Février – Mars : virus et marche avant

Février – Mars : virus et marche avant

Février est passé vite, peut-être parce qu’il est le mois le plus court. Comme un dernier pied de nez des virus et de l’hiver, nous avons eu très froid en février. Je me suis précipitée dans ma voiture par moins dix degrés le matin, mon grand s’est plaint d’avoir les mains gelées, mon petit bizarrement semblait indifférent. Nous avons été malades aussi, de la maladie la moins poétique du siècle – la gastro. Pierre a eu une forme allégée, Charles une forme plus sérieuse. Il a frôlé l’hospitalisation pour cause de déshydratation, perdu du poids. Ses joues creusées, je retrouvais son visage de la néonat’ au creux de mes bras. Heureusement il avait quelques réserves, il a retrouvé la forme en tout cas – et ses huit kilos 400. Mars arrive et j’en attends beaucoup maintenant : des températures plus clémentes et la fin définitives des petites maladies. J’espère qu’il ne me décevra pas !

Je ne voulais plus forcément faire de point mensuel sur l’évolution de Charles. Il semblait me souvenir qu’à partir de six mois ils progressaient moins rapidement. Finalement je me dis que si j’attends encore un peu, j’aurais bien trop à raconter. Charles semble avoir été livré avec l’option fusée.

Les débuts à la cuillère ont longtemps été compliqués, j’étais à deux doigts d’abandonner. C’est ce que j’ai fait d’ailleurs, pendant une semaine, le temp de sa gastro. C’était peut-être juste le temps dont il avait besoin pour être prêt. Depuis il ouvre bien la bouche, s’agite quand il me voit remuer dans l’assiette et semble enfin se régaler de des purées et compotes. Il n’en mange toujours pas des quantités astronomiques et reste assez sensible au niveau du goût mais ça se passe bien. A tel point que cette semaine nous avons finalement introduit la viande. Il a deux belles dents désormais et aime bien aussi mordiller la cuillère.

Ce qu’il adore, ce qu’il préfère même peut-être, c’est son grignoteur, cette espèce de grosse sucette trouée. C’est drôle car son frère n’avait jamais vraiment adhéré au concept. En attendant que Charles s’assied, c’est une solution qui lui convient pour manger des morceaux et tout seul, pendant nos repas. Il aime aussi tenir son biberon d’eau et se débrouille très bien !

Il babille enfin, de plus en plus. Et prend des voix différentes pour nous appeler par exemple, c’est adorable.

Niveau mobilité, il a continué sur sa lancée. Après s’être exercé pendant tout le mois de février ça y est : il a compris comment avancer. Selon l’aspérité du sol ou l’éloignement de l’objet convoité il rampe ou se met à quatre pattes. Il y a encore des petits loupés, des reculs, mais dans l’ensemble, il peut désormais efficacement se déplacer – et s’essaye à attraper les plus minuscules objets. Avec les dommages collatéraux que cela implique : le grand frère qui ne peut presque plus jouer en paix (stress de la maman +), la main accrochée au tiroir de la commode qui manque de se refermer (stress de la maman ++), le piège à poissons d’argent retrouvé dans sa main (stress de la maman +++).

Il faut dire que ses progrès me surprennent sans que je les attende. Je me souviens pour son frère avoir lu religieusement chaque mois les étapes qui nous attendaient. Cette fois, je ne sais pas si je n’ai pas le temps, si je suis plus sûre de moi, si je me protège inconsciemment, mais je ne l’ai presque jamais fait. Je vais vous confier autre chose aussi : je me suis désabonnée sur les réseaux sociaux de presque tous les comptes de bébés nés en juillet. J’ai fait ça à la maternité, juste après la naissance. J’étais tellement dégoutée, d’avoir accouché si tôt, de ses débuts catastrophiques. Je ne voulais pas de comparaison. Et c’est comme ça que depuis, chaque progrès m’ébahit.

Les nuits aussi se sont un peu améliorées. Evidemment nous partons de loin mais depuis deux semaines les réveils sont devenus davantage prévisibles, c’est toujours ça. Généralement il a besoin de reprendre un biberon vers 23 heures – je ne comprends pas pourquoi, mais bon – puis se réveille très tôt, à partir de 5h30. Ça me laisse toujours six heures pour dormir… Les siestes, quelles siestes ? Elles restent son point noir et j’ai l’impression qu’il mettra encore du temps à se réguler. Il dort trois demie-heure dans la journée, en gros, et si possible sur moi. Evidemment, cela ne me laisse la possibilité de rien faire, mais je m’y fais.

Je cours toujours après le temps, vous le savez, et après mes publications aussi de ce fait. Les mois de janvier et de février m’ont été plutôt favorables en termes d’écriture, avec beaucoup d’articles qui ont plu, cela m’a motivée. J’ai quand même pas mal de difficultés à tenir mon rythme hebdomadaire : aucun article d’avance, et la pression qui monte à chaque fin de semaine. Je ne veux pas lâcher, j’y tiens – mais j’ai  quand même décidé de m’octroyer des vacances. Pour Pâques, nous partirons une semaine en Bourgogne – voir Chat-mille ! En avril, ma famille viendra fêter le baptême de mon bébé. En mai, je partirai enfin retrouver ma Côte d’Azur. A chaque fois, je pense sauter une semaine de publication, j’espère que vous ne m’en voudrez pas, je resterai en tout cas présente sur Instagram. J’aimerais aussi parfois écrire des articles plus courts, plus légers.

La semaine dernière j’avais enfin prévu d’aller présenter Charles à mes collègues. Cela faisait longtemps qu’on en parlait, ils n’étaient pas toujours disponibles, j’attendais qu’il soit plus robuste et que les vagues de grippe soient passées. Le matin, j’ai fait quatre fournées de cookies pour égayer la pause café. Lorsque mon grand s’est levé les yeux plein de sommeil et qu’il les a vus, ses yeux se sont illuminés. Il m’a demandé : « Pourquoi ? C’est la fête ? ». J’avais prévu de lui mentir, de ne pas lui dire où j’allais, de l’emmener à la crèche, mais je n’ai pas eu le coeur à le faire. Alors je lui ai dit : « Tu as toussé cette nuit, tu es un peu malade, tu vas rester avec moi aujourd’hui. On va aller au bureau de maman. »

J’aimais tellement enfant rendre visite à ma mère au travail. J’étais fascinée par tous ces stylos, ces papiers, ces ordinateurs. J’ai retrouvé de mon émerveillement dans celui de mon grand. Mes collègues ont été comme toujours, adorables, et pendant que je buvais le café avec eux, notre responsable informatique initiait Pierre à Paint, Word, à notre mur digital. Il était tellement fasciné et heureux – et moi si fière de lui. Ensuite on est rentré, il a été sage toute la journée, et moi un peu contente d’avoir organisé son école buissonnière. C’est ce genre de souvenirs que je veux garder de mon congé parental. La liberté et la chance de pouvoir en profiter.

41 réactions au sujet de « Février – Mars : virus et marche avant »

  1. Je n’ai pas d’enfants mais j’adore vous lire et ce depuis le début même si je ne commente pas toujours , je ne rate aucun article et ne m’en lasse jamais !

  2. De bien belles évolutions pour Charles. Quand je te vois d’écrire le sommeil de celui-ci, je revis la première année de ma fille. Chez nous c’est l’acquisition de la marche qui permit qu’elle trouve son rythme.
    Moi aussi j’aimais rendre visite à mon papa dans son bureau. De l’enfance à l’adolescence j’ai pu le faire de temps en temps. C’était magique de découvrir cet univers inconnu.
    Pour ton rythme de publication, pas de stress ni de pression. Il faut avant tout que tu gardes du plaisir. Profites bien de ces vacances !

    1. Merci de me donner espoir même si l’acquisition de la marche me semble quand même encore assez loin. Je pense aussi que sa rentrée à la crèche, à 14 mois, devrait arranger les choses (même si je n’ai pas hâte pour autant !).

  3. Ton Charles grandit super bien j’ai l’impression 🙂 ! C’est chouette ! J’ai souri avec tes « stress de la maman  » car ce n’est que le début (surtout la tranquillité du grand frère ).
    J’aime beaucoup l’anecdote avec ton travail, c’est top et tu as bien fait de changer le planning.

    1. Roh la la oui il grandit même trop vite je trouve… La journée de jeudi dernier restera en effet un joli souvenir. Et pour la tranquillité je crois que c’est fini pour un moment !

  4. J’aime tellement ta conclusion ! C’est tellement ça ! Trop bien l’école buissonnière !
    Moi j’adore toujours ces compte rendus mensuels, ils sont toujours si doux et ça me passionne de voir Charles grandir si vite !
    Enfin je suis heureuse d’avoir accouché en mai comme cela nous nous suivons toujours !! Hihihi.
    Et enfin, tu as bien raison de profiter des vacances. Ces 3 semaines s’annoncent merveilleuses ! Profite en bien et fais des bisous à Camille pour nous ! Et profité bien de ton sud, je sais bien comme c’était dur de ne pas rentrer cet été ! Hâte aussi que tu nous raconte le baptême !

    1. Je ne me souvenais pas m’en être déjà plainte ici mais en effet mon absence de vacances en France cet été me pèse encore ! Je compte bien me rattraper cette année.

  5. Juste un petit mot pour te dire que moi je suis bien contente d’avoir ton article à lire chaque semaine 🙂 sur les sujets de fond comme sur les petites nouvelles « en vrac » comme cette fois-ci – d’autant plus que ta conclusion me parle beaucoup !
    C’est drôle ce que tu dis sur le fait d’être surprise par les progrès de ton deuxième bébé. Je me suis rendue compte moi aussi que je n’avais presque rien lu sur l’éveil des premiers mois cette fois-ci, alors que pour mon aînée j’étais même abonnée à plusieurs newsletters !
    En revanche je suis tombée sur un vieil article de mon blog qui décrivait les progrès de ma fille à 5 mois, ça m’a fait replonger dans plein de souvenirs et je me suis fait la promesse de rédiger au moins quelques articles de ce type pour ma deuxième, pour mémoire…

    1. Bon bon je vais essayer de me motiver pour garder le rythme alors 🙂 . C’est vrai que moi aussi je suis attachée au rythme de publication des blogs que je suis. Eh oui, les deuxièmes on les suit d’un peu moins près d’un autre côté je pense que pour eux c’est aussi une forme de liberté.

  6. Mon Lapin n’a accepté de manger autre chose que ses bibs à… presque 1 an. Et il reste accro au lait, à plus de 2 ans. Il se nourrirait de biberons et de petits suisses uniquement avec bonheur, si je le laissais faire. Tu vois que ton petit bonhomme n’est pas en retard !
    Pour les virées au bureau de Maman, ma grande adore toujours y aller, à croire que pour elle c’est un lieu magique. Les enfants aiment tellement pouvoir se figurer la vie extérieure des parents ! C’est toujours la fête pour elle 🙂

    1. C’est dingue pour ton lapin, mes fils aussi sont très attachés à leurs biberons, le plus grand en a bu quotidiennement jusqu’à trois ans. C’est vrai que le bureau est un lieu magique pour les enfants c’est rigolo 🙂 .

  7. C’est rigolo, je m’interdis de partager les progrès de ma fille, en général, mon mari répond « ça y est, elle tient les conversations en 2 langues, on travaille la 3ème ». Pour ma part, je réponds que c’est un bébe très souriant et très bien dans ses bottes, cerise sur le gâteau, elle a une excellente relation avec sa nounou. C’est tout. Au départ, on répondait mais on s’est aperçu que ça partait systématiquement en comparaisons infinies. Franchement, on ne veut pas savoir si elle est en avance, en retard, etc. Nous ne voulons pas d’autres enfants et, comme toi, j’essaie de vivre l’instant, c’est à dire vraiment être présente dans les moments partagés avec mon mari et/ou ma fille. Nous menons une vie compliquée avec déplacements pro, etc. Ce qui implique quelques nuits chez la nounou et des levés parfois trèès matinaux.
    Donc j’ai tendance à considérer que notre fille avance à son rythme et qu’elle apprend ce qui nous arrange (prendre son bib toute seule, ouf !). Quand on me dit que, à 11 mois, elle devrait faire des marches avant, je réponds, traumatisée par tous ces fichus virus hivernaux, que je préfère lui apprendre à se moucher 🙂 🙂 on y travaille et c’est bientôt acquis 🙂
    Est-ce que, comme moi, tu penses à enregistrer le rire de ton bout’chou ??????? Ce son me fait un bien fou, j’envisage de le mettre pour les notifications sms 🙂

    1. Tu as bien raison, c’est vrai que ces histoires d’évolution de bébés, ça tourne vite à la comparaison. Mais je n’ai pas ta sagesse et j’ai du mal à ne pas crier sur tous les toits les progrès de mon petit dernier. Je me suis fais tellement de souci pour lui quand il était petit, c’est une telle revanche sur les premiers jours de sa vie… Pour le rire tu as raison je dois le faire. Pour le moment j’ai la chance de n’être jamais séparée de lui donc je l’ai à volonté 🙂 .

      1. Ah mais je n’ai jamais dit que je n’étais pas prête à hurler à la terre entière que mon bébé a réussi ceci ou cela, hein ? Chaque fois, je suis hyper fière ! mais quelques personnes m’ont gâché les fois où je l’ai fait, genre « elle a dit maman bien distinctement et tout et tout », devine les commentaires ? « après ce sera maman j’ai faim » « maman quand est-ce qu’on arrive »… bref, du coup, je préfère être très très fière en l’applaudissant des deux mains (elle adooore ça) en compagnie de son papa 🙂
        Au début, j’ai été un peu frustrée de ne pas pouvoir écrire partout ses progrès. Finalement, ça nous a construit un genre de petit jardin secret ou un cercle de multiples bons moments tous les trois, intimes et parfois très drôles. Je ne sais pas si je suis claire ?
        Néanmoins, je comprends tout à fait ce ressenti par rapport à ton petit et je crois que chaque maman réagit différemment., et surtout combat ses inquiétudes à sa manière 😉

        1. Bien sûr je comprends et c’est super aussi, avec mon mari nous aimons également beaucoup nous extasier dans l’intimité 🙂 – et c’est vrai que parfois les commentaires des proches ou moins proches peuvent vite être agaçants.

  8. Pas de pression, publie au rythme que tu peux. Je suis sûre que dans tous les cas ça sera très bien
    Charles est impressionnant. Qui l’eût cru quand il a décidé de sortir plus tôt que prévu?! Bravo petit bonhomme ! Et je suis contente de lire que la cuillère passe mieux, tu dois te sentir bien soulagée !

    1. Oh oui mon petit Charles m’impressionne et je me suis fais tellement de souci pour lui, il a connu des débuts si difficiles, j’ai moi-même sincèrement du mal à y croire…
      Je suis contente aussi que les choses se soient arrangées pour les repas finalement il suffisait juste de lui laisser un peu de temps j’ai l’impression. Il y a eu comme un déblocage !

  9. C’est sympa de suivre les évolutions de Charles! Il m’a l’air hyper dégourdi ce petit bonhomme! C’est rigolo, on dit que les seconds sont souvent plus éveillés que les aînés, mais chez moi, c’est le contraire! Chucky a tout fait très vite et assez tôt et Couette-Couette prend son temps!

  10. Je comprends que tu ai du mal à garder le rythme.
    En ce moment, je me sens un peu dépasser et je publie beaucoup moins.
    C’est vraiment très chouette d’avoir passé cette journée avec tes collègues avec tes deux enfants, c’est vrai qu’après ça fait des super souvenirs.
    Les micro siestes de Charles me parle très bien, c’est exactement ce que m’a fait ma fille jusqu’à ses 1 an. Ensuite elle n’a fait qu’une seule sieste mais d’1h30, c’est bien mieux. Elle est d’ailleurs toujours au même rythme 🙂

    1. Eh eh si tu savais le nombre de fois où je repense à ton article : « Que faire pendant qu’on essaie d’endormir son bébé » en ce moment !

      1. D’ailleurs, je voulais ajouter une autre activité ce que je n’ai pas encore fait et que je pratique actuellement pour l’endormissement à rallonge de ma fille : le yoga des yeux. Ça permet de me faire un peu travailler la musculature de mes yeux. Je révise les exercices que m’avais conseiller mon orthoptiste il y a quelques années 🙂

        1. Je ne connais pas du tout mais je te félicite pour ton inventivité 🙂 pour le moment la rééducation de mon périnée m’occupe encore assez…

  11. Ralala comme je comprends tes « Charles m’impressionne vu les soucis qu’on s’est fait à sa naissance »…
    Moi aussi je suis fan de ce genre d’articles (et de ton blog en général!) mais je te souhaite aussi de profiter de tes vacances 😉
    Pour le sommeil je n’ai malheureusement pas de conseil car ici aussi c’est minimum un réveil par nuit pour le biberon. Et pour rejoindre d’autres commentaires quand on parle de ça généralement on le droit à des « quoi???????? mais il devrait faire ceci ou cela », ce qui n’aide pas et fait juste culpabiliser!

    1. Rah la la les commentaires ! J’en ai beaucoup souffert avec mon premier, cette fois je me sens plus sûre de moi pour envoyer tout le monde balader… Courage pour les supporter ! (Et moi depuis que je connais le nom de ton bébé, je suis presque jalouse tellement c’est joli 😉 )

  12. ne t’en fais pas pour tes article, on est là, on t’attend ! c’est super d’être allée au bureau avec les 2 ! je l’avais fait moi aussi à l’époque, c’était super, ça avait mis une sacrée ambiance… tu feras des gros bisous a chat mille de ma part ??

  13. Ici aussi Y. se réveille une fois par nuit pour un biberon, mais moi je trouvais ça super bien pour un bébé de 5 mois avant de lire ton article :-p

    1. Mais c’est super bien, Pierre a fait ça jusque six mois ! Ce qui est plus compliqué avec Charles c’est le côté imprévisible : parfois il se réveille trois fois, parfois pas du tout, et je ne comprends pas trop pourquoi : je ne suis pas sûre qu’à 23 heures il ait déjà faim alors qu’il a dîné à 20 heures… Mais bon ça passera de toute façon hein 😉 .

  14. Tu as bien raison de t’octroyer une semaine de vacances de blog, surtout si tu le vis avec une telle pression !
    Bravo à ton petit Charles, qui semble vraiment un sacré champion !
    Et ta conclusion est parfaite : profiter de cette liberté de passer du temps avec tes garçons, c’est vraiment le bonheur <3

    1. Oui c’est vrai qu’il y a des journées plus difficile que d’autres mais dans l’ensemble c’est vraiment le bonheur cette année ! Et j’ai hâte de profiter de nos vacances maintenant !

  15. Bonsoir,
    ah le passage aux purées! Je ne savais pas du tout quand il fallait franchir le pas, comment… Finalement maintenant ma petite ne mange principalement que des aliments en purée (à 16 mois!) à la maison. A la crèche elle mange de tout par contre. J’espère que ça va s’améliorer dans les semaines à venir 🙂

    1. Je ne sais pas si ça va te rassurer mais mon fils de trois ans (!) continue aussi largement de préférer les purées / soupes. Mais bon après m’être renseignée il parait que c’est assez classique. Ca finira forcément par passer !

    1. Je crois que ça va être compliqué (elle n’est pas du genre à se laisser convaincre facilement, c’est une tête de mule) mais je lui transmettrai le message quand même 🙂 .

  16. Malgré la gastro, je trouve que c’est un joli mois de février! Bon Mars arrive avec le printemps mais les températures, elles ne savent pas encore trop où mettre le curseur…
    C’est super que Charles accepte enfin la cuillère avec plaisir. On n’avait pas testé la grignoteuse pour Tess car j’ai connu trop tard mais c’est vraiment un moyen sympa pour leur faire découvrir des goûts et textures différents.
    Tous ces projets de vacances sont bien sympa! C’est super que tu puisses aller voir Chat-mille et retrouver ta Côte d’Azur et c’est normal que tu sautes quelques articles pour en profiter! Pour ma part, j’ai arrêté de me mettre la pression avec cet article quotidien et bizarrement, j’arrive mieux à tenir le rythme. Peut-être aussi car j’essaie de varier les sujets et d’écrire en fonction de mon envie/actualité/besoin… et non plus selon un contenu qui parlera à tous les coups à tout le monde! Et puis des articles un peu plus courts, pourquoi pas si ça te permets de relâcher la pression de temps en temps 😉
    A très vite

    1. Ne me parle pas du temps aujourd’hui il neige ici ! Mais bon je me console en me disant que c’est sans doute la dernière fois.Pierre n’avait pas du tout adhéré au grignoteur (il mordait la poignée uniquement !) mais Charles adore vraiment il l’attend à chaque repas désormais. Je pense aussi essayer d’écrire des articles un peu différents en revanche pour le rythme je ne sais pas encore, j’hésite, j’aime quand même bien la régularité aussi bien en tant que blogueuse qu’en tant que lectrice…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.