J’ai voté « utile »

J’ai voté « utile »

Je n’avais pas vraiment prévu de vous reparler de politique depuis mon dernier article sur les primaires. Il faut dire que rien ne s’est vraiment passé comme je l’imaginais, et que, partie pleine d’espoir et de motivation, je suis allée de déception en déception.

Comme je vous l’avais dit alors, je me suis jusqu’ici globalement considérée comme quelqu’un de centriste. A toutes les élections auxquelles le centre n’était pas vraiment représenté, j’ai choisi selon l’époque et l’échéance un autre parti de gouvernement, tout en évitant soigneusement le moindre extrémisme.

Je dois préciser une chose sur ce point. En fait je considère qu’il est actuellement inexact et archaïque de se situer uniquement sur une échelle politique allant de gauche à droite. Il faut absolument, de mon point de vue, mener au moins une analyse sur deux axes :

  • un axe économique, avec d’un côté les théories libérales,  et d’un autre les théories interventionnistes,
  • un axe sociétal, polarisé par le conservatisme d’un côté, une certaine méfiance envers l’immigration notamment, et le progressisme de l’autre, qui comprend par exemple l’extension des droits de certaines minorités.

Il faudrait même en ajouter d’autres pour être exhaustif : un axe écologiste / productiviste, un axe souverainiste / européen notamment.

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que, placé uniquement sur un axe économique, les programmes de Jean-Luc et Marine sont plus proches que ceux de Marine et François. Placés sur un axe sociétal en revanche, c’est évidemment l’inverse. Lorsque je vous dis que je me considère globalement comme centriste, je précise donc que c’est sur ces deux premiers axes. Au delà, je suis profondément écologiste et européenne. Voilà vous savez tout.

J’en viens à mon choix pour cette présidentielle. A l’origine j’avais prévu de ne pas voter au premier tour, tout simplement. Les deux candidats que j’avais choisis pour les primaires – les plus modérés des deux cotés – avaient été éliminés, je n’en trouvais aucun autre convainquant. Mon sentiment de légitimité aussi, au regard de cette élection, avait été mis à mal. Je me suis demandée si j’avais le droit de m’en mêler, moi qui vis constamment à l’étranger. Et puis j’ai entendu tellement de fois, que les privilégiés de mon espèce gouvernaient le monde, que j’ai eu envie de laisser décider les autres. Enfin, et c’est plus qu’un détail, je dois me rendre jusqu’à Düsseldorf pour aller voter. Faire deux fois quatre heures de route, à deux semaines d’intervalle, enceinte et avec un fils moyennement collaboratif anéantissait mon reste de motivation. Je me suis dit que j’irai seulement voter au deuxième tour, pour faire barrage contre Marine.

Pour faire barrage contre Marine, et ce quelque soit son adversaire, oui. Je m’imaginais parfaitement voter pour Jean-Luc ou François au second tour de cette élection, tout à fait. Parce qu’en fait, je vous ai parlé de ces deux axes, je vous ai dit où se situaient mes préférences. Mais pour moi ils n’ont pas la même valeur. Je dirais même les choses différemment : il existe pour moi une zone interdite.

Sur l’axe économique je suis ouverte à toutes les discussions. Pour tout vous dire, je suis en plein doute actuellement, je ne sais plus si, comme je l’ai longtemps cru, un libéralisme plus assumé constitue une vraie solution. Alors donner ma voix à Jean-Luc, à partir du moment où d’autres avaient décidé pour moi de le placer en finaliste, pourquoi pas.

Sur l’axe sociétal en revanche, il existe certaines idées qui dépassent mon seuil de tolérance. Il s’agit de toutes les idées anti-immigration que j’ai toujours associées avec le Front National. Alors oui je sais que François n’est pas le plus modéré des candidats de droite. Mais je ne pense toujours pas que droite de gouvernement et extrême droite soient synonymes. Le fait que ce candidat ait appelé dès dimanche soir à voter contre Marine semble d’ailleurs me donner raison.

J’ai peut-être tort, mais je continue de penser que l’extrême droite est diabolique. Alors j’étais prête à tout pour éviter ce déshonneur à la France. Et j’imaginais par ailleurs naïvement que l’ensemble des gens de mon entourage pour lesquels je ne soupçonnais aucune affinité avec l’extrême droite prévoyait d’en faire de même. Et c’est là que je suis un peu tombée de ma chaise, juste avant l’élection. Chacun y allant de son petit pronostic, j’ai compris que beaucoup, des deux bords, n’imaginaient pas faire barrage. J’ai entendu des gens de gauche me dire qu’ils ne voteraient jamais pour François. J’ai entendu des gens de droite me dire qu’ils ne voteraient jamais pour Jean-Luc. Et j’ai eu très peur. Et j’ai été très en colère, aussi.

Peut-être que je suis victime d’une vision dépassée de la politique, peut-être que Marine a réussi, peut-être que son parti n’est plus « si pire », peut-être que je suis trop privilégiée pour comprendre que certains aient presqu’envie d’essayer pour voir. Je suis sincèrement prête à en débattre. Mais ce n’est pas ce que m’ont dit, samedi matin, mon instinct, mes principes et mon ventre. Je crois encore, j’espère encore, tout sauf l’extreme droite. Tout sauf ça.

J’en profite pour dire que les petits calculs de stratégie politique du genre : « Oui mais Marine ne pourra pas gouverner parce qu’elle n’obtiendra pas la majorité aux législatives » me désolent. D’une part parce que rien n’est moins sûr, jusqu’à présent les français ont toujours été constants dans leur choix aux présidentielles et législatives, et il faut être bien prétentieux de nos jours pour vouloir prédire une élection. D’autre part parce qu’il ne s’agit pas pour moi d’une histoire de calculs. Il s’agit d’une histoire de principes. Je ne veux pas d’un président d’extrême droite pour mon pays, et c’est tout.

Et mais alors, j’ai fait quoi ce week-end ? J’ai commencé par annoncer à mon mari samedi matin qu’il fallait absolument qu’il me conduise à Düsseldorf le lendemain – joie. Et puis j’ai voté pour celui qui me semblait le plus à même de battre Marine au second tour, tout simplement. Celui pour lequel les gens de gauche et de droite accepteraient sûrement et avec le moins de difficultés de voter pour faire barrage. J’ai voté pour Emmanuel. D’autres ont vraisemblablement eu la même idée. J’espère que cela suffira pour éviter le pire désormais.

46 réactions au sujet de « J’ai voté « utile » »

  1. J’aime beaucoup ta vision des choses. Et suis effarée comme toi à l’idée que certains veulent faire « barrage à Macron » et envisagent de voter Marine sans sourciller. Une autre chose qui m’a frappé, c’est le nombre d’eurosceptiques dans les candidats quand ils ne sont carrément pas contre l’Europe. Quand j’ai vu ça, je me suis dit – et dis encore – mais où va-t-on ? Vouloir une autre Europe, pourquoi pas. Mais lui tourner le dos, je ne comprends pas.

    1. Je vois que nous sommes sur la même longueur d’onde 🙂 . J’ai écrit cet article pendant le week-end, le fait que beaucoup rechignent encore à voter contre le Front National au second tour me dépasse..

  2. Je comprends ton raisonnement et je pense en effet que le cas de figure présent est le moins pire avec Marine au second tour. Perso j’espérais encore possible un second tour sans elle.
    Si tu as lu mon dernier article tu dois savoir que je fais partie de ces gens de gauche qui n’auraient pas voté François face à Marine. Oui on ne peut pas prédire les législatives mais on peut prédire qu’actuellement aucun parti politique n’est capable d’avoir une majorité au parlement seul et que même si il y en qui sont prêts à renier leurs engagements par appât du gain (coucou Vals), il faudrait que la Marine mette pas mal d’eau dans son vin pour construire sa majorité.
    Pour moi François a tout de l’extrême droite à part l’étiquette, en tout cas il chasse clairement sur les mêmes terres. Les consignes de vote sont une chose, la réalité est quand même qu’une bonne moitié des son électorat compte se déporter vers Marine au second tour…
    Après je ne mets pas tous les électeurs de François dans le même panier parce que ces élections auront fait faire de drôles de choses à beaucoup d’entre nous. Si on m’avait dit, il y a 3 ans, que je voterais extrême gauche (même si je ne suis pas convaincue de l’extrême ici si on met les communistes et rite ouvrière sur la ligne) j’aurais rit jaune. D’ailleurs à peine deux jours plus tard je regrette mon choix…
    Je ne comprends pas l’effet Macron, mais en même temps j’ai l’impression de ne plus comprendre grand chose à ce qui se passe en France. Peut être que comme tu dis quand on y vit pas c’est plus difficile de prendre part à tout ça. J’ai en tout cas hâte de voir ce qu’il va nous sortir comme gouvernement.

    1. J’ai lu ton dernier article et associé à ses commentaires, il a un peu déclenché l’écriture de celui-ci (dans la nuit de samedi à dimanche pour la première version) 😉 . Que François chasse sur les terres de Marine, c’est vrai, mais je ne pense pas qu’il aurait appliqué le même programme une fois au pouvoir. Ne serait-ce que parce qu’il se serait tenu à ses engagements européens. Mais aussi (sinon surtout) parce qu’il n’aurait pas été entouré des mêmes personnes. Parmi les cadres des républicains, il y a des gens très modérés. J’en trouve nettement moins parmi ceux qui entourent Marine – et me font sincèrement très peur. Enfin bon je ne vais pas prendre sa défense maintenant, d’autant plus que je n’ai jamais envisagé de voter pour lui – à part dans ce cas de figure du second tour qui ne s’est donc pas produit. J’aurais adoré un second tour sans elle, moi aussi j’ai voulu y croire jusqu’au dernier moment, malheureusement c’est comme ça désormais. J’espère vraiment qu’elle fera le plus petit score possible.

  3. Je ne sais pas si ça suffira… Les Mélenchonistes sont très remontés. Apparemment 51% vont effectivement se reporter sur Macron, mais les autres c’est blanc, abstention, ou Le Pen… Et c’est un peu comme ça avec tous les sondages de report de voie… beaucoup de gens semblent vouloir s’abstenir (les personnes qui ont commenté mon message et mon article sur ma page Hellocoton sont des abstentionnistes, les autres ne se sont pas manifestés). Donc… rien n’est moins sûr… Surtout que Macron s’est mis un peu de monde à dos en faisant comme s’il avait déjà gagné…

    1. J’ai écrit la première version de cet article avant de connaître les résultats et ce qui suivrait. Je dois dire que finalement, je ne suis pas très rassurée non plus. Mais je pense quand même qu’il reste le mieux placé pour contrer le Front National. J’espère qu’il va y arriver…

  4. Bel article. Je ne partage pas tout notemment le fait qu’il m’aurait été très difficile de voter jean Luc au 2e tour (je suis trop européenne ) et impossible certainement de voter François (droite beaucoup trop radicale même au niveau social pour moi).
    Je ne sais pas si c’est les hormones de grossesse mais j’ai pris cette élection très – trop à coeur. J’ai vraiment été triste que mon candidat chouchou Benoît – celui dont le programme me parlait vraiment – m allait droit au coeur – se soit pris une raclée. Très triste de voir que dans ma commune rurale Marine obtient 30% des voix et Nicolas DA 8%!
    Alors oui bien sur je te rejoins , au 2e tour je ferai barrage à Marine. Je crois même que Emmanuel peut faire de bonnes choses pour la France (à defaut on aura au moins un beau président – je plaisante bien sûr).
    En tout cas bravo pour ta détermination d’aller si loin, enceinte, pour voter!

    1. Je comprends ta tristesse face aux résultats. Le sort de Benoit est en effet vraiment très triste, il ne méritait pas du tout cette débâcle. Et quand je vois les résultats de ma commune d’origine, moi non plus je ne comprends pas. Espérons quand même que désormais le barrage fonctionne. Et tu vas rire, moi, à cause des hormones de grossesse, j’ai carrément rêvé que j’avais une aventure avec le gagnant 😉 !!

  5. Je retiens ta dernière phrase « j’espère que celà suffira pour éviter le pire » et j’ai peur que ça ne suffise pas… Pour moi aussi, tout vaut mieux que l’extrême droite. Je ne pense pas que Marine Le Pen passera mais je n’en suis pas certaine non plus, entre ceux qui veulent s’abstenir et son œuvre réussie de « dediabolisation ». Je l’avoue, j’ai peur, et même si Macron passe à 60 % contre 40, ca me rend très triste de voir autant de voix aller au FN, et de voir une parole se libérer avec beaucoup de violence, de rejet, derrière tout celà…
    Et si beaucoup de personnes ne veulent pas voter utile, il y a un vrai risque…
    Bref, c’est pas la joie en ce moment, j’ai parfois envie de me couper de tout médias jusqu’au soir du 7 mai !

    1. Je suis également très négativement surprise des réactions suite à ce second tour et j’espère que malgré tout, Emmanuel va l’emporter… Quant au vote FN, c’est vrai que je ne comprends pas du tout pourquoi les gens en viennent à ça. Ca me rend très triste en tout cas.

  6. Je suis totalement d’accord avec toi : tout sauf ça. Même si ça ne me fait pas plaisir de voter Macron, parce que je le trouve tellement « gros melon », à parler de lui a la 3ème personne… fin bref.
    Tout sauf Marine. Tout sauf l’abstention, le vote blanc, qui lui ouvrirait grand les portes. Comme toi je n’ai pas envie de jouer. Oui c’est une question d’honneur : pour nous, pour notre histoire que tout le monde s’empresse d’oublier, à grands coups de « ça n’a rien avoir », alors que si, bien sûr, ça a tout avoir. Je n’oublierai jamais, je ne laisserai jamais mes enfants oublier, ni mes élèves. Ce n’est pas « demago », c’est notre devoir. En 2017, on DOIT se souvenir, réfléchir, lire entre les lignes de Marine.
    Et quand je vois sur Facebook tout le monde s’insurger que Macron soit au second tour, et que par contre tout le monde trouve normal que le FN soit au second tour, ça me fait vraiment mal. Non, ce n’est pas une situation NORMALE. Ça me rend tellement dingue que j’ai presque envie de me barrer de ce réseau social où la parole est tellement libre que tout le monde se permet de dire ce qui lui passe par la tête sans réfléchir, sans respect aucun pour les autres. Ça me débecte. Drôle d’élections présidentielles.

    1. Je vois que nous sommes d’accord sur la ligne « tout sauf ça », ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule (parfois en ce moment j’ai des doutes). Concernant Facebook, c’est exactement la raison pour laquelle j’ai quitté ce réseau il y a une bonne année. Je n’ai plus qu’un compte « vide » pour le blog. Je n’en pouvais plus de lire des bêtises.

  7. A peu près le même raisonnement que toi, j’ai voté pour celui qui me semblait le meilleur compromis (alors que j’avais pour ma part un choix de coeur), car j’avais vraiment trop peur d’un duel François / Marine, par contre, je te rejoins, malgré mon dégoût j’aurais quand même voté François. Ces discours haineux sont effrayants, et mieux vaut tout sauf ça.

  8. J’ai fait comme toi. J’ai voté utile pour contrer le FN mais aussi pour contrer le candidat de la droite. Si celui-ci s’était maintenu au second tour, je n’aurais pas voté pour lui. Et si ça avait été contre le FN, j’aurais voté blanc (oui, je sais, ça va t’énerver). Ça me fait mal mais il était pour moi impensable de voter pour François Fillon. Complètement hors des réalités, méprisant, arrogant et j’en passe. Et sans parler de ces affaires hyper médiatisées, je n’étais pas d’accord avec beaucoup des points de son programme. J’aurais détesté avoir cet homme comme président (et il n’aurait pas eu besoin de mon vote pour être élu) comme je détesterais avoir Marine Le Pen comme présidente. Au second tour je voterai encore utile. Laissons sa chance à Emmanuel​ Macron. On verra bien!

    1. Ca m’énerve un peu moins maintenant parce que je connais le résultat et que le cas de figure ne s’est pas présenté 😉 . Comme je l’ai écrit en réponse à Flora, je ne pense pas que François aurait appliqué le même programme que Marine une fois au pouvoir, notamment parce qu’il n’aurait pas été entouré des mêmes personnes. Mais maintenant je ne vais pas perdre de temps à le défendre, a fortiori parce que ce n’était pas le candidat de mon choix (seulement un ultime recours contre ce que j’imagine être le pire). J’espère que nous allons donner une chance à Emmanuel, oui, je ne veux pas envisager autre chose !

  9. Je suis très surprise que toi profondément européenne aurait voté pour Jean-Luc au deuxième tour. As-tu simplement lu son programme ? Impôt pour tous les Français de l’étranger entre autres. Ne l’as-tu jamais entendu vociféré contre l’Allemagne? Moi clairement je n’aurais pas pu et me serais abstenue.

    1. Oui je suis bien au courant de tout ça… Mais malgré tout j’aurais dans cette situation préféré payer plus d’impôts et être en froid avec l’Europe que de voir une équipe à tendance raciste et négationniste au gouvernement. Après je n’ai pas dit que je l’aurais fait avec le sourire et finalement je suis contente que la situation ne se présente pas – à fortiori parce que sa réaction après les résultats m’a déçue.

  10. Je me retrouve beaucoup dans tes orientations, ce qui n’est au fond pas tres etonnant.
    Je commence a m’inquieter en revanche de voir fleurir les billets et les commentaires de ceux qui clament avoir vote « utile ». Sans vote d’adhesion on risque d’aller droit dans le mur, non?… Depuis lundi, je me force a dire que j’ai vote pour la cohesion et contre la division, en esperant qu’il puisse en ressortir du positif pour notre pays.

    1. Tu as raison j’aurais peut-être dû le formuler ainsi. Je dois dire qu’au moment où j’ai écrit cet article, je pensais qu’avec cette affiche, le second tour serait plus facile. Et finalement je tombe encore de ma chaise devant la faiblesse actuelle du front républicain, décidément !

  11. Sinon, je repensais a toi… Ca te fait beaucoup de route, enceinte… Sais tu que tu peux donner procuration a quelqu’un que tu ne connais pas, aussi (http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/16/comment-voter-par-procuration-quand-on-ne-connait-personne-dans_a_22039763/)?
    Pour la premiere fois, j’ai choisi d’accepter de prendre une procuration d’un inconnu. Mon bureau de vote n’est qu’a 45 minutes de la maison, mais pour certains, il y a quatre a cinq heures de route, alors c’est normal d’aider…

    1. Han mais c’est une info en or ça !!! Comment se fait-il que je ne l’ai pas su plus tôt ? Je viens de remplir le formulaire j’espère que ça va marcher ! Parce que j’étais justement déjà en train de pester de devoir recommencer le 7 mai…

      1. Il y a 5 ans, je n’étais pas là pour le 2ème tour, j’avais donc contacté la section néerlandaise du PS qui m’avait répondu de suite et m’avait trouvé quelqu’un pour prendre ma procuration. Si ça répond pas pour le formulaire, tu peux voir avec la section d’en marche de ta région (j’ai trouvé ça pour toi : https://en-marche.fr/comites/0a2ead18-628a-5c7f-bc74-27e11ecf6d70/en-marche-rhenanie-du-nord-cologne-bonn-dusseldorf-munster-koblenz )
        Le seul truc, c’est as-tu une permanence consulaire pas loin de chez toi pour aller faire les papiers de procuration ?

        1. Pour le moment ils n’ont pas répondu au formulaire et en effet, je pense que ça ne fonctionnera pas car la permanence consulaire la plus proche de chez moi est à… Francfort (on pourrait presque en rire, non ?). Bref, je vais voir le moment venu comment je me sens au niveau de la grossesse. Ulrich est ok pour me ramener à Düsseldorf dimanche prochain en tout cas, il y a donc de fortes chances pour que j’y retourne, je le vivrai trop mal si l’extrême droite l’emportait et que je n’avais pas voté… J’espère juste que j’aurai droit comme la semaine dernière au « bidon coupe file » mais je pense que ça ira et que personne ne m’imposera de faire une queue d’une heure.

  12. J’aime beaucoup ta vision des choses. Ne pas cliver en gauche et droite, mais suivre plutôt des axes. Je m’y retrouve mieux avec cette façon de faire et c’est comme cela que je vois les choses et que j’ai fait mon choix, même si cela a été compliqué. Car peu parlaient de l’écologie et des stratégies à mettre en place. Mais ce que je trouve le plus domageable, c’est le nombre de candidats qui souhaitent sortir de l’europe. Cette europe qui nous rassemble. Pour moi c’est imncompréhensible.
    Comme je te l’avais déjà dit la politique c’est trop compliqué et abstrait pour moi. Mais je me suis mise à lire un peu plus sur les programme de chaque candidat, a regarder des débats pour pouvoir me décider.
    Bon au prochain tour il y aura moins de réflexion. Croisons les doigts pour ne pas se diriger vers le cahot.

    1. C’était en effet très compliqué cette année de faire un choix je trouve ! Enfin, pour le premier tour, pour le second comme tu dis c’est évident…

  13. C’est justement parce que je savais que je serais incapable de voter Fillon contre Le Pen (et qu’en conséquence d’autres ne pourraient voter Mélenchon contre Le Pen), que j’ai également voté Macron. Je me suis dit qu’il était le moins clivant des trois même si j’aurais préféré voter quelqu’un d’autre. Mais finalement, je constate qu’il est très clivant aussi. Après, je ne pense pas que Mélenchon aurait pu atteindre le second tour alors qu’il y avait un risque avec Fillon et le modèle de société de celui pour qui j’ai voté me convient mieux aussi (beaucoup moins réactionnaire).

    1. Tu as donc eu la même réflexion que moi 🙂 . Moi aussi je découvre désormais qu’il est plus clivant que je ne pensais. J’espère quand même qu’il va réussir à gagner haut la main le second tour maintenant…

  14. Je crois que je vais écrire un billet plus détaillé sur mon point de vue, quand j’en aurai l’énergie, mais je voudrais glisser quelques arguments dans ton sens (car même si nos positions dans l’espace politique à 4 dimensions ne sont pas les mêmes sur 2 axes – merci pour le lien Crowdpac – je te rejoins sur le second tour sans hésiter).
    D’abord, la dimension symbolique : la France avec un(e) président(e) d’extrême droite, qui affiche des valeurs d’intolérance, de racisme, de xénophobie, d’homophobie… pour moi ce serait une tache dans l’histoire de notre République, une insulte à notre devise, une honte vis-à-vis du reste du monde.
    Ensuite, la libération de la parole intolérante : on le voit, même si les électeurs frontistes disent ne pas adhérer au discours raciste, on entend des choses qui ne seraient jamais passées auparavant. Aux US, c’est très clair, les gens se souviennent encore que c’est négatif d’être appelé « raciste », donc ils passent leur temps à dire qu’ils ne le sont pas, mais il y a toujours un mais : « je ne suis pas raciste, mais… on n’a pas à accepter ceci, ou à aider ceux-là ». Le racisme, ce n’est pas une étiquette qu’on peut refuser, c’est la conséquence directe de certains actes, certaines paroles. Et entendre des propos de plus en plus intolérants a tendance à déplacer la barre de l’inacceptable dans la tête des gens : si mon député le dit, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas le dire. Avant, les gens avaient un peu honte de leurs idées racistes, maintenant « dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas », c’est « in », c’est lutter contre le « politiquement correct ». Zemmour, Causeur et consorts ont commencé, si des élus de la Nation qui font de même, ça accentue cette tolérance de l’intolérance. Qui malheureusement est suivie d’actes – ça existe encore les ratonnades et les sorties casse-PD (je connais personnellement un gars qui a été mis en ITT supérieur à 14 jours et qui a perdu une dent lors d’une agression parce qu’il tenait la main de son compagnon dans la rue…) On voit aux US la montée des actes anti-musulmans, avec le rebond sur les Sikhs et les Indiens non musulmans d’ailleurs, parce qu’on ne va pas faire dans la dentelle quand on veut humilier ou casser de l’Arabe…
    Enfin, l’ineptie du programme et les compétence politiques inexistantes : des économistes ont parlé des conséquences du retour au Franc, des experts des conséquences de toutes les politiques proposées par le FN… mais il n’y a pas que ça. J’ai travaillé avec la conservatrice de la bibliothèque de Vitrolles : un mandat municipal du FN a démoli tout le fonctionnement culturel et associatif de la ville. En coupant les financements, ils ont détruit un tissu dynamique, et bien sûr, il ne suffit pas de remettre des sous à l’élection suivant pour que ça recommence comme avant – ce qui est cassé doit être réparé, et ça prend du temps… J’ai aussi parlé avec quelqu’un qui connait les conseils municipaux dans le Nord, vers Hénin-Beaumont ; apparemment, les élus frontistes insultent les autres conseillers, et aussi les administrés ! Bref, ils sont incompétents, leur programme est inepte, et dire « on va essayer, au pire ça on changera la prochaine fois » ne marche pas, parce que durant le mandat FN, on ne fait pas du sur-place, on recule !
    Tout ça pour dire que j’aurais voté n’importe qui contre le FN, parce que pour moi il ne s’agit pas d’un parti « normal », même si j’abhorre le programme de Fillon j’aurais voté pour lui parce que ce qu’il aurait fait me semblait « défaisable », contrairement au FN… Même si Mélenchon me fait peur avec ses dérives totalitaires, j’aurais voté pour lui en croisant les doigts pour qu’il tienne parole sur la VIème République plus participative… Et je voterai Macron sans hésiter, parce que de toute la bande, il me paraît celui qui fera le moins de mal en attendant une recomposition politique de mon côté de l’échiquier…
    Merci pour ton vote utile, tu nous as sans doute évité un morceau de catastrophe et de ce que je considère comme un déshonneur (mais si LP fait 40%, ce sera déjà une cata selon moi, qui laissera des traces !)

    1. Merci pour ton long commentaire, je suis vraiment en tout point d’accord avec toi. Aussi sur la fin quand tu dis que tout ça laisse quand même des traces. Oui, qu’on le veuille ou non, une parole intolérante s’est incroyablement libérée ces dernières années, et même si on arrive encore à éviter le pire au niveau électoral, c’est déjà tangible dans les médias comme au café. Et ça me fait vraiment beaucoup de peine.

  15. J’avoue, j’hésite à écrire un article pour dire que j’ai peur … peur pour mes enfants dans cette ambiance de cours de récréation où ceux dont le candidat a été éliminé donnent l’impression de bouder …
    J’ai beaucoup hésité entre les candidats, chacun ayant des points qui me parle et d’autre non … j’ai fait le même choix que toi, non pas pour être « utile » mais parce que c’était le seul candidat officiellement pro-europe.
    Et à ceux qui crient à l’hérésie écologique, sachez qu’après 5 ans de chômage dans l’écologie, je suis bien placée pour dire que l’écologie, c’est super important … mais qu’il faut que les finances suivent … et pour l’instant, on en est très loin …
    je regrette que Harmon ai été propulsé se faire étrillé sur la place publique, dans un meilleur contexte économique, je suis sûre qu’il aurait eu plus de chance … et j’espère que ce sera le cas dans 5 ans … et cette espoir serait étouffer dans l’oeuf avec une victoire du FN

    1. J’espère que tes espoirs se réaliseront, je suis en accord avec eux ! Avec un meilleur financement, le programme de Benoît me semblait aussi très séduisant.

  16. J’ai voté inutile au premier tour, et j’avoue que je ne le regrette pas, surtout quand je vois le tout petit pourcentage de mon candidat. Au moins il a mes minuscules pourcents à moi, c’est déjà ça !

    J’irai par contre voter utile au second tour, un peu voire carrément à contre-cœur, mais en me disant que si on a survécu à Nicolas, on peut survivre à Manu les doigts dans le nez (même si bon, pour nous, la situation était différente : on était étudiants sous Nicolas, alors qu’on sera salariés et parents cette fois-ci). J’ai d’ailleurs du mal à comprendre tous les posts anti-Manu que je vois fleurir sur Facebook depuis le premier tour : je ne suis pas contre dans le principe, effectivement on peut reprocher plein de choses à l’homme et à son programme… mais est-ce à dire que tous ces gens vont voter Marine ? Il me semble que s’il y a UN moment où il ne faut pas descendre Manu, c’est bien maintenant (on en aura tout le loisir pendant cinq ans… du moins il faut l’espérer).

    Mais j’ai lu ce matin je crois une petite BD que ma cousine avait partagé sur Facebook et qui montre bien, tout de même, l’absurdité de notre système… Je vais essayer de te retrouver ça…
    https://www.facebook.com/EnAttendantLaFinDuMonde/photos/a.329182867202075.80751.328993903887638/1258348207618865/?type=3&theater

    1. J’adore cette petite BD (pour une fois qu’on trouve quelque chose d’intéressant sur Facebook !). C’est vrai que tout ça est absurde, Benoît a sans doute perdu la moitié de son électorat pour des raisons de sondages négatifs, c’est triste…

  17. Tu le sais, j’ai choisi de faire un vote de coeur pour le premier tour en priant très fort de ne pas avoir deux candidats que je ne voudrais pas au second tour (les extrêmes donc pour moi).
    Comme toi le plus important c’est de faire barrage au FN. Mais clairement si Jean Luc avait été au second tour avec Marine, je crois que j’aurais voté blanc, je serais allée voter car c’est un droit et un devoir mais je n’aurais pas pu le résoudre à voter pour l’un des deux je pense.

    1. C’est bien sûr compliqué et finalement j’ai eu de la chance puisque cette situation ne se produira pas. Mais j’abhorre tellement l’extrême droite que j’aurais sans doute été prête à tout pour l’éviter.

  18. La Franzoesin, …que te dire si ce n’est que cette description de l’échiquier politique en axes <3, ton rejet de l'extrême droite je le partage et en plus comme à chacune de tes analyses, même les commentaires que tu reçois me font réfléchir (je viens de m'inscrire pour recevoir des procurations et je me sens maintenant un tout petit peu moins inutile car, au moins, je peux encourager tous ceux qui le pourraient à faire de même)

    1. Merci ça me touche beaucoup ce que tu écris ! Finalement j’ai pu lire ton commentaire en entier (au début il n’apparaissait pas complètement) 😉 .

  19. Lectrice de ton blog en sous-marin depuis quelques temps, je publie enfin un commentaire pour soutenir cet article dans lequel je me retrouve en tout points – j’aurais vote pour n’importe qui (Jean-Luc, Francois ou Nathalie) plutot que de voter Le Pen. Je reconnais etre privilegiee (j’ai un travail qui me classe dans la categorie des ‘middle class’ comme diraient les Anglais) et je vis egalement a l’etranger donc je suis ouverte a entendre que je ne peux pas pleinement comprendre la detresse de certains de nos concitoyens, mais choisir Le Pen est pour moi le pire des choix qui, en plus de ne rien resoudre, fera tache dans notre Histoire. En 15 ans nous sommes tristement passes de la surprise totale du 21 avril a trouver la presence du FN au second tour normale…

    1. Merci de ton soutien je vois que tu penses comme moi. Dans mon bureau à Düsseldorf Marine n’a fait que 3% je crois que les expatriés ne sont définitivement pas son public.

  20. Lectrice moi aussi en sous-marin de ton blog, je me décide également à mettre un commentaire sur ton post, car je l’ai vraiment trouvé d’une grande pertinence.
    J’ai donc moi aussi voté « utile ». Et je revoterai aussi « utile » le 7 mai. Parce que je ne veux pas que ce soit la haine et le fascisme qui triomphe. Finalement, ce qui me choque le plus, c’est cette banalisation du FN et de ces idées. A croire, que l’histoire ne sert jamais de leçon, et que l’on plonge allègrement dans les mêmes erreurs. Je ne comprends pas non plus les gens qui veulent s’abstenir. Nous avons un tout petit droit à la parole en votant (surtout que pour les femmes ce n’est pas si vieux que ça…). Je l’utiliserai donc.

    1. Ca alors je ne m’attendais pas à ce que cet article me fasse connaître de nouvelles lectrices je suis vraiment ravie 🙂 . Et j’espère vraiment que notre discours de raison va l’emporter dans dix jours.

  21. Je suis en colère, j’ai peur et j’ai envie de pleurer dernièrement à suivre les actualités….

    – Genre la manif pour tous qui appelle à voter contre Macron, non mais sérieusement… Je conçois qu’on est certaines valeurs traditionnelles autour de la famille (je ne suis pas du même avis mais je le conçois) mais de là, à sous-entendre qu’il faut voter FN , je crois qu’on n’a pas eu le même message du Christ… J’en profite pour publier une réponse lue dans la Croix : http://www.la-croix.com/Debats/Forum-et-debats/En-conscience-au-nom-de-notre-foi-voter-Front-National-cest-non-par-des-catholiques-engages-et-leurs-amis-contre-le-FN-2017-04-28-1200843158
    Parce que bon, y a un moment, faut se rappeler l’essentiel…
    – Genre les gens et leur « la peste ou le choléra », je comprends leur difficulté à mettre à bulletin d’un candidat qui ne leur ressemble pas (ce n’est pas mon cas mais je le comprends), mais je crois que beaucoup ne pense pas que c’est kif-kif mais espère au fond d’eux qu’on fasse le boulot à leur place… sans réaliser le danger. Que mes amis éduqués, qui réfléchissent, qui ont des idées, qui sont allés manifester en 2002 pour appeler à voter Chirac parce qu’ils pouvaient pas voter puissent penser ne pas y aller cette fois, ça me rend très triste.
    – Genre, enfin, les messages de haine contre les électeurs du FN. Entendons-nous bien : les messages véhiculés par le FN me font horreur MAIS insulter, dénigrer sans respect les gens qui ont voté FN, c’est mettre de l’eau dans le moulin de la haine, c’est empirer le problème, c’est ne pas permettre de comprendre ce qui mènent certaines personnes à voter FN et donc ne pas chercher à savoir comment résoudre la situation et ainsi permettre de combattre le FN…

    Bref, je n’ai pas de solution à tout ça, sauf sortir de ma réserve « on ne parle pas politique parce que ça fait des histoires » et parler, discuter, échanger sur ce qui est important pour moi, toujours avec en radar mes valeurs et le respect de l’autre… Tout un programme.
    Ah oui, et bien sûr, aller mettre un bulletin Macron le 7 mai et aller voter aux législatives en juin même si ça inclut d’aller à Amsterdam un dimanche et de faire 2h de queue 🙂

    1. Je comprends ton désarroi et je le partage entièrement. C’est compliqué pour moi de trouver le bon dosage aussi entre « en parler » et ne pas « trop » en parler, je ne suis pas sûre notamment d’avoir une vraie capacité à convaincre les autres. Cet article était ma toute petite pierre pour y contribuer en tout cas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *