Lectures de printemps 2018

Lectures de printemps 2018

Je suis fidèle à mon rythme de lecture : un livre par mois, auquel viennent s’ajouter le mensuel allemand Eltern et l’hebdomadaire français Le Point. Parfois j’ai un peu du mal mais je tiens ! Aujourd’hui, je viens vous présenter trois livres très différents les uns des autres : un classique, un contemporain et un manuel pratique !

Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre, 2013, Albin Michel

Lauréat du prix Goncourt, ce livre a beaucoup fait parler de lui et a même déjà été adapté au cinéma. Il raconte les aventures de deux jeunes poilus à leur retour du front en 1918. C’est mon père qui me l’a conseillé et je lui en ai un peu voulu en commençant cette lecture : les premières pages sont très, très dures. En tant que jeune maman sensible, j’ai toujours un peu de mal avec ça. Pourtant je crois que ça vaut le coup d’aller au delà, parce que c’est un roman très fort qui remue et bouscule plein de notions : l’héroïsme, la honte, le mérite, l’honnêteté. Il m’a permis aussi de me rappeler ce qu’a été la vie de ces jeunes brisés par la guerre. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus parce que le récit est construit autour d’une énigme haletante. D’ailleurs je vous conseillerais de ne lire aucun résumé, car elle se met en place lentement. De la grande littérature à savourer en tout cas, avec le ventre un peu serré.

Au bonheur des dames d’Emile Zola, 1883

J’avais envie depuis les Misérables de me relancer dans un classique mais je ne voulais pas justement après la lecture précédente quelque chose de trop dramatique. Le titre de celui-ci me semblait prometteur de légèreté. En effet, je n’y ai pas trouvé trop de misère ni de sang, même un joli conte par certains aspects mais quand même : à plus d’un siècle d’écart, ce roman m’a fait beaucoup réfléchir. Il y est question d’un grand magasin parisien, de son succès, de son fonctionnement industriel et des petits magasins alentours qui s’éteignent et meurent en conséquence. A certains égards, cela m’a rappelé notre situation actuelle, la place grandissante du marché en ligne et la détresse des magasins des villes. J’ai adoré comment les sentiments des uns et des autres sont décrits avec un certain fatalisme et sans prendre parti. J’ai un peu moins aimé les très longues descriptions du grand magasin.

Frères et soeurs sans rivalité d’Adèle Faber et Elaine Mazlish, 2018 (édition revue et augmentée), Sobook

Comme vous le savez déjà, je m’interroge beaucoup sur les relations entre frères et soeurs. Ce livre m’a été conseillé plusieurs fois comme étant incontournable sur le sujet et je me suis donc plongée dedans avec plaisir. C’est effectivement une mine d’informations, de réflexions et de bonnes idées. Mon exemplaire est déjà plein de marque-pages et je pense qu’il est destiné à devenir comme mon Flliozat (« On a tout essayé »), un de ces livres qui traînent dans ma table de nuit et que je reprends tout le temps. Un seul bémol : le style, on reconnait bien un ton anglo-saxon, je ne saurais dire exactement pourquoi, la facilité avec laquelle les choses sont expliquées peut-être, comme s’il s’agissait d’une simple recette culinaire. Beaucoup d’exemples et de situations concernent des enfants plus grands, pourtant j’ai déjà retenu plein de choses pour ma fratrie actuelle :

  • comment arrêter les comportements brutaux et laisser s’exprimer la colère en sécurité,
  • comment éviter les comparaisons (absolument !),
  • comment ne pas enfermer un enfant dans un rôle,
  • comment régler les disputes…

Je conseille vraiment cette lecture à toutes les mamans de plusieurs enfants, elle a le mérite en plus de ne pas être du tout culpabilisante.

31 réactions au sujet de « Lectures de printemps 2018 »

  1. Tu me donnes envie de lire « au revoir là-haut ».
    Et je vais me procurer le livre sur les frères et soeurs, ca m’intéresse beaucoup ! Mes enfants s’entendent plutôt bien mais il y a parfois des disputes, de la jalousie, des petites tapes… C’est aussi parfois difficile de n’a pas faire de comparaison… Bref, ça peut me servir je pense, merci pour ces conseils 😉 !

    1. Mais de rien, n’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé après les avoir lus ! Concernant le livre sur les fratries, il est vraiment super tu verras, tu en retireras forcément quelque chose je pense !

    1. En tout cas quelque soit le ton c’est vrai qu’il est super, j’ai envie de l’offrir à toutes mes copines pour la naissance de leur deuxième !

  2. Au bonheur des dames est le roman de Zola que je conseille toujours. Car c’est le moins noir et le moins sinistre, on peut le dire aussi, le seul avec une fin heureuse de sa saga. En même temps, Zola est mon auteur, celui que j’adore et que je ne me lasse jamais de relire.
    Au revoir là-haut, je l’ai lu en toute fin de grossesse et j’avais été transportée par la plume magnifique de l’auteur. Et quelle histoire !
    Pour ton dernier livre, cela pourrait bien m’intéresser. Étant jeune maman de 2 enfants, je commence à me poser certaines questions sur la fratrie ou comment bien accompagner mes deux filles.

  3. J’avais lu au Bonheur des dames au lycée et j’avais adoré. Il faut dire que j’aime beaucoup Zola. Et même de ses longues descriptions! C’est dire! lol. Concernant le livre sur la fratrie que tu conseilles je pense que je vais me le procurer rapidement. Je ne me suis pas vraiment encore penchée sur les relations frères/soeurs mais il va falloir que je m’y mette!

    1. Bon alors là j’ai trouvé plus littéraire que moi parce que de mon côté les longues descriptions de Zola… j’ai quand même du mal 😉

  4. C’est super d’arriver à lire autant. L’idée de se fixer des objectifs est très bonne, je vais essayer de faire pareil.
    Je sus ravie que tu aies aimé Au Revoir La Haut, qu a été un de mes gros coups de coeur de l’an dernier. Le film avec Albert Dupontel est très bien fait, très poétique, et la suite, Couleur de l’incendie, est également excellente, Pierre Lemaitre est un grand auteur !

    1. Merci à toi pour le conseil 🙂 . Prochaine lecture de ce genre si les nuits restent aussi chaotiques chez moi : le livre que tu conseillais sur le sommeil !

  5. Ta description de « Au revoir là-haut » me donne bien envie !

    Je suis comme toi : souvent je lis un livre par mois plus quelques revues qui changent (je n’ai pas d’abonnement en particulier). Il y a des mois où j’arrive difficilement à terminer un livre, et des mois où je peux en lire plus. Par exemple, j’en suis déjà à 4 et le 5ème est bien avancé pour ce mois de juillet. Je lis un peu de tout, beaucoup de romans (fantastique et science-fiction particulièrement, mais tout le reste y passe), pas mal de livres/BD/revues scientifiques (parfois économiques ou médicaux) et pour le reste, c’est tout ce qui me tombe sous la main.

    C’est vraiment quelque chose qui m’ennuie dans ma vie d’adulte : j’ai énormément moins le temps de lire qu’avant. Quand j’étais enfant, ma mère nous avait pris un abonnement à la bibliothèque et nous y emmenait une fois par semaine. A chaque fois, je prenais le nombre maximal de livres autorisés (7) et je les finissais pour la semaine suivante. Pour partir en vacances, nous prenions un gros sac que pour les livres et lorsque l’une d’entre nous avait fini les siens, on commencait ceux des autres !

    Tout ca pour dire que la lecture fait partie intégrante de ma vie 🙂

    1. Oh la la même quand je n’étais pas maman je n’ai jamais eu un rythme aussi soutenu… Et puis généralement je fais toujours une pause entre deux livres, le temps de digérer le précédent. Tu me diras si tu lis « Au revoir là haut » ? Je pense qu’il te plaira 🙂 .

  6. Ah au-revoir là haut! Très bon choix de lecture! Je te conseille également la suite, Couleurs de l’incendie. Encore plus cynique!

    Au bonheur des dames et le seul roman de Zola que j’ai lu et où j’ai vraiment accroché. Il décrit bien la réalité de l’époque mais en laissant un peu d’espoir!

    Si ça ne fait pas partie de ta liste, je te conseille la sage l’amie prodigieuse d’Elena Ferrante. Gros coup de cœur pour ma part, il me reste le 4ème tome à lire!

    1. Tu es déjà la deuxième à me conseiller cette suite alors c’est noté ! J’ai entendu beaucoup de bien d’Elena Ferrante mais j’aurais du mal à lire de l’italien traduit. Il faudra peut-être que j’essaie en version originale ! Je vais l’offrir à ma mère pour commencer 😉 .

  7. Au revoir là-haut vient à l’instant de rejoindre ma liseuse ! Tu m’as donné envie de m’y plonger.
    Comme toi j’avais aimé la relative légèreté d' »Au bonheur des Dames » qui contraste avec certains autres tomes des Rougon Macquart.
    Quand au dernier, je pense fortement à le mettre sur la liste de naissance pour Numérobis.

    1. Oh super pour « au revoir là-haut », tu me diras ce que tu en as pensé ? Pour le dernier c’est une bonne idée pour la liste de naissance surtout qu’il n’est pas donné !

  8. J’ai beaucoup aimé « Au revoir là-haut » ; il paraît que la suite, « Couleurs de l’incendie », parue récemment est au moins aussi bien !

  9. Au-revoir là-haut me fait de l’oeil depuis un moment. J’ai hâte de m’y plonger dedans. Dans le style XIXe j’ai adoré Anna Karenine, le roman le plus abordable de Tolstoï à mon avis.
    As-tu lu les Bienveillantes de J. Litell, un livre complètement à part mais qui m’a tellement marqué.

    1. J’ai beaucoup aimé Anna Karenine aussi ! Et j’ai lu les bienveillantes, c’est en effet un livre qui m’a énormément marquée, traumatisée même peut-être, j’y repense souvent…

  10. J’adore Zola, mes préférés étant La faute de l’abbé Mourré et l’Oncle Pascal, qui sont deux magnifiques histoires d’amour. Tu m’as donné envie de lire Au revoir Là haut! Mais ce sera pour l’été prochain, car je me suis attelée à Duras pendant ces vacances 😉

    1. C’est drôle vous êtes plusieurs à être fan de Zola ! Tu lis quoi de Duras ? J’en ai lu deux ou trois je crois mais je n’avais pas particulièrement accroché…

      1. J’ai fini L’Amant de la Chine du Nord et là je commence Un Barrage contre le Pacifique. J’aime beaucoup le style elliptique et paraphrasique (?). Ça se lit bien je trouve ! Zola est le premier classique que j’ai lu, à l’époque c’était Une Page d’amour. Il est très beau aussi celui-là !

        1. Je me souviens avoir bien aimé un barrage contre le pacifique et pourtant c’est loin c’était au programme du bac de français mon année 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.