Le coup de vieux

Le coup de vieux

C’est venu d’un coup. On a commencé à me parler de mon âge. Ou à ne plus oser me le demander. Dans les deux cas c’était un peu suspect.

Le jour de mon anniversaire, c’était flagrant. Les collègues défilaient dans mon bureau : « Joyeux anniversaire Alice ». Et puis ils restaient là, hésitants, cherchant leurs mots. Il n’y a que les femmes qui ont osé demander.

Il y eu l’album photo de de notre mariage feuilleté en janvier. Je me suis rendue compte à quel point j’avais changé depuis. Ne plus avoir le même visage poupon qu’à vingt ans à Paris je suis habituée. Mais j’habitais déjà en Allemagne quand je me suis mariée, j’avais déjà trente ans. J’ai changé depuis, aussi. « C’est les enfants » m’a dit une amie. « C’est la fatigue » m’a dit mon mari. – Peut-être. Ou pas seulement.

Il y a eu ma mère. Elle m’a dit : « Oh les poches sous les yeux, ça commence chez toi ! ». Depuis je ne vois plus qu’elles sur les photos, avant je ne les voyais pas. Il y a eu ma belle-mère aussi, mon autre bonne fée : « Tu te rapproches des quarante ans ». Au cas où je ne savais pas compter.

Il y a cette amie du même âge, obsédée par l’idée que son mari la trompe avec une collègue plus jeune, qui m’en parle à chaque fois. Scandalisée par les propos d’Yann Moix jugeant les femmes de 50 ans périmées sexuellement.

Il y a cette proche qui a subi une opération de chirurgie esthétique pour un coup de jeune. Pour plaire encore. Il y a ce copain de mon mari qui s’est trouvé une vingtenaire et fait fantasmer tous les autres de leur groupe. Mon mari compris, certainement.

C’est très étrange parce que je ne me sens pas vraiment concernée. D’ailleurs je me disais récemment que je pourrais commencer à mettre de la crème anti-rides à la place de ma crème hydratante « à mon âge ». Au delà du fait que je ne crois pas du tout à leurs effets – mais bien à leur prix – je trouverais ça pourtant fichtrement incongru.

Je suis peut-être dans un déni total que la réalité rattrapera bientôt. D’ailleurs c’est vrai, quand on me demande mon âge, spontanément, j’ai toujours envie de répondre 28 ans. Et quand je rencontre de jeunes collègues nés dans les années 90 je me retrouve à faire des calculs improbables pour comprendre comment une telle chose est possible.

Rationnellement, je sais que j’ai vieilli quand même. Mais je me sens encore séduisante. Peut-être pas dans le sens « baisable », ça fait longtemps que je ne me vois plus comme ça. Dans le sens intéressante, coquette… Je me dis qu’il n’y a pas d’âge pour ça ? J’admire tellement de femmes plus âgées que moi. J’en trouve même très sincèrement belles certaines. Je ne comprends pas pourquoi seule la jeunesse serait belle.

Je n’ai pas peur que mon mari me quitte pour une femme plus jeune parce je crois qu’il perdrait mon estime avec ça. J’ai l’impression un peu folle que ça ne m’atteindrait pas. Ce serait plus grave s’il me quittait à cause de mon mauvais caractère. Quelque chose que j’aurais pu changer.

C’est comme les propos de Yann Moix d’ailleurs. Moi aussi je dis toujours que je préfère les blonds. Ça n’a jamais choqué aucun brun que je sache, si ? De toute façon vous savez quoi, Yann Moix, ce n’est pas mon style non plus.

En fait, je crois que je me suis habituée à être vieille. Le vrai coup de vieux, c’est quand je suis venue vivre en Allemagne. Que je me suis installée dans cette petite vie provinciale et tranquille pour construire une famille avec mon mari. Le reste, les rides, les cheveux blancs, n’en sont que la conséquence logique, non ?

Il n’y a que la ménopause qui me fait un peu peur. Je devrais avoir dix ans devant moi encore, heureusement. Je n’ai pas peur de ne plus être fertile, ça non, la baisse de ma fertilité a d’ailleurs déjà bien commencé. J’ai peur des effets secondaires qui ont tellement gêné ma mère et mes tantes. J’espère savoir les soulager.

Etre jeune n’est pas une qualité en soi. Tout le monde l’a été et j’en ai sans doute mieux profité que tout le monde. C’est bizarre mais pour une fois je ne trouve rien à envier.

Vous avez déjà vieilli, vous ?

77 réactions au sujet de « Le coup de vieux »

  1. Ah, la quarantaine ! J’ai déjà franchi cette étape, j’en avais parlé sur mon blog. Je ne te cache pas que cela m’a fait un choc. J’ai mis 18 mois à encaisser, et maintenant ça va. Je trouve ma vie tellement plus intéressante et je me sens tellement plus accomplie maintenant que je ne regrette rien. Physiquement, je suis plus ferme qu’à 20 ans car cela m’a donné, paradoxalement, l’énergie de me mettre au sport. Et j’ai des amis de tout âge, de 25 à plus de 80 ans, avec qui j’ai des échanges riches. Je suis beaucoup plus ouverte maintenant qu’il y a 20 ans. Du coup, je préfère largement ma vie de maintenant !

    1. Je préfère aussi définitivement ma vie actuelle que celle que j’avais à 20 ans, et même à trente. Physiquement en revanche je dois reconnaître que le déclin a lentement commencé 😉 .

  2. Ca fait plaisir de voir qu’il y a encore des gens qui ne se prennent pas la tête ! Nous sommes tous humains et on ne rajeunis pas, ce n’est pas possible ! Autant profiter de chaque instant car il est toujours différent que ceux qu’on a vécu !
    (Bon anniversaire !)

  3. Merci beaucoup pour cet article très personnel est très touchant. Je ne me sens pas encore vieille, mais j’ai pourtant quelques rides qui commencent déjà à apparaître et je sais que je serai très ridée plus tard car toutes les femmes le sont dans la famille. Alors je ne fais pas beaucoup d’illusions je sais que je vais être marquée assez tôt… J’avoue que ça me fait un petit peu peur car j’aime beaucoup plaire et j’aime me sentir séduisante. Mais j’ai confiance en moi, en la maturité et la sagesse, et aux crèmes antirides (surtout de dis rien 😉 En ce qui te concerne, je te trouve ravissante et pas du tout vieille ! Et j’aime beaucoup la façon dont tu vois la vieillesse, c’est très apaisant.

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire je suis contente que cet article t’ait plu 🙂 . Je crois que nous avons à peu près le même âge si je me souviens bien… Ici aussi je ne me fais aucune illusion sur ma peau : je suis très mince et j’ai la peau très sèche, deux choses qui sont plutôt bien vues quand on a vingt ans mais qui m’assurent aussi un avenir ratatiné 😉 .

    2. « Et »pardon ! Ce n’est pas la première faute que je fais dans mes commentaires sur ton blog et je m’en excuse! J’utilise la fonction dictée du téléphone et je ne vérifie pas toujours le résultat 🙁

      1. Je fais aussi souvent des fautes dans mes commentaires pour cette raison (ou parce que je fais moins attention que dans mes articles tout simplement) alors tu es toute pardonnée 🙂 .

  4. J’aime ton raisonnement. Je crois que nous avons un peu le même.
    Je ne me vois pas vieillir non plus. C’est lorsque je regarde autour de moi, c’est lorsque je me rend compte que c’est moi la maman qui attend mes enfants à la sortie de l’école ou de la crèche, c’est là que je vois le temps qui a passé. Mais ce temps a fait que je me connais mieux, que je me sente mieux dans mon corps et dans ma tête qu’il y a 10 ans. Je ne reviendrais pas en arrière, même si j’ai peur de l’avenir.

    1. Ce qui me fait drôle aussi c’est quand au parc ou à la crèche je vois des mamans plus jeunes que moi, dans le sens avec des enfants plus petits ou enceintes… une autre façon de voir le temps qui passe…

  5. J’ai vieilli le jour où nous avons acheté notre premier appart, puis encore un peu le jour où je suis sortie de ma banque en pleurant parce que cet abrut… nous proposait des solutions aberrantes devant notre situation financière borderline, puis encore le jour où j’ai perdu un client, puis quand mon papa a eu un souci au coeur, quand ma mère a eu un cancer, et chaque fois que je vois mon neveu car je ne le vois pas souvent, etc. A contrario, j’ai un peu rajeuni à la naissance de ma fille. Peut-être parce que je l’ai eue à 37 ans et que c’est une expérience que l’on vit plus jeune? En tout cas, j’adhère beaucoup à l’article sur DMT « l’émerveillement », j’aime son regard sur le monde, elle a recentré mes priorités : oui, on peut prendre le temps de cuisiner sans stress, oui, on peut écouter de la musique et danser n’importe comment toutes les 2 ans, c’est rigolo de monter une maison avec des Lego… puis les autres, on s’en fout quelque part 🙂 🙂 😉
    Ce n’est pas vieillir qui m’inquiète, j’aime bien l’adulte que je suis devenue et ce sont toutes ces années qui l’ont façonnée. C’est plutôt cette sensation que le temps passe vite et m’échappe qui me fait vraiment peur. Vieillir, c’est dans le contrat, donc on le savait, non ?
    Je suis comme toi en ce qui concerne mon mari, de toute manière, j’ai tendance à être plutôt entière dans mes sentiments, j’accorde ma confiance sans me poser de question mais, le jour où on la trahit, c’est fini et puis c’est tout.
    Et puis j’ai eu mes premiers cheveux blancs à 25 ans, donc un de plus, un de moins 🙂

    1. Moi aussi j’ai un peu rajeuni à la naissance de mes enfants, car je les ai eu relativement plus tard que la moyenne, et grâce à eux je me suis remise à fréquenter plein de vingtenaires 🙂

  6. D’après mes calculs, je dois être un tantinet plus âgée que toi (38 ans dans deux semaines) et comme toi, spontanément, quand je dois répondre, je pense 28. Je le dis souvent d’ailleurs que je suis restée bloquée à 28 🙂 Je pense que c’est parce que depuis que mon fils existe, le temps a passé tellement vite. Oui, le temps qui avance c’est surtout à travers lui qui grandit que je le vois.
    Je t’avoue qu’en ce qui me concerne, je vis les choses de manière très paradoxale. D’un côté, je suis contente d’avoir un âge que des gens n’ont jamais atteint(même si ce n’est pas un âge canonique, les soucis de santé font que tu penses plus vite à ces choses-là) et de l’autre, j’ai peur de ce qui m’attend et tout comme toi, des affres de la ménopause. Je préfère ne pas y penser.

  7. Le temps passe et comme toi, même si je me rends comptes un peu des signes de l’âge ( premières rides, cheveux blancs…) j’ai toujours l’impression également d’avoir 28 ans et d’être encore jeune. L’autre jour, j’ai également eu un choc en calculant que je devenais plus proche des 40 que des 20. C’est très bizarre cette sensation, comme si les 10 dernières années étaient passées à une vitesse folle et en même temps, ces années ont été très remplies, on s’est énormément réalisée (mariage, emploi, enfants…). J’aime la trentaine, je me sens à ma place, je me suis trouvée, je suis plus sereine, je sais qui je suis, ce que je veux, j’aime ma vie. A vingt ans, j’avais surement pleins de rêves mais aussi beaucoup d’incertitude, je me cherchais. J’étais sûrement plus jolie, avec quelques kilos en moins mais je me préfère aujourd’hui. Car je me connais davantage, j’ai trouvé mon équilibre. Et je trouve pleins de femmes de 40 ans super canon. J’ai l’impression que les femmes font plus jeunes que la génération d’avant par exemple. Elle dégage une assurance, une certaine féminité. Mais aussi pour être honnête, j’ai souvent besoin que mon mari me rassure, et je pose souvent la question (tu trouves que je fais quel âge ?). Donc je conserve encore une peur de vieillir même si je me fais de plus en plus à l’idée. Je crois que chaque âge à ses vertues et nous enseigne beaucoup. Et puis je crois qu’on est pas tous égaux, on ne vieillit pas de la même manière. Joyeux anniversaire à toi et profites de chaque instant. Et tu es encore jeune, je crois aussi beaucoup que la jeunesse est un état d’esprit.

    1. Merci pour ton témoignage, je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis. Moi aussi je préfère ma vie d’aujourd’hui, mille fois même. Physiquement j’ai quand même l’impression que mon « âge d’or » est passé… mais comme je l’ai écrit j’essaie de l’accepter, ça fait partie des choses de la vie !

  8. Si ça peut te rassurer, je disais hier à mon cher et tendre que je me sens « vieille » depuis que j’ai 23 ans (âge où j’ai eu mon premier). J’ai aujourd’hui 28 ans et je me sens parfois tellement âgée et d’autres jours, je me sens jeune, dynamique, pleine d’énergie. J’écoutais une interview de J. Binoche (54 ans) dernièrement et elle répondait que pour elle l’âge c’était avant tout la vitalité. Sans vitalité, on vieillit vite, avec, on reste dans un dynamisme sans cesse renouvelé!
    désolée pour le commentaire décousu, je suis à j-4 de mon terme, donc mon cerveau est un peu saturé!

    ps : je vais te citer dans ma prochaine sélection d’articles 🙂
    Lo

    1. Merci beaucoup pour la citation 🙂 . Les enfants nous font énormément grandir donc vieillir, c’est évident. Mais j’aime beaucoup ton idée du dynamisme !

  9. Oh que je suis admirative (encore une fois !) de la manière dont tu abordes ta vie, avec ce recul qui te donne une sérénité qui me semble encore bien loin pour moi ! Et si c’était vraiment ça, qui faisait la différence ? Ces quelques cheveux blancs, cette crème hydratante qui devient anti-rides, et cette belle dose de sérénité qui t’accompagne au quotidien ?

    1. Tu es adorable ma Louna ! En lisant ton commentaire je me suis dit que ce n’était pas faux, je me sens sereine, et même de plus en plus 🙂 .

  10. Alors cet article tombe à pic! J’ai été extrêmement choquée ces derniers temps parce que j’ai vu, sur les réseaux sociaux, quelques youtubeuses américaines que je suis, démontrer avec fierté leurs interventions chirurgicales esthétiques. Elles ont à peu près mon âge (moins de trente ans!!!) et se font déjà remonter les seins, dans le but de paraître cinq ans plus jeune! Bon, il y en a une, c’était, j’ai l’impression, plus nécessaire que les autres (grossesses multiples et rapprochées: son ventre était très abimé et hernie) mais ça m’a vraiment questionnée. Moi qui ai à peine 24 ans, je ne suis absolument pas culpabilisée de mon ventre criblé de vergetures, ni de ma poitrine marquée, ou des mes petites rides d’expression, mais du coup je devrais? Je devrais me sentir coupable de ma féminité « vieillissante » (mais encore une fois, je n’ai que 24 ans!!), de ma maternité visible?
    La question du mari me frappe aussi. Je suis persuadée que ça n’importe pas mon mari, mais les médias me font penser que si mon mari se tournera, plus tard, vers une femme plus jeune, ça sera normal car de ma faute (je ne me serai pas assez tartinée de crème anti rides quoi) et je trouve ça scandaleux!

    1. C’est en effet scandaleux et c’est un point qui me fait réfléchir autrement aux discriminations hommes – femmes en ce moment. Ça fait partie des raisons pour lesquelles j’ai décidé d’assumer mes cheveux blancs et de ne pas les teindre.

  11. J’avais été surprise de découvrir que tu étais finalement un peu plus âgée que moi, je crois qu,on donne toujours un peu le même âge aux gens que l’on côtoie de loin . Comme toi, je ne m’inquiète pas que mon mari « fantasme » sur plus jeune que moi, je sais que ce ne serait pas son genre.
    Tant que tu te sens bien dans ta peau et en accord avec ta tête, ça me semble le plus important
    Pour l’instant, je ne suis pas vraiment concernée (et lui non plus), les gens nous donnent encore 5 à 10 ans de moins que notre âge réel , je crois que la chute sera rude le jour où on « fera » notre âge (quoique, mes parents ne font toujours pas le leur, certains ont cru que ma mère était la mère de mes fils cet été )

  12. Je ne pensais pas le dire moi qui appréhender la trentaine mais je me sens bien dans mon âge. Je pense qu’on peut rester séduisant et « baisable » même en prenant de l’âge ^^
    Et j’avoue, je mets déjà de la crème anti-rides depuis quelques années. J’avais arrêté pendant un moment… Juste histoire de me montrer que ce petit pot marche bien… 😉

  13. J’ai lu trop vite ou tu n’as pas dit ton âge ? Moi j’aurai 36 en septembre, c’est vieux ou pas ? Je me sens vieille quand je vois tout ce que je n’ai pas encore fait : trouver un job stable et arrêter de devoir déménager tout le temps. Des cheveux blancs, ça fait 10 ans que j’en ai et je m’en fous. Quelques rides et des poches sous les yeux, et alors ? Celui qui me dit que j’ai l’air fatigué n’a qu’à me payer une baby-sitter, de temps en temps ça ferait pas de mal. Mon mari a un an de moins que moi, alors oui parfois on rigole et on dit que moi, je suis vieille. Physiquement, je suis en forme. J’ai tendance à dire que tout ça, « c’est dans la tête ». Quand on arrive à garder le moral, on se sent bien, on se sent jeune, ou plutôt tout ceci n’a pas d’importance.

    1. Eh eh non je ne l’ai pas dit mais je viens d’avoir 36 ans. Et pour moi 35 ans a vraiment été un cap qui m’a poussée à me remettre en question, mais plutôt parce que justement j’avais franchi tous ces caps dont tu parles et je me suis dit : « et après ? ».

  14. Cette année j’ai senti pour la première fois un violent coup de vieux. Cheveux blancs en nombres, rides creusées sur le front et sillons sous les yeux. Dans mon cas, je sais que mon dernier de 3 ans n’a pas arrangé les choses. Les années sans sommeil et le stress dans ses moments de crises de colère m’ont épuisée et mon corps le paie. Mais je n’ai pas encore envie de passer aux colorations chimiques ou aux crèmes anti-âge. Je fais attention à moi autrement, avec des huiles naturelles massées doucement sur la peau et des masques aux plantes pour les cheveux. Bref de la douceur et de la compassion pour un corps qui en a pas mal vu cette dernière décennie. Dans ma tête, à l’inverse, j’ai l’impression de rajeunir ; une vraie gamine qui a envie de faire plein de bêtises ! peut-être pour oublier un peu sa vie bien rangée pleine de responsabilités…
    Et pourtant ! je suis tellement plus apaisée intérieurement qu’il y a dix ans, tellement plus heureuse et résiliante.
    Il me reste à accepter qu’on ne peut pas tout avoir au même moment et qu’il faut bien composer avec les plus et les moins de chaque âge.

    1. J’adore ta conclusion et je me retrouve beaucoup dans ton commentaire ! (On me souffle dans l’oreille que c’est normal, tu es ma plus grande amie depuis bientôt vingt ans – oooooh le coup de vieux supplémentaire 😉 ) De mon côté cependant je n’ai pas encore retrouvée ces envies de gamine comme tu dis, je pense que je suis encore un peu trop fatiguée pour… Mais quand Charles aura un peu grandi, qui sait ?!

  15. tu sais quoi ? on est toujours « le vieux » ou « la vieille » de quelqu’un… et on est toujours plus jeune que quelqu’un aussi. on s’en fout, l’important c’est de se sentir bien dans sa peau (frippée :-))) ) au diable les apparences, et n’en déplaisent à certains, les femmes sont belles à tout age ! tu es une belle femme, ça vient de l’intérieur, et ça rayonne, et du coup ça restera !

    1. Je ne sais pas si je te l’ai déjà dit, mais c’est l’occasion, tu fais clairement partie des femmes un peu plus âgées que moi que je trouve trop belles ! Ça m’a impressionnée quand on a skypé ! Et du coup ça m’a un peu complexée aussi parce que je me trouvais un peu moche en comparaison 😉 .

  16. On a le même âge.
    Récemment, en reprenant le boulot, j’ai recommencé à me maquiller. Il me faut plus de temps, surtout pour les cernes, ces foutus cernes, ah et ses rides, bon allez ridules… j’ai un article un peu comme ça en tête (mais le nombre d’article que j’ai en tête!).
    Et puis finalement au boulot on me trouve l’air jeune, voire ‘toute jeune’, je rectifie en donnant mon âge, ‘ah oui quand même’. Ah et puis y a le prof de yoga (certes plus tout jeune) qui m’a demandé si j’étais étudiante la première fois, certes il faisait noir mais j’étais en legging et il a vu une démonstration de ma souplesse. Je crois que ça ne me fait pas tellement plaisir qu’on me donne moins en fait, mais je crois surtout que les gens ne se voient pas vieillir.
    Bon et puis à part ma hanche qui coince un peu (problème de vieux), je le trouve bien mon âge, j’y suis bien.

    1. Nan mais comment tu sais qu’on a le même âge ? Moi je t’imaginais carrément plus jeune… Ou alors je suis comme tes collègues je me trompe ? En tout cas j’ai hâte de lire tous les articles que tu as en tête, y compris sur ce thème 🙂 .

      1. Oui tu t’imagines toujours ‘vieille’ maman, je me souviens que tu avais écrit un article à ce propos.
        On est de la même année mais pas du même mois, je suis de fin d’année, ce qui fait de moi quelqu’un d’éternellement plus jeune que mes camarades XD
        Donc on est de la même année, et nos enfants aussi, ce qui fait de toi une jeune mère (ou de moi une veille)
        Ben je sais pas comment je le sais, à cause de cet article ou tu parlais du décalage avec les autres mères? Ou de tes trente cinq ans? Ou je sais plus? Peut-être parce que je te suis un hacker?
        Mais c’est rigolo que tu me penses plus jeune, ou que tu te penses plus âgée .

  17. J’ai le même âge que toi 😉 mais je me sens aussi relativement jeune encore… En fait un peu comme toi, l’âge m’importe peu…et même comme je me sens mieux dans ma peau maintenant qu’à 20 ans, je me trouve aussi plus intéressante pour les autres du coup 😉 .
    Comme toi, j’admire beaucoup de femmes plus âgées et en effet la beauté n’a pas d’âge. Cependant je pense qu’il y a un « jeunisme » de la société et une pression pour les femmes d’avoir l’air jeune, beaucoup moins pour les hommes. Je remarque dernièrement que souvent dans les films, l’homme a 10 ou 20 ans de plus que la femme dans les couples, et ça parait normal. D’y prêter soudain attention j’ai l’impression de ne voir que ca, c’est flagrant.cela induit que La femme doit rester jeune, l’homme lui est séduisant à tout âge.
    Par contre, ce sont les plus jeunes qui me renvoient à mon âge en effet, j’ai maintenant deux collègues de dix ans de moins que moi et parfois je sens un décalage, ça me fait un coup de vieux… Et je ne parle pas des stagiaires nés après l’an 2000 !!!!

    1. Les stagiaires et les apprentis, c’est le mal absolu, on devrait les interdire 😉 . Et tu as raison sur cette différence de traitement hommes / femmes, elle est flagrante et moi aussi elle me dérange de plus en plus.

  18. Bien sûr que tu es séduisante ! et les goûts de Yan Moix sont les siens. Moi je me suis toujours demandé à quoi doit ressembler des discussions avec un tel écart d’âge… Et je suis d’accord, j’espère que si mon mari devait me quitter, ce serait pour une raison plus valable que l’âge qu’il prend aussi, soit dit en passant.

    On vieillit c’est certain mais je crois que non seulement je n’ai rien à envier mais j’aime vieillir ! On en reparle dans 3 ans mais pour le moment j’aime être prise au sérieux, j’aime pouvoir m’offrir ce qui me fait envie et j’aime être indépendante. Si c’est au prix de quelques rides et de cernes incarnés : c’est le jeu.

    1. J’ai aimé vieillir au début aussi, je me souviens ! De 25 à 30 ans je crois que je me suis vraiment bonifiée : aussi bien physiquement que mentalement. Mais bon depuis mes 35 ans – et mes deux enfants – c’est un peu différent, physiquement on ne peut plus vraiment dire que je m’améliore 😉 .

      1. Ah non mais on ne peut pas dire ça pour moi non plus ! (enfin sauf si le body positif a tellement révolutionné le monde que les seins qui tombent et le ventre flagada sont devenues tendances).
        Mais comme je t’ai déjà dit, je crois, mon corps n’ayant jamais été au top j’ai l’impression que ça fait moins mal de le voir se détériorer 😉

    2. Bonjour Flora,
      Pour avoir été en relation avec un quarantenaire quand j’avais la vingtaine, je dirais que ça a été une de mes relations les plus profondes (plus qu’avec mon mari ). Ce qu’un quarantenaire, qui abandonne femme et enfants, cherche chez une vingtenaire, n’est pas la jeunesse. C’est vraiment une erreur de compréhension. La jeunesse est seulement un bonus. Ce qu’il cherche, c’est retrouver de l’insouciance, de la liberté, de l’aventure. Ce qu’il fuit n’est pas la vieillesse, mais les mêmes reproches ressassés depuis 10 ans, la routine ennuyeuse, la sensation d’enfermement. Après, j’imagine que c’est plus facile pour un femme de se dire que son mari est parti pour un corps plus ferme (parce que c’est pas de sa faute si elle vieillit, c’est naturel) que de se dire qu’il est parti parce qu’elle l’étouffait (parce que là du coup, elle a sa part de responsabilités).

  19. J’ai vieilli et pourtant je me sens mieux dans ma tête et dans mon corps de maintenant. Mais j’ai toujours l’impression d’avoir 10 ans de moins que mon âge réel. J’ai dépassé la quarantaine mais je le sens trentenaire. Peut-être parce que j’ai été maman tardivement. Si j’avais eu mes enfants à 25 ans, j’aurais des ados actuellement ! Un vrai coup de vieux ! 🙂

    1. Je pense en effet que d’avoir des enfants plus tard que la moyenne peut paradoxalement nous faire sentir jeune ! Moi aussi je n’ai jamais fréquenté autant de vingtenaires qu’en tant que jeune maman 🙂 .

  20. Cet article raisonne tout particulièrement en moi (comme celui sur l’ex).
    Hier, j’ai regardé de près un de mes cheveux pour voir si c’était un cheveu blond très clair ou un premier cheveu blanc. J’ai décidé qu’il était blond, mais le fait même de me poser la question m’a bien fait sentir mon âge. Je viens d’avoir 39 ans. J’ai les seins qui tombent (les allaitements), le ventre flasque (les grossesses), des rides autour des yeux (les fous rire passés). Tout cela ne me dérange pas, car ça me rappelle des choses positives. En revanche, les cheveux blancs et la ménopause, seront de grosses étapes psychologiques.
    Je ressens la crise des 40 ans. Je me sens à l’étroit à l’idée que toute ma vie est bordée jusqu’à la fin, et que les étapes principales sont prévisibles (et je les attends avec bonheur, c’est un sentiment contradictoire). Je comprends ce qui peut passer par la tête de ces quarantenaires qui laissent leur famille pour une jeunette. L’envie de retrouver un peu de liberté, d’aventure et d’imprévu. D’ailleurs, lorsque j’avais la vingtaine, j’ai eu un copain de 39 ans.
    Bref, je comprends et ressens ce besoin de prendre le large. Et je reste fermement au port, car je sais que tout ça n’en vaut pas la peine. Alors, j’essaie de réinventer le quotidien, mon couple, notre vie de famille.

  21. J’aime bien le ton léger de ton article.
    Jusqu’à mes 25 ans, je savais bien exactement quel âge j’avais. Ensuite, entre 25 et 30, j’étais entre deux. Maintenant, je suis entre 30 et 35. Je dois calculer pour savoir exactement, ça passe tellement vite !
    Alors les cheveux blancs se sont invités, mais sinon, dans ma tête, je n’ai pas l’impression d’avoir vieilli.
    Et finalement, je trouve que l’âge importe bien peu. L’essentiel est d’être bien dans ses baskets, je pense 🙂

  22. Mon premier coup de vieux, je l’ai eu quand j’ai travaillé pour la première fois avec un stagiaire qui était né l’année de mon bac. Quand je parle avec de jeunes Allemands pour qui la RDA est un endroit qui a existé au siècle dernier, je me sens moi aussi du siècle dernier…
    Les 40 ans m’ont fait mal, peut-être parce que depuis des années, quand je m’imaginais à 40 ans, je me voyais vivre dans une grande maison avec des ados ou au moins des pré-ados… et je vis en appartement avec trois enfants entre 2, 5 et 7, 5 ans ! Et puis, mon mari est plus jeune que moi, il n’a pas encore passé la barre fatidique de la quarantaine. Mais, il y a peu, quand on s’est couchés à 20h30 un samedi soir, une demi-heure après les enfants… on s’est senti vieux tous les deux !
    Mes trente ans ? D’un côté, je vivais à Paris, je faisais de beaux voyages pendant mes vacances, je sortais avec mes amis… mais ma vie sentimentale n’était pas des plus épanouissantes.
    Mais je suis heureuse et heureuse de voir mes enfants grandir, se développer. Je ne suis pas du tout nostalgique de la période bébé ni petit enfant. J’aime tellement les voir s’affirmer et développer leur personnalité

    1. Je suis également de moins en moins nostalgique de la période bébé, je découvre d’autres plaisirs avec mon grand comme aller au musée ! J’ai adoré avoir 25 – 30 ans à Paris, les sorties, le travail intéressant, mais j’ai au moins la satisfaction d’en avoir profité. En tout cas je me rends compte qu’on a vraiment beaucoup de points communs et j’ai lu récemment chez toi que vous étiez déjà passés par ma ville, j’espère que ça se reproduira un jour pour qu’on puisse se rencontrer !

      1. Ça serait avec grand plaisir ! C’est drôle que l’on soit passé par ta ville, il faut maintenant que je relise mon article pour deviner de laquelle il est question.
        J’ai beaucoup aimé ma vie parisienne aussi, les soirées avec les amis à discuter de tout et de rien… mais toujours avec emphase, les voyages, les pièces de théâtre, etc.
        Je suis plus nostalgique de cette période que de la phase bébé… 😉 Avec mon grand (7,5 ans), j’adore les discussions sérieuses que l’on peut avoir sur le monde, l’environnement, l’histoire, etc. Et puis, c’est mignon de les voir se passionner pour un thème. Aujourd’hui, il était malade, il a absolument voulu regarder des épisodes de C’est pas sorcier et de Il était une fois la vie sur les maladies, la gastro, etc.

  23. Oh wahouw bravo pour cet article, j’ai adoré te lire. Tu as abordé avec beaucoup de sérénité et d’optimisme le fait que le regard change.
    Le principal est de profiter chaque jour de ce que la vie a à nous offrir.

    A très vite !

  24. Merci, encore un très chouette article. En ce moment je me rends compte aussi de plus en plus que je vieillis même si c’est avec sérénité .
    Concernant l’âge, comme Claire, je dois calculer lorsqu’on me le demande (31 ans).
    Il y a encore 2 ou 3 ans , les patients (âgés) me faisaient souvent la réflexion que j’avais l’air très jeune pour un médecin. Depuis ça devient très rare, mais à mon avis ça n’est pas uniquement les rides mais surtout une certaine assurance, et c’est ça aussi vieillir : gagner en assurance.

    1. Oh oui au travail c’est souvent très bénéfique je me souviens aussi au début de ma carrière avoir porté des lunettes avec plaisir pour me vieillir 🙂 .

  25. On a le droit de dire qu’on te trouve très baisable? Ce qui compte, c’est le charme, et tu en as des tonnes!
    C’est rigolo mais j’ai passé ma vingtaine à avoir hâte d’avoir l’air plus vieille, j’en avais marre d’avoir l’air d’avoir 17 ans. Depuis la grossesse tu imagines bien que mon souhait a été un peu trop réalisé…
    Et sinon, tu serais pas en train de virer féministe (oui oui, viens nous rejoindre du côté obscur de la force, c’est tellement libérateur!)

    1. Ah ah merci du compliment ! Et oui, je suis en train de gravement virer féministe, c’est terrible, je devrais même écrire mon coming out bientôt, c’est en projet 🙂 .

      1. Oh ouiii un coming out! C’est rigolo, je suis tombée par hasard (je ne sais plus comment) il y a quelques jours sur un viel article de toi publié par Sous noter toît qui expliquait pourquoi tu n’est pas féministe. Je me suis dit « oh là là, elle ne dirait plus ca, ca ou ca maintenant » (en plus de me dire que tu avais tort bien sûr), il faudrait qu’elle nous fasse une mise à jour.

  26. J’espère que personne ne va mal prendre mon commentaire étant donné que je vais atteindre l’âge canonique de 29 ans cette année. La nana née dans les années 90, c’est moi.

    Après 3 enfants (et un 4e en cours), tout le monde me dit que j’ai morflé physiquement, notamment sur le visage. J’ai des poches sous les yeux, des gros traits bien marqués et profonds sous les yeux aussi. Une jolie ride du lion bien visible même le visage au repos. Lorsque je regarde les photos d’avant les enfants, je me reconnais à peine. Pourtant, seulement 3 ans ont passé.

    Si j’ajoute ma ménopause très précoce (même pendant cette grossesse j’ai la chance d’en subir les symptomes, sauf que je ne peux pas prendre mes médocs), je me dis que l’âge légal décidément n’est rien comparé à l’âge physiologique.

    Mais ça marche aussi dans l’autre sens donc c’est pas mal 🙂

  27. J’ai 27 ans et cette année, en devenant maman, j’ai sentie que j’ai pris un sacré coup de vieux. Presqu’aucune de mes copines d’avant n’est maman alors on se sent dans un monde à part, un monde plus adulte par ce que la responsabilité de ce petit être nous oblige à être un peu plus prévoyant, un peu plus informé, un peu plus posé.
    Pour autant on (mon mari et moi) adore vieillir !! On est ensemble depuis qu’on a 16 et 18 ans on fantasmait déjà sur cette trentaine enfants-chien-pavillon (nous le toutou). Mon mari aura 30 ans l’année prochaine et, alors que nos amis angoissent de ce chiffre, nous on le vit très bien
    Donc le coup de vieux peut aussi être positif 😉

    1. Je comprends, j’ai aussi aimé ce moment où j’ai senti que je devenais vraiment adulte, que je réalisais de vieux rêves : celui de devenir maman notamment. Mais c’était alors le début de la trentaine, et ça n’avait pas grand chose à voir à ce que je ressens depuis que j’ai passé la barre des 35 ans.

  28. Quelle injustice que cette apparence! Je ne crois pas que nous soyons tous égaux face aux affres du temps.
    Pour ma part, j’ai l’impression de faire dix ans de plus que mon âge, en raison de kilos qui se sont accumulés ces dernières années (moi qui ai longtemps été maigre, ce n’est pas évident de devenir un peu ronde) et d’une alopécie sévère que je ne peux plus dissimuler.
    Mais, ce que je trouve difficile c’est cette impression que cette 45ème année signe l’arrivée du déclin physique. N’ayant jamais eu un physique particulièrement charmant, j’accepte assez facilement les rides et la peau qui tombe (un peu moins le poids qui s’installe) mais les efforts supplémentaires pour se mouvoir, les douleurs musculaires plus fréquentes, l’énergie qui régulièrement fait défaut… c’est cela que je trouve compliqué à gérer. On a beau dire que vieillir fait partie de la vie, la vie est quand même plus agréable quand on est en pleine forme.
    Et, si la naissance de mes filles ne m’avaient pas donné l’impression d’être vieille (sans doute parce que j’étais encore étudiante à l’époque), jeunes adultes ou adolescente, elles ne me causent pas de fatigue physique mais sont très souvent sources de petites inquiétudes qui m’empêchent de dormir (alors qu’elles ne m’ont jamais réveillée petites).

    1. J’appréhende déjà l’adolescence de mes fils pour cela, je pense que je vais en passer des nuits blanches ! Pour le reste, heureusement, pour le moment, mon corps est encore bien en forme, je ne constate pas de différences avec avant. Je dirais même que je suis sans doute plus en forme qu’avant, puisque j’ai pris de nouvelles habitudes avec ma vie de famille (j’ai arrêté de fumer notamment). Mais tu as raison, ce la viendra aussi certainement et j’imagine que c’est difficile à vivre.

  29. Je crois qu’on ne se voit jamais vieillir…

    Pour ma part j’ai 28 ans mais je triche : je suis presque toujours entourée de personnes plus âgées que moi (mon mari, mes amis (avoir un an d’avance = être toujours la petite dernière), mes collègues). D’ailleurs on m’appelle encore fréquemment mademoiselle. Parfois ça me complexe un peu car je suis (très) petite et j’ai l’impression de ne pas encore être vue comme une adulte… Mais le jour où on ne me dira plus que madame et où je ne fréquenterai plus que des collègues plus jeunes, ça risque de me faire bizarre
    À côté de ça il est clair qu’avec la maternité on en prend un coup physiquement… Et j’ai déjà quelques cheveux blancs ! (Mais bon, mon mari grisonne depuis la petite vingtaine, lui, alors…)

    En tout cas je trouve que tu sembles bien porter ton âge, dans le sens où tu montres beaucoup de recul et de sérénité 🙂 l’important c’est sans doute de continuer à grandir : en expériences, en savoirs, en bonheurs, en désirs.

    1. Je ne me sens pas triste d’avoir mon âge et je m’imagine déjà assez bien soixantenaire en fait 🙂 . Mais je me rends juste compte que quelque chose est en train de changer et j’avais envie d’en parler, comme tu dis ça fait bizarre 😉 .

  30. j’ai vieilli après avoir eu mon fils: sur les photos, bim, le choc! c’est à moi ces cernes et ces rides?
    Mais comme vieillir est la seule et unique façon de rester en vie, c’est un mal pour un bien! 🙂

  31. Bon, je découvre l’article un peu tard, car je ne suis plus une jeune femme hyperconnectée 🙂
    Je trouve tes réflexions très inspirantes, et j’adore la façon dont tu formules la non-jalousie à l’égard des femmes plus jeunes. Je n’y avais pas pensé en ces termes mais au fond, je crois que je partage tout à fait ce point de vue.
    En ce qui me concerne, j’ai plutôt le sentiment d’avoir pris un « coup de jeune ». Je me sentais « vieille vingtenaire », mais quand tout s’est enchaîné, mariage, bébé, etc. je me suis retrouvée « jeune trentenaire », à vivre tout un tas de premières fois… alors pour le moment, je ne ressens pas trop le poids de mes 34 ans 🙂

  32. J’ai 52 ans et suis passée par la case ménopause à 45 ans. Je souhaite vous rassurer, vous et certaines personnes dont je lis les commentaires ci-dessus. Le plus dur a èté la période de ménopause durant laquelle on a des symptomes mais aucune information à ce sujet. Moi je suis là pour faire exploser ce tabou et vous dire que c’est un passage, un ajustement et que l’on découvre d’autres choses, qu’on est pas obligé de voir cela comme une fin mais une continuation, qu’on peut rester active et péchue et faire des choses qu’on aime et suivre nos convictions. Je n’ai pas de mérite, je me suis interésse au bien-etre physique et mental très tot et plus tard je suis devenue coach. J’aide les femmes et les hommes à s’occuper d’eux-memes, physiquement, émotionnellement et mentalement pour vivre longtemps et ètre à l’aise. Notre corps et notre cerveau sont mieux fait que vous ne le pensez. Vous êtes en train de prendre conscience… C’est un premier pas vers la découverte du vrai « moi ».

      1. J’ai 52 ans, ma ménopause s’est installée vers 48 49 ans sans que je m’en rende compte (Mirena). J’ai la chance d’avoir très peu de cheveux blancs, je dors sans doute un peu moins bien,, zéro bouffées de chaleur, et trois quatre kilos en plus sur la balance. Mais bon, c’est la vie 🙂
        Et on a toujours une vie sexuelle ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.