Mes lectures du mois de mai

Mes lectures du mois de mai

Forcément, étant donné mon ennui actuel, j’ai le temps de lire ! Je ne peux donc pas me contenter d’un seul titre ce mois-ci, et dois vous en présenter au moins trois.

J’en profite pour vous parler d’un de mes très récents investissements en la matière. Vous l’avez peut-être déjà vue sur les dernières photos qui illustraient mes articles. Il faut dire que ce petit objet me suit désormais partout ! Il s’agit de ma liseuse Kindle Voyage. C’est en fait un cadeau de mon mari. Il voulait me l’offrir depuis longtemps et jusqu’ici j’avais toujours refusé, par amour du papier. Et puis quand l’heure de l’alitement a sonné, j’ai fini par céder, parce que faire venir mes livres de France n’est pas pratique et surtout très couteux.

Je ne regrette pas du tout cet achat, au contraire, je m’en veux de ne pas avoir cédé avant ! Le confort de lecture est vraiment incroyable. J’ai également investi dans la housse Origami, qui me permet de poser la liseuse n’importe où : sur la table du petit-déjeuner, sur ma table de nuit, et cependant de continuer à lire ! Bien sûr je n’aurai plus mes livres lus dans ma bibliothèque, c’est un petit deuil à faire. Mais aussi un vrai gain de place, qui enthousiasme mon mari.

Ma fonction préférée est celle qui me permet de télécharger un extrait de livre avant de l’acheter. Ainsi je peux toujours vérifier que le style me plait bien, cela m’évitera sans doute à l’avenir les achats malheureux dont j’ai longtemps été la spécialiste. J’ai été surprise en revanche par le prix des livres. Finalement c’est sans doute logique et normal mais spontanément je pensais faire plus d’économies sur ce point.

S’il y a parmi vous en tout cas des utilisatrices de Kindle je veux bien qu’elles se manifestent ! Certaines fonctions me semblent encore un peu obscures et je leur poserais volontiers quelques questions.

J’en viens donc à mes lectures du mois !

Guide des égarés de Jean d’Ormesson, Gallimard 2016

Je voulais depuis longtemps lire un livre de cet auteur qu’on croise si souvent sur les plateaux de télévision mais je ne savais jamais lequel choisir. Finalement mes parents ont choisi pour moi et j’étais donc ravie de ce cadeau.

Ce livre ne présente aucune intrigue à proprement parler. Il s’agit plutôt d’un essai philosophique qui part de cette interrogation : que faisons-nous là ? J’ai aimé renouer ainsi un peu avec la philosophie que j’ai délaissée depuis mes études. Me concentrer pour comprendre certaines notions, penser « plus haut » qu’accouchement et pot – mes thèmes de prédilection actuels. Je n’ai cependant pas vraiment accroché avec le style, j’ai parfois trouvé les raisonnements trop simplistes, et la justification de l’idée de Dieu qui en ressort ne m’a pas convaincue.

Grandir – les étapes de la construction de l’enfant, le rôle des parents de Claude Halmos, Fayard 2009

Attention polémique ! Claude Halmos, c’est la dame très âgée qui répond aux questions des lectrices et de leurs enfants chaque mois dans le magazine Psychologies. Elle se pose clairement comme psychanalyste et héritière de Françoise Dolto, ce qui lui donne un regard forcément particulier sur l’enfance – pas totalement en phase avec celui qui est le plus populaire aujourd’hui, celui de l’éducation bienveillante. J’avais quand même envie de lire ce livre, d’une part parce que j’aime lire différentes théories sur un même sujet, afin de me faire ma propre idée, d’autre part parce que j’ai moi même été guérie par la psychanalyse, ce qui me rend évidemment ouverte à ses idées. J’ai aimé certains passages et certaines idées notamment sur : le respect de la pudeur et de l’intimité chez l’enfant, la nécessité de les éduquer et de les aider à grandir, les bienfaits d’une parole claire. J’ai moins aimé tout ce qui se rapporte à la sexualité et à l’Oedipe, j’ai beaucoup de mal à croire aux ressorts de cette théorie.

Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson, Julliard, 2017

Le meilleur pour la fin, un des meilleurs livres que j’ai lu ces dernières années ! Il s’agit d’un roman autobiographique dans lequel l’auteur raconte les débuts de sa vie sentimentale homosexuelle. Au delà de cette histoire d’amour, c’est une histoire sociale qu’il présente, ou comment l’amour ne l’emporte par toujours. Il arrive encore à mêler à cela un léger suspens qui vous empêche de reposer ce livre avant de l’avoir terminé. J’ai vraiment adoré. Une seule petite information au cas où vous vous apprêtiez à offrir ce livre à votre grand-mère : les scènes de sexe y sont décrites très crûment. Il faut s’y préparer, j’étais moi-même parfois un peu surprise !

Une citation : « Il cherche ses mots. Et moi je ne veux pas qu’il les prononce. Je ne veux pas les entendre. On peut refuser les mots qui blessent, comme un cheval refuse l’obstacle. »

Et voilà, trois livres en un mois, ça fait beaucoup mine de rien ! Je me suis donc dit qu’il allait falloir un peu ralentir le rythme avant que toutes mes économies ne disparaissent dans mon Kindle. J’ai donc cherché un livre longuissime qui puisse me faire tenir toute la durée de mon alitement et je me suis décidée pour… Les misérables ! 2000 pages environ, je pense tenir avec ça jusqu’aux 36 SA et la fin du mois de juillet 🙂 .

Et vous, quelles seront vos lectures de ce début d’été ?

74 réactions au sujet de « Mes lectures du mois de mai »

  1. Contrairement à toi, je n’ai pas beaucoup le temps de lire ces derniers temps ! J’ai cependant dévoré le dernier Bernard Minier. Si tu aimes les polars je te le recommande. En revanche, je n’ai jamais été convaincue par d’Ormesson. Il m’a toujours paru trop pédant. Et pour la liseuse, je n’ai jamais réussi à m’y faire. Mais habitant en France, la bibliothèque municipale fait très bien l’affaire !

    1. C’est vrai qu’une bonne bibliothèque c’est sympa aussi ! Tu as vraiment essayé une liseuse et tu n’as pas réussi à t’habituer ?

      1. J’ai trouvé qu’il manquait quel chose. En voyage, c’est top. Pas besoin de se trimballer les livres. Mais chez soi… Je ne m’y fais pas !

  2. Je garde ton dernier dans le coin de ma tête, je cherche toujours des romans à offrir. Bon courage pour les 2000 pages ! Je trouve aussi ça bizarre qu’il n’y ait pas de différence de prix significative entre livres papier et électronique…
    J’ai lu dernièrement « Anima » de Wajdi Mouawad, je ne connaissais pas du tout l’auteur mais il m’a bien tenu en haleine. Et pourtant l’histoire est tout sauf joyeuse.

    1. En ce moment j’évite les choses trop glauques… Bon les Misérables ce n’est pas super drôle mais je connais déjà l’histoire et dans mon souvenir je n’y trouverai rien de traumatisant !

    2. Wadji Mouawad Je ne connais que ses pièces de théâtre (et certainement pas toutes) mais j’adore cet auteur. L’une d’elle a été adaptée avec brio au cinéma, Incendie.

  3. J’ai une Kindle depuis quelques années, le modèle le plus basique pour ma part. Je ne me sers à coup sûr pas de toutes les fonctions, mais si je peux t’aider n’hésite pas à me le dire.
    Niveau lectures, je lis actuellement un recueil de nouvelles de Haruki Murakami : Des hommes sans femmes. C’est surprenant, mais difficile pour moi de décrocher avant la fin de chaque nouvelle…
    Juste avant, j’ai lu Landfall d’Ellen Urbani. C’est l’histoire du destin croisé de deux jeunes femmes au moment de l’ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans. On se retrouve plongé au sein des sinistrés de l’ouragan, ça fait réfléchir. Encore un événement dint on a tous entendu parler sans forcément se sentir concerné.
    Je suis contente de voir que tu apprécies finalement la lecture numérique en tout cas !

    1. Je crois que j’ai déjà entendu parlé de ce livre sur l’ouragan ! J’avais lu un livre comme ça sur le tsunami de 2011 au Japon et c’est vrai que j’avais bien aimé. Pour le Kindle je me demande notamment si tu as déjà réussi à partager des livres avec des proches ?

      1. Je profite en permanence de la bibliothèque virtuelle de mon père.
        En fait il y a deux solutions pour partager des livres il me semble : inscrire jusqu’à 6 Kindle sur un même compte (même adresse mail et mot de passe) pour partager tous les livres achetés. C’est ce que nous faisons. Mais du coup tous les achats passent par le même compte.
        Ou sinon il me semble que tu peux prêter virtuellement un livre à qqn en lui donnant un accès 15 jours au livre en question. Je n’ai jamais testé.

  4. J’adore les billets lecture! Et j’ai très envie de lire « arrête avec tes mensonges ». Claude Halmos j’ai le livre offert par ma belle-mère; j’en lis quelques passages mais ca ne m’aide pas beaucoup. Jean d’Ormesson je passe mon tour. J’ai lu plein de livres récemment il faudrait que je parvienne à trouver le temps d’en faire un billet!
    Bises

  5. Ahhh le Kindle, j’en suis une grande adepte aussi, c’est tellement pratique, surtout pour les expatriés ou ceux qui aiment lire dans plusieurs langues. Mais parfois je regrette d’avoir pris un Kindle et pas une autre liseuse…
    Petit point « éditrice » sur le prix des livres: les éditeurs font bien sûr de plus grosses marges mais il ne faut pas oublier que 1. En France (et en Allemagne), le prix des livres est fixé par l’éditeur et le vendeur ne peut pas les vendre moins cher (même si Amazon aimerait bien), 2. Une grande majorité des frais sont incompressibles (les 10 à 15% pour l’auteur, les salaires des employés, le marketing, les typesetters, etc) et 3. Les frais d’impression disparaissent (mais pour une grosse maison, ils ne sont pas énormes) mais d’autres s’ajoutent (le stockage informatique, etc).

    1. Pourquoi tu regrettes d’avoir pris ce modèle ? Moi pas du tout ! Du coup je me permets de te poser deux questions. Est-ce que tu as déjà réussi à partager des achats ? Si tu as le modèle voyage comment règles-tu l’éclairage ?
      Pour le prix, je suis convaincue qu’il est justifié. C’était juste une bêtise un peu naïve de ma part, je ne m’y attendais juste pas !

      1. J’ai un modèle basique (et vieux) sans rétro-éclairage, aucune idée de comment régler ça. Sinon je regrette un peu pour des raisons éthiques, en partie à cause du monopole d’Amazon et de certaines de leurs pratiques (employés sous pression par exemple, mais aussi la façon dont ils négocient avec les éditeurs), du coup je me dis qu’une autre liseuse ça aurait peut-être été mieux (mais surement moins pratique…). Quant au partage de livres, il me semble que ce n’est pas possible pour l’instant, à moins d’avoir un seul compte (ou de fusionner avec celui de ton mari par exemple). Un gros inconvénient du Kindle (et pour le coup un argument que je trouve très valide contre les prix pratiqués).
        Et sinon, loin de moi l’idée de défendre les éditeurs à tout prix, c’est juste que le prix des livres, c’est un débat sans fin 😉

        1. Je suis tout à fait de ton avis l’aspect éthique et le partage de livres sont les deux gros points noirs… mais étant donné que je ne lis presque que en français au niveau du catalogue je n’ai pour ainsi dire pas eu le choix en résidant à l’étranger.

          1. Il est possible d’acheter les livres directement chez les éditeurs puis de les mettre sur une liseuse, mais je n’ai jamais tenté… J’avoue que tous mes collègues ont aussi un Kindle 😉 Peut-être pour une prochaine liseuse…

  6. Coucou, faudra que tu nous parles des misérables ! J’ai une Kindle, la première qui est sortie. Moi j’adore les dictionnaires, le fait de pouvoir sauvegarder des passages et la masse de bouquins libres de droit d’auteur. Après, pour faire des économies, j’ai pas trouvé mieux que la bibliothèque 🙂

    1. Ce sont exactement les fonctions que je préfère aussi. Et promis, je vous ferai un retour sur les misérables ! Ma bibliothèque de province allemande n’est malheureusement pas très fournie en livres français.

  7. J’ai un Kindle aussi et je n’ai jamais autant lu depuis que je l’ai ! Des polars, des romans, des biographies… tout ça dans mon sac à main, c’est tellement facile !
    Bonne chance pour les misérables … c’est un sacré pavé tout de même. Je te souhaite d’avoir le temps de le lire en entier avant l’arrivée du bébé nouveau !

    1. J’ai l’impression aussi que je vais lire encore plus avec mon Kindle ! Si bébé reste au chaud jusque fin juillet je devrais arriver à terminer le pavé dans lequel je me suis lancée 😉 .

  8. Rhoooo zut, j’aime un d’Ormesson qui m’attend… et la tu m’as un peu coupe les ailes… Bon, je vais essayer de m’y mettre tout de meme, mais ce n’est jamais facile de faire abstraction des commentaires lus!…
    Je n’avais jamais entendu parler de « Arrete tes mensonges », en revanche, et tu me donnes envie de le lire…
    … J’aime vraiment bien tes billets litteraires!
    Pour les Miserables, c’est sur, il te faudra un peu plus de temps… en meme temps, c’est le moment d’investir sur les paves! … moi j’avais relu toute la serie des Rougon-Macquart en allaitant, entre des un et trois mois de mon cadet 😉

    1. Oh je suis désolée je ne voulais pas gâcher ton plaisir. Mais ce n’était pas si mal, promis ! D’ailleurs je serais intéressée de savoir ce que tu en as pensé.

  9. j’ai toujours beaucoup lu (genre 5-6 livres par semaines en moyenne), là je n’ai plus le temps, mais j’arrive encore à lire 2-3 livres par semaine! j’avoue que la Kindle ne me tentait pas (pour les même raisons que toi!), mais en lisant ton article je me suis dit pourquoi pas! cela fera des économies et de la place dans ma bibliothèque qui est un peu surchargée!!!! En tout cas merci pour ta sélection le dernier me tente bien!!!

    1. Ouah quel rythme ! Et comment fais-tu pour ne pas te ruiner, tu empruntes tes livres dans une bibliothèque ? Avec un bébé notamment je pense que la liseuse a pas mal d’avantages : rétro-éclairage automatique, tient debout toute seule… Tu pourrais le demander comme cadeau de naissance 😉 .

  10. Je n’ai pas beaucoup le temps de lire en ce moment. Le dernier livre que j’ai lu était Quelqu’un pour qui trembler de Gilles Legardinier. J’aime beaucoup cet auteur : ses livres sont touchants, humains et extrêmement drôles (il m’est arrivé de rire aux larmes seule devant un de ses livres). Leur seul défaut est qu’ils se lisent trop vite.
    C’est un très bon choix quand on a pas beaucoup de temps à consacrer à ses lectures, je ne sais pas si ça te conviendra.
    Le prochain livre que je veux lire est le dernier Nicolas Le Floch de JF Parot, un enquêteur au XVIIIeme. Moi qui adore l’histoire je les dévore, ils sont très complets et sans erreurs (enfin je n’en ai pas trouvé).
    Bonne lecture des Misérables pour les semaines à venir !

    1. J’entend de plus en plus parler de cet auteur, Gilles Legardinier. J’essaierai peut-être quand j’aurais moins de temps et envie d’une lecture détente 🙂 .

  11. C’est interessant, tu lis apparemment surtout en français. Je n’ai pas lu les livres que tu cites mais j’ai lu beaucoup de livres de d’Ormesson étant plus jeune, j’aime beaucoup cet auteur (j’aime surtout l’entendre parler!)

    Pour ma part, je n’ai pas de Kindle et je tiens beaucoup au contact du papier donc je ne suis pas certaine de céder, mon mari m’en parle régulièrement mais je suis encore réticente.

    Je lis surtout en anglais en fait (je manque d’entraînement en allemand donc je lis bien plus lentement alors que je lis depuis très longtemps en anglais donc avec la même aisance qu’en français), sauf quand je lis les livres prêtés par maman (qui ne lit qu’en français donc je fais une exception et lis des livres traduits) . Les livres sur Kindle sont certes moins chers que les livres papier mais au final, pour moi, le moins cher, c’est d’acheter des livres d’occasion, cela me coûte 3-4 EUR/livre. Et comme je lis beaucoup, j’achète en fait quasiment tous mes livres d’occasion (par Amazon) sauf si c’est vraiment un livre d’un auteur que j’aime beaucoup et que je ne peux pas attendre. Par contre, dans ces cas-là, je sais que je vais dévorer le livre en quelques jours et payer 7-10 EUR n’est pas « rentable ».
    Quand j’étais plus jeune (et sans enfant), j’emportais une pile de livres pendant les vacances à la mer et je passais mes journées (et mes nuits) à lire. Quand ma pile était épuisée, c’était généralement le moment de la kermesse paroissiale où il y avait toujours un stand de livres et je pouvais refaire mes stocks. Ce sont de jolis souvenirs. Il m’arrive encore de lire très tard, si le livre me plait beaucoup et qu’il me reste une centaine de pages, je me dis que cela ne vaut pas le coup de le reposer! Je suis raisonnable, je ne fais pas ça quand je dois me lever à 6h le lendemain! Pas plus tard que dimanche soir. Je n’ai pas osé regarder l’heure quand j’ai posé mon livre fini et éteint la lumière mais il était vraiment tard. Lundi était férié heureusement!

    1. En effet je lis presque exclusivement des livres français et en français ! Parfois je fais une exception pour l’allemand mais c’est rare. Les livres d’occasion c’est en effet une bonne idée mais du coup c’est difficile à trouver ici dans ma langue !

      1. Oui, c’est plus difficile. Essaie Amazon (Marketplace), tu paies certes 3 EUR de frais de port mais si le livre n’est pas cher, cela vaut le coup. Le choix est certainement bien plus restreint pour les livres français. Je ne me rends pas bien compte étant donné que j’achète presque uniquement des livres en anglais. Tu me diras si tu trouves.
        Je ne sais pas si tu le sais, mais tu peux acheter sur Amazon.de les livres en français (neufs ou d’occasion), tu évites les frais de port mirobolants que tu paies en achetant sur Amazon.fr. Le plus simple, c’est de chercher sur Amazon France le livre qui t’intéresse et une fois que tu l’as, dans l’adresse http://www.amazon.fr/….. tu remplaces le .fr par .de et tu tombes directement sur la page d’Amazon Allemagne concernant ce bouquin. Souvent, le prix du livre neuf est à peine plus élevé (1-2 Euros) que le prix en France, il arrive même qu’il soit plus bas. Et pas de frais de port puisque tu commandes sur Amazon Allemagne.
        Cela marche avec tous les Amazon (je vais souvent lire les critiques/commentaires sur Amazon.co.uk ou Amazon.com en utilisant ce système).
        Désolée pour la « pub » Amazon mais je n’ai pas encore trouvé plus simple pour acheter des bouquins d’occasion en anglais (il y en a rarement dans les brocantes et j’ai pratiqué Ebay pendant un moment mais c’est moins pratique et pas forcément moins cher), donc j’utilise beaucoup même si je préfererai acheter via ce géant américain.

        1. Faut de frappe sur ma dernière phrase => même si je préfererai acheter ailleurs que via ce géant américain.
          Bon, si tu décides de te mettre aux livres en anglais, tu sais que j’ai de quoi te faire un paquet avec une sélection!

        2. Je ne connaissais pas cette astuce sur les changements de site, merci ! Cela dit maintenant que j’ai une liseuse je ne pense plus trop acheter du papier, mon mari m’en voudrait 😉 . Je ne suis pas non plus ravie de donner tout cet argent à Amazon mais ils ont tout simplement le plus grand catalogue j’ai eu l’impression de ne pas avoir vraiment le choix.

  12. Alors moi, je ne suis pas fan des romans. Mais j’aime beaucoup lire sur l’éducation. Mon livre du moment est « dormir sans larme » et pour le moment, je ne suis pas déçu 🙂
    Pour la liseuse, je pense que ça peux être pas mal surtout l’été dehors, parce que moi, les pages blanches m’éblouissent et mes lunette de soleil, c’est pour voir de loin alors pas simple 😉

  13. Cela fait plusieurs années que j’hésite à passer à la liseuse. Surtout pour lire la nuit lorsque mon mari dort et que je peine à trouver le sommeil.
    Je n’arrive pas à renoncer au papier et surtout, à la possibilité de prêter mes livres qui passent de mains en mains lorsque je les ai lus… Un jour peut-être, je n’aurai plus le choix.
    Merci pour ces idées de lecture, j’aime beaucoup philippe Besson, je vais donc tâcher de me le procurer !

    1. Si tu aimes déjà Philippe Besson alors là accroche-toi ce livre est un bijou !! Le fait de pouvoir l’utiliser la nuit était aussi un de mes grands arguments…

  14. Quelle liste hétéroclite!
    Pour la liseuse, moi j’ai une kobo, mais c’est vrai que ça change la vie. Moi qui prends beaucoup le train, j’apprécie sa petite taille. Quand à la fonction éclairage, elle m’a été bien utile lors des tétées de nuits avec mon premier.
    Comme toi j’avais été surprise du prix des livres. Cela dit, les droits d’auteur sont limités dans le temps et si tu aimes les classiques, tu devrais trouver facilement quelques ouvrages en accès libre sur internet (légalement). Et quel plaisir de ne pas déménager des cratons d’une tonne, moi je ne jette pas les livres mais je ne les relis jamais non plus.

      1. Pour moi, le gros avantage, c’était surtout de pouvoir lire d’une main sans avoir à tourner les pages, pour les tétées à rallonge… Un bras pour le bébé, un pour la liseuse!

  15. J’ai aussi un Kindle mais une version ancienne, sans lumière (ce que j’apprécierai en fait). Je n’étais pas non plus très partante au départ et c’est mon mari qui me l’a offert aussi ;-). J’aime bien le côté pratique à emmener dans son sac, le fait d’avoir le choix de plusieurs livres sur un support et je n’ai pas plus de difficulté à me plonger dans l’histoire que dans un vrai livre papier. J’aime bien aussi le fait de pouvoir sauvegarder des extraits que j’apprécie.

    Par contre, j’ai toujours beaucoup lu grâce à la bibliothèque, je ne suis pas une grande « acheteuse » de livres, sauf d’occasion…alors je n’achète pas plus de livres par Kindle et du coup j’en ai une utilisation assez limitée puisque généralement j’emprunte mes livres à la bibliothèque.

    Bonne lecture des misérables, c’est bien de se plonger (ou replonger) dans les classiques, pour les misérables j’ai peur qu’il y ait beaucoup trop de descriptions pour moi mais j’ai hâte de voir ton avis.

    1. J’aime aussi toutes ces fonctions du Kindle que tu cites ! Étant donné qu’ici je ne trouve pas de livres français en bibliothèque je pense que ça va devenir désormais mon mode de lecture principal.

  16. Les Misérables. .. le livre qui a bouleversé ma vie… C’est magnifique, sublime. .. la beauté au service de la vérité. ..
    Bref, sinon j’en suis toujours à laa biographie de Luther (la honte), il faut que je me remette sérieusement en selle, ton article me donne envie !

    1. Je comprends ton enthousiasme ! Mais tu as lu la version intégrale au lycée ? Ça me semble un peu ambitieux. Peut-être plutôt pendant tes études… courage pour Luther et n’hésite pas à nous en donner un petit résumé !

  17. Je suis bien tentée par le roman de Philippe Besson j’en ai entendu beaucoup parler en bien.
    Bon courage pour Les Misérables. Mais c’est un très beau roman, quelques longueurs, mais tellement prenant et bien écrit. De la littérature comme j’adore.

    1. Oui pour le moment malgré quelques longueurs comme tu dis je me régale ! J’espère que tu ne seras pas déçue par le Besson mais ça m’étonnerait !

  18. Pour l’instant je suis encore un adepte du papier mais je lorgne de plus en plus sur une liseuse. surtout que j’ai recommencé à lire et que je ne sais plus où mettre mes bouquins.

    Pendant longtemps, on était en désaccords avec mon chéri, qui avait adopté une kobo depuis quelques années. Pour moi, l’objet livre était important. Ce qui me fruste, c’est que je ne peux pas lui en offrir en cadeau, alors que j’adore acheter des livres aux autres.

    Pour l’instant, je me suis abonnée à la bibliothèque vers chez moi, pour pouvoir lire des livres que je ne voudrais pas forcement acheter.

    Mais je crois bien que pour mon anniversaire, je vais en demander une !

    Mon dernier coup de cœur lecture ce sont les livres de Philippa Gregory, qui a beaucoup écrit sur la guerre des deux roses en Angleterre, ainsi que sur les femmes d’Henry VIII. Si on aime les romans historiques bien sûr !

    1. J’aime beaucoup les romans historiques alors je garde tes propositions, merci ! Tu as raison pour le problème des cadeaux, je voudrais offrir un livre à ma mère qui a désormais aussi une Kindle et je ne sais pas comment faire !

  19. Je n’ai pas encore franchi le cap « Kindle » bien que ma maman ne jure que par ça depuis quelques années déjà! Moi je suis plutôt livres audios. Comme ça je peux conduire, prendre le train, marcher, faire le ménage, à manger, … tout en écoutant des histoires. Actuellement j’écoute une saga historique qui se déroule en Nouvelle Zélande , écrit par Sarah Lark. Je l’écoute en allemand, comme beaucoup de livres audio, car il y a plus de choix qu’en français. Ah les Misérables! Un magnifique livre… et un sacré pavé. Je te souhaite une excellente lecture! 🙂

    1. Oh oui les allemands sont très friands de livres audio ! De mon côté je n’ai jamais essayé ça me semble bizarre et puis je n’ai pas beaucoup l’occasion. Mais il faudrait que je passe le cap une fois !

  20. Je n’arrive pas encore à me résoudre a passer sur une liseuse… Comme toi j’aime bien tenir un livre et tourner les pages. Mais parfois (surtout au bureau sur ma pause de midi, je lis sur mon pc. mais ce n’est pas très confortable pour les yeux.
    Je n’ai jamais beaucoup accrochée avec Jean d’Ormesson, mais par contre ta dernière lecture « Arrête avec tes mensonges » me tente bien, je l’ajoute à ma liste (je me suis décidée pour le bullet journal suite à ton article, je teste jusqu’à la fin de l’année sur un carnet assez banal et si le fonctionnement me convient bien j’investirai dans de la jolie papeterie pour 2018 🙂 )

    1. Hiiii je suis trop contente de t’avoir inspirée pour le BuJo ! Pour le livre de Besson je pense que tu ne le regretteras pas il est vraiment top.

  21. Coucou,
    je n’ai plus trop le temps de commenter ces derniers temps, mais je resume : avec la kindle, je n’achète presque pas de livres : on peut s’envoyer des livres gratuitement en utilisant l’adresse mail de la kindle (visible sur amazon, rubrique kindle). On peut utiliser « Calibre » si les livres telechargé ne sont pas au format MOBI. Il a quelques sites de livres gratuit légaux avec des choix sympas (et aussi pour les enfants : par exemples toutes les bibliothèques roses et vertes anciennes versions). Voici par ex un blog qui explique comment faire, mais il y a pleins de tutos, c’est très simple : http://davidbosman.fr/blog/2011/10/14/comment-lire-des-epubs-sur-le-kindle-et-ou-trouver-des-ebooks-en-francais-sans-drm/
    Bonnes lectures

  22. Et une astuce geniale: tu peux t envoyer un pdf ou un fichier Word par mail (tu dois avoir une adresse mail kindle) et en mettant le mot convert dans l objet du mail, ça te le transforme pour être lisible sur kindle. Je lis comme ça les comptes rendus et brouillons de thèse de mes étudiants, c est tellement mieux que sur ordinateur!
    Je adore aussi l accès aux livres gratuits. L intégrale de Victor Hugo ou Alexandre Dumas, c est top! J ai lu l intégral de sherlock holmes avec plaisir pendant mes protocoles de FIV…
    Régale toi avec les miserables!
    Et persô, je adore Jean d’ormesson, mais il faut lire des trucs plus anciens. Depuis 10 ans, il se répète un peu.
    Et etant aussi en MAP au lit actuellement, je lis du Charlotte Bronté (Shirley).
    Bref, courage et bonne lecture.

    1. Oh une copine d’alitement, bienvenue par ici 🙂 . Je viens de tester l’envoi de documents sur mon Kindle, c’est génial ! Et je note ton conseil pour d’Ormesson.

  23. Bonjour, je n’ai encore jamais commenté mais j’aime bien te lire. Je suis bibliothécaire et française. La bibliothèque de ma ville, mais certainement bien d’autres, propose l’emprunt de livres numériques. Bon, pour l’instant, c’est en streaming, cela implique que ta liseuse se connecte, mais si c’est possible pour toi, il y a 25 000 titres au catalogue. La plupart en français. Contacte-moi si tu veux que nous trouvions un moyen pour t’inscrire.

    1. Oh c’est hyper intéressant merci ! Et le format serait compatible avec le format Kindle ? Car c’est un format particulier…

  24. Tu as cédé à la liseuse !!! J’ai mis un peu de temps à m’y mettre mais finalement je m’y suis mise… Par contre, je ne lis pas la même littérature en papier et en numérique ! Sur la liseuse, j’aime lire les classiques (ils sont accessibles gratuitement sur certains sites) et les romans en anglais (le dictionnaire intégré est top pour le vocabulaire qui me manque). J’adore la liseuse dans les transports, ça permet de ne pas avoir un livre qui encombre mon sac à mains. Pour les livres papier : vive la bibliothèque municipale !!! (et les livres laissés par les anciens propriétaires…).
    Tes lectures ont été très hétéroclites et ton retour est intéressant. Celui de Besson semble vraiment intéressant, j’en ai entendu parlé et les retours sont positifs, je vais le noter dans ma liste « à lire ».
    Pour ma part, j’ai récemment découvert Murakami à travers de 1Q84 et je suis totalement séduite. Sinon, mes lectures ont surtout été des romans graphiques et des comics (et je sais que ce n’est pas trop ta tasse de thé…).
    Hâte de lire ton retour sur les Misérables ! Bonne lecture (et bon courage, j’espère que ton moral est un peu remonté !)

    1. Eh oui j’ai fini par céder il ne faut jamais dire fontaine je ne boirai pas de ton eau 🙂 . C’est drôle de voir que tu continues de cumuler papier et électronique. Et j’espère que le Besson te plaira !

  25. J´ai eu l´occasion tout recemment de trouver une bibliotheque avec des livres en francais dans un endroit que je n´aurais pas imaginé (bateau de croisiere). J´ai devore en une semaine « le liseur de 6h27 », « l´immeuble des femmes qui avaient renonce aux hommes » et « pour en finir avec Eddy Bellegueule » , que je te recommande particulierement.
    Je n´étais juree de lire Proust pendant mes grossesses, finalement je ne l´ai pas fait et crois me souvenir avoir eu des lectures bien plus legeres. Respect pour « Les miserables »
    Sinon je confirme qu´Amazon.de a un grand choix de livres en francais, c´est la meilleure solution que j´ai touvé pour me faire livrer ici.

    1. Eddy Bellegueule je l’ai lu et j’ai en effet beaucoup aimé ! Pour le moment je tiens bon avec les Misérables mais je trouve que ça reste plus facile à lire que Proust !

  26. Pour lire Proust, une astuce: l écouter en livre audio. Bien lu, c est magique. On le trouve facilement gratuitement sur internet. Littératureaudio.com par exemple. Super pour les alitement tout en tricotant!!

  27. Bonjour,
    Je ne savais pas que tu avais suivi une psychanalyse, pourtant je te lis depuis plusieurs années ! tu peux nous en dire un peu plus ??

    1. J’avais un peu évoqué le fait que j’avais traversé une période difficile pendant mes études. A l’époque j’avais des symptômes très envahissants et c’est grâce à une psychiatre – psychanalyste qu’ils ont disparu. C’est difficile de t’en dire plus ici mais si tu as des questions précises nous pouvons volontiers en discuter en MP !

  28. oui ça m’intéresserai beaucoup, d’autant plus que moi aussi mes « troubles » ont commencé pendant mes études…
    comment on fait pour se contacter en mp ? j’ai fait le tour du blog et je n’ai pas vu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *