encore un joyeux anniversaire à ton grand garçon 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *