J’irai voter aux primaires

J’irai voter aux primaires

Alors là a priori vous vous dites : « Euh mais attends, Die Franzoesin c’est la fille qui nous parle tout le temps de son gamin, beaucoup d’elle, parfois de son mari et de l’Allemagne, nan ? Qu’est ce que c’est que cet article ? ». Oui c’est ça, mais figurez-vous que la politique ça fait partie de moi aussi – et je vous rappelle que je n’ai pas d’autre ligne éditoriale que moi-même, alors.

fullsizeoutput_388

Je vous ai déjà raconté mon parcours universitaire : on ne fait généralement pas Sciences-po par hasard. Bon peut-être que d’autres oui mais moi pas en tout cas : j’ai toujours aimé les idées, les débats, l’engagement. Aujourd’hui encore j’aime lire des livres politiques, je regarde au moins une interview ou un débat politique par semaine, j’aime cela. Je travaille dans la fonction publique par choix et pas seulement par confort, j’aime l’idée de servir un pays et son peuple et cela est une motivation très importante pour moi. Je n’ai par ailleurs pas perdu de vue ma volonté de m’engager un jour et cela est tout en haut de ma liste des choses à faire quand mon rôle de maman me laissera un peu plus de temps.

Je me souviens très bien des élections présidentielles de 2001, les premières pour lesquelles j’ai voté, les premières en tant qu’étudiante à Sciences-po. J’ai couru les meetings cette année-là et je me souviens particulièrement bien de ceux de Chevènement (une toute petite salle de classe) et de Jospin (un stade immense et la chanson « Ensemble »). Je me souviens aussi du référendum de 2005 sur l’Europe, de ma colère et de mon incompréhension d’abord face au résultat – depuis j’ai compris des choses. Avant les élections de 2007 Sarkozy était venu nous voir à Sciences-po, j’avais aussi été le voir dans un grand meeting de la défense. C’était quelque chose, je ne sais pas comment vous décrire cela, une bête de scène je crois. Enfin j’ai vu Bayrou à Paris-Bercy juste avant le premier tour la même année. C’était un phénomène inattendu, une vague. Et pour tout vous dire, sa non-élection cette année là reste pour moi un regret, car il est l’homme qui je crois me correspond le plus. Provincial. Rigoureux en économie mais pas effrontément libéral. Chrétien et pour le droit des homosexuels.  Européen. Centriste.

Ce qu’il faut que vous sachiez me concernant, et vous devez vous en douter après avoir lu le paragraphe précédent c’est que je suis un électron libre du domaine. Je ne me sens pas vraiment appartenir à un camp. Je ne suis jamais sûre de rien et si j’aime autant le débat, c’est parce qu’il peut sincèrement presque facilement m’amener à changer d’idée. Je suis issue d’une famille plutôt de droite traditionnelle : gaulliste puis chiraquienne. J’ai donc commencé par me sentir proche de ces idées. Et puis sont venus d’autres débats, les thématiques de l’Europe et de l’écologie notamment. Etre de droite ou de gauche, cela me semble à vrai dire aujourd’hui un peu anachronique. Alors je l’assume, en fonction des échéances et des candidats, j’ai déjà voté vert, socialiste, centriste et droite, et cela ne me choque pas plus que cela. Aucun extrême en revanche ne saurait me séduire : je suis trop rationnelle, trop pragmatique, trop équilibrée pour cela. Fondamentalement, je crois que je suis quelqu’un de centriste. Ce n’est pas du tout sexy par les temps qui courent mais c’est comme ça.

J’en viens au sujet de mon article – mieux vaut tard que jamais je sais, mais il me semble que le sujet méritait une longue introduction. En 2011 j’ai voté pour les primaires socialistes, en 2016 j’irai voter pour les primaires de la droite et du centre. Et je l’assume également totalement. Je dirais même pire : j’ai l’intention de vous inciter à en faire de même ! Peut-être qu’à la base, comme moi, vous ne vous sentez ni trop de gauche ni trop de droite, alors vous vous dites que ce n’est pas pour vous. Peut-être qu’à l’inverse, vous vous reconnaissez tellement dans un camp que participer à une élection de l’autre camp semblerait vous déshonorer. Personnellement je pense que c’est un choix très rationnel. Que je me sente strictement socialiste ou de droite ou rien du tout, mon intérêt est que le candidat d’un des plus grands partis de France représente un peu mes idées. Mon intérêt est que, potentiellement, s’il se retrouvait face au Front national au second tour par exemple, il ne soit pas pour moi la pire option, mais une option envisageable. Alors voilà, si on m’en donne la possibilité, je veux bien donner mon avis sur le candidat qui me semble le plus approprié, à droite et à gauche, et je n’ai aucun problème avec ça. Et si dans une hypothèse farfelue il y avait cette année des primaires de droite et de gauche et si à chaque fois mon candidat l’emportait et si enfin ces deux là se retrouvaient en tête à tête au second tour qu’est ce que je ferais ? Je trahirais un camp ? On peut le voir comme ça. Je préfère me dire que, une fois les primaires passées, les candidats choisis auront encore plusieurs mois pour me convaincre encore plus – ou me décevoir. Voter à une primaire, je ne vois pas cela comme un engagement définitif à renouveler mon choix aux deux tours à venir. Je vois cela comme la possibilité de participer à un choix qui peut me concerner de très près.

Je vous ai convaincues ? Alors il ne vous reste plus qu’à aller jeter un coup d’oeil aux programmes des candidats. Il y en pour tous les goûts ou presque. Je trouve les sites de 20 minutes et du point particulièrement bien faits pour les comparer. Les débats télévisuels qui sont organisés (les deux premiers sont disponibles en replay, le dernier aura lieu le 17 novembre) ne sont pas mal non plus et je vous assure, ce n’est pas seulement la passionnée qui parle : je trouve le format intéressant et souvent moins ennuyeux qu’un débat classique. Concernant les modalités pratiques, vous pouvez aller jeter un oeil ici : les scrutins auront lieu les 20 et 27 novembre (par internet pour les français de l’étranger). Profitez-en pour parler politique avec votre entourage, leur demander s’ils vont voter, pour quel candidat et pourquoi !

Maintenant vous voudriez que je vous donne une consigne de vote en plus, n’est-ce-pas ? Ne serait-ce que par curiosité, j’imagine. Mais je vous ai déjà dit que je doutais tout le temps. Figurez-vous que cette fois encore, je n’ai pas arrêté définitivement mon choix. Je vous fais confiance pour trouver votre voie (vous noterez le jeu de mots).

Alors maintenant, dîtes-moi, le 20 novembre, vous irez voter avec moi ?

73 réactions au sujet de « J’irai voter aux primaires »

  1. J’ai découvert récemment que l’on pouvait voter aux primaires même si l’on ne faisait pas partie du parti politique en question !
    Je vais donc aller voter !
    Par contre, je ne me reconnais dans aucun candidat quel que soit son parti et ça me désole …
    J’aimerais tant que le vote blanc soit reconnu en France !

    1. Le fait que le vote blanc soit reconnu changerait l’image du vainqueur, son statut, mais pas le résultat. Alors je continue de penser qu’il vaut mieux essayer de participer et je suis ravie de lire que tu t’apprêtes à le faire 🙂 .

  2. J’aurais bien aimé moi aussi voté par internet ! Je suis convaincue que l’élu de la primaire de droite sera l’élu des présidentielles et donc le vote a toute son importance. Mais on ne peut pas faire de procuration et je suis encore sur les listes électorales de là où j’ai grandi… Je me contenterai donc de voter aux élections « officielles » l’année prochaine. Et attendant, je croise les doigts ! (et moi aussi j’aimais beaucoup Bayrou, je trouve que c’est le plus censé de la scène politique. Quel dommage qu’il ait un tel déficit de charisme…)

    1. Oh zut c’est dommage !! En effet cette possibilité est réservée aux électeurs de l’étranger. J’espère alors que le résultat ira dans ton sens et que ton sens est le même que le mien 😉 .

  3. Ah, c’est une question compliquée pour moi, car clairement, mon cœur est à gauche (hou hou hou que je suis drôle). Du coup, autant je sais très bien qui je préfèrerais voir en face du FN en cas de catastrophe au premier tour (j’étais mineure en 2002, mais je me souviens avoir tremblé et pleuré le 21 avril), autant j’ai du mal à me dire que je vais aller voter à la primaire de droite parce que : – je n’ai pas envie d’être parjure en disant me reconnaitre dans « les valeurs républicaines de la droite » (les valeurs républicaines, oui, mais de la droite, non) ; – ça me donnerait l’impression de tricher vis-à-vis des gens qui sont vraiment de droite, qui ont le droit de choisir leur candidat démocratiquement sans que je vienne « fausser » leur scrutin. Donc par intégrité à mes valeurs et par respect pour les électeurs de droite, je penche plutôt pour ne pas y aller, mais comme toi, je suis tout à fait encline à changer d’avis si une argumentation me convainc.

    1. Zut alors ça veut dire que je ne t’ai pas convaincue 🙂 . Sur le premier point tu as raison je dois dire que de signer cette charte fait un peu bizarre surtout si comme toi on n’a vraiment aucune affinité avec la droite. Cela dit quelles sont les valeurs de la droite ? C’est très flou comme concept. Sur le deuxième point je ne suis pas d’accord, les gens de droite ont eux-mêmes choisi de désigner leur candidat de cette façon et je pense d’ailleurs que cette décision quel que soit le résultat est dans leur intérêt (parce que la primaire crée une dynamique qu’on perçoit déjà actuellement et qui place le candidat désigné en bonne position pour la suite).

      1. (j’ai l’impression que mon post n’est pas passé, je me permets de le remettre)
        Eh bien tu vois, tu ne m’as pas complètement convaincue, mais quelques millions de personnes de l’autre côté de l’Atlantique l’ont fait. Si le Brexit est possible, si Trump est possible, je vais aller choisir mon prochain président le 20 novembre pour ne pas pleurer des larmes de sang en 2017.

          1. Je vois que beaucoup son dans le même état d’esprit … bon, sur ce, je vais essayer de me plonger dans le programme des candidats à la primaire …

  4. Tout à fait d’accord avec toi ! On a probablement des sensibilités politiques semblables, j’ai voté Modem en 2011 (comme pas mal de cadres de mon entourage) et j’ai été assez déçue de son score alors que son programme était, il me semble, réaliste et prometteur.
    À ta différence, je viens d’une famille plutôt gauche-extrême gauche, qui voit la vie selon un clivage méchants patrons/gentils salariés. J’ai voté gauche, verts aux élections locales, centre, et maintenant je m’apprête à voter pour les primaires de la droite.
    Comment ça ? Disons que mon héritage tend vers la gauche, mais mon métier libéral tend vers la droite, je me réclame centre-vert, mais surtout, surtout : je pense que voter aux primaires est une belle possibilité démocratique.
    On pourra me reprocher de ne pas adhérer aux valeurs de la droite et d’aller troller un parti qui n’est pas le mien, mais ce n’est absolument pas ma démarche : je me retrouve dans les valeurs de la droite du moment qu’elles sont au service du pays, et m’exprimer pour un candidat de ce parti, c’est aussi agir en faveur de mon pays.
    Donc merci pour cet appel à aller voter ! (seul bémol : il ne fallait pas s’inscrire en ligne avant une certaine date ? Ou ça ne concerne que les Français sur les listes électorales à l’étranger ?)

    1. J’ai aussi renouvelé mon choix en 2011, Bayrou un jour, Bayrou toujours 😉 . C’est rigolo en tout cas, nous sommes donc de la même « famille politique » comme on dit (comme tu le soulignes justement c’est sans doute avant tout le signe d’un certain déterminisme socio-culturel mais quand même). Je suis ravie en tout cas de lire que toi aussi tu t’apprêtes à voter aux primaires et à peu près pour les mêmes raisons ! Les français de l’étranger seulement devaient s’inscrire à l’avance. Mais le temps de préparer l’article il était trop tard et la très grande majorité de mes lectrices vit en France je crois alors j’ai encore la possibilité d’en convaincre quelques unes 😉 .

  5. Sans être aussi passionnée de politique que toi, je m’y intéresse et surtout je me reconnais dans tes propos ! Moi aussi, j’ai déjà voté à droite, à gauche, au centre, selon les programmes et les candidats. J’aime bien Bayrou aussi. Je craint les extrêmes, et je tremble en entendant la parole du fn se répandre parfois jusque dans ma famille (au sens large)… Et je me suis posée la question d’aller voter aux primaires de la droite… Alors ton article m’y fait encore plus réfléchir.
    J’ai du mal avec les gens « binaires », pour qui tout ce qui est fait par la gauche est mauvais si ils sont de droite, et inversement… Pour moi, il y a de bonnes idées partout et je trouve dommage que les partis ne cherchent pas plus à construire ensemble plutot qu’à démolir, diviser… Ce qui me fait peur, c’est la violence des propos tenus parfois, l’escalade, je trouve que nos hommes et femmes politiques ne montrent pas souvent l’exemple d’un débat posé et respectueux.
    Et les élections présidentielles à venir m’inquiètent, pour l’instant je ne sais pas du tout où mon vote se dirigera.
    En tout cas, ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à ne pas me dire de droite ou de gauche d’office, mais à écouter, voir les propositions et choisir mon candidat en fonction de celà et pas parce que j’aurai choisi un camp sans jamais le remettre en question…

    1. Je suis aussi attristée de voir que parfois des gens que je connais bien se sentent proches du FN. Et comme toi je ne sais pas être « binaire » et cela à même tendance à un peu m’agacer. Mais du coup je trouve que tu es la personne idéale pour t’exprimer le 20 novembre ! Sincèrement je pense qu’il faut justement saisir cette chance qui nous est donnée à nous les « réservés » de nous exprimer.

  6. Super article ! Et je suis parfaitement d’accord avec ton dernier paragraphe !
    Personnellement, j’ai du mal avec la politique, je trouve ça barbant et je n’y comprends jamais rien aux programmes … par contre, j’estime qu’il est primordial de voter et ça faisait quelques temps que je me disais que ce serait bien de pouvoir voter à chaque primaire ! Jusqu’à ce que je découvre que c’est possible
    Donc j’essayerai d’y aller Pour te dire, j’ai même participé à la « primaire citoyenne » sur internet, après tout, ça ne coûte rien

    1. Tu m’as faite rire : « je trouve ça barbant et je ne comprends rien aux programmes » mais je vois très bien ce que tu veux dire !! En tout cas je suis contente que tu souhaites toi aussi t’y exprimer ! On va être nombreuses en fait 😉 .

  7. Merci pour cet article très intéressant. Je me retrouve dans beaucoup de points que tu as évoqués. Certains de mes collègues vont aller voter aux primaires de la droite, mais surtout pour « contrer » un certain candidat qu’ils ne veulent plus voir revenir sur le devant de la scène. Je me pose encore la question, je ne sais pas si je vais aller voter le 20 novembre. Pour le moment aucun candidat déclaré ne m’a donné envie de voter pour lui… à droite comme à gauche. Affaire à suivre donc!

  8. Ah ben mon commentaire a disparu ? Dommage, il était déjà long :/

    Bon, en gros, je disais qu’en suivant les débats pour les primaires de la droite, je m’étais rendu compte que c’était pour moi comme choisir entre manger des yeux de poisson ou des grillons vivants (et pour une végétarienne, en plus, je te laisse imaginer). Impossible de choisir, mon seul espoir c’est de réussir par miracle à y échapper… Et que donc, non, je n’irai probablement pas voter, parce que je ne me vois pas voter pour un programme dont je n’approuve pas un seul mot.

    Et je disais aussi que ce qui était cool dans cette histoire, c’est que j’étais à présent sûre et certaine de ne pas être de droite, que ce n’était pas juste en réaction aux idées politiques de mes parents, mais parce que c’est juste absolument pas mes valeurs (du coup oui, signer un papier disant que j’adhère à ces valeurs, ça me fait un peu mal aux fesses) (ce n’est d’ailleurs même pas qu’une question de valeurs, mais aussi de survie, quand je vois que certains veulent faire payer le même pourcentage d’impôts à tout le monde, augmenter la TVA, diminuer les allocations… je me demande bien comment nous on va arriver au bout du mois).

    Et que la seule inconnue, finalement, c’était pour qui j’allais voter aux présidentielles. Ça je sais pas encore. J’espère que quand les primaires de la droite seront terminées, on entendra un peu autre chose (ouf, franchement j’en ai besoin pour mon moral !) et que je pourrai me faire une idée plus précise de ce que chacun propose.

    1. Aujourd’hui tu vas entendre parler d’autre chose mais je ne suis pas sûre que ce soit mieux pour ton moral… Bref tu as raison à la base tous les candidats à la primaire de droite sont de droite et donc plus ou moins libéraux. Mais tout est dans le « plus ou moins » justement… Alors j’espère pour toi que ce n’est pas le plus qui l’emportera et finira vainqueur l’an prochain.

      1. Oui, c’est clair que c’est pas aujourd’hui que mon moral va remonter :p Je crois que j’en viens progressivement à une sorte de résignation… Quant au plus ou moins, c’est ce que je me disais, mais franchement, je ne l’ai pas vu. Chaque chose pour laquelle j’étais un peu moins en désaccord dans le discours d’un candidat était immédiatement suivie d’une proposition qui me donnait de l’urticaire… Mais c’est peut-être aussi que les candidats des primaires de droite s’adressent en priorité à un électorat de droite (qui votera tout de même majoritairement, faut pas se leurrer), pas à moi, et donc insistent sur des choses qui feront mouche auprès de leurs électeurs habituels…

        1. Je crois que c’est dans le monde que j’ai lu ça : la règle en politique, c’est s’adresser d’abord à son camp pour prendre du galon et s’ouvrir ensuite aux autres que sa position est bien assise (si je me souviens bien) Du coup, effectivement, pour la primaire de droite, les candidats s’adressent exclusivement à ceux de droite. Et il y a fort à parier que le vainqueur adoucira son discours pour la présidentielle afin de rallier les indécis.

  9. Ton article me fait réfléchir…
    Comme toi, j’ai voté selon les programmes proposés par les candidats et non selon une conviction préconçue. Donc, il m’est arrivé de voter à droite, à gauche, au centre… Je me méfie des extrêmes.
    Je savais que les primaires de la droite et du centre étaient ouvertes à tous citoyens, mais je ne m’étais pas demandé si j’allais m’y rendre ou non… Ton article m’amène à me dire que oui, il pourrait être intéressant d’y voter.

    1. Ouiiiiiii ! Si tu te retrouves dans mon petit parcours et mes choix je pense que tu as suffisamment de bonnes raisons pour y aller 🙂 .

  10. Je ne suis pas très politique. Je suis de très loin les débats, je préfère avoir des résumés, car il faut l’avouer la politique est bien un sujet dans lequel je suis complètement perdue. Je n’y comprend pas grand chose. Mais je suis toujours allée voter, car il est important pour moi d’aller m’exprimer. Aucune famille politique ne m’attire vraiment, ce sont les idées qui m’orientent (merci les résumés).
    Ton article me fait réfléchir. Il me faire voir « l’engagement » politique différement. Allez voter ou non pour les primaires ? Je ne sais pas encore. J’ai besoin de réfléchir. Mais quand je vois ce qui vient de se passer aux Etat-Unis… Bref, je suis en pleine réflexion.

    1. Je trouve déjà cela super que cet article t’amène à réfléchir sur ces sujets. C’est vrai que la politique n’est pas forcément un thème facile à aborder pourtant elle nous concerne tous !

  11. Je me retrouve totalement dans ton article sinon que j’ai pas voté pour la première fois en 2002 mais un peu plus tard.
    Honnêtement, je ne sais pas si je comptais aller voter aux primaires avant ton article.
    Mais les nouvelles de ce matin m’ont définitivement convaincue.
    Je viens de regarder comment faire.
    Et sinon moi aussi je vote plus par conviction politique que par parti. Et j’ai soutenu Bayrou dès que je pouvais. J’étais trop déçue en 2011 !!! Et je me rappelle encore des gens qui disaient, il ne faut pas voter au centre sinon on aura le fn au second tour. Et je suis certaine que c’est cette idéologie là qui l’a fait perdre.

    1. Merci de rappeler que je suis vieille 😉 (je plaisante). Je suis super contente si tu te décides finalement à aller voter le 20 (même si j’aurais préféré d’autres nouvelles ce matin).

  12. Hier j’aurais dit non parce que j’aurais voté aux primaires de droite contre quelqu’un et non pour une personne. Mais Trump est passé par la, alors je vais me pencher là dessus et essayer de choisir celui qui s’éloigne le moins de mes convictions. Et j’irai voter aussi aux primaires de gauche.

  13. J’aurais pu voter Bayrou en 2007 mais pas en 2011. Je trouve qu’il avait une aura qu’il a complètement perdu pendant les années Sarkozy.
    Pour les primaires de la droite je suis comme Chat-mille, je ne me vois pas signé une charte qui est contre tout ce en quoi je crois même si clairement entre Juppé et Sarkozy, j’ai ma petite préférence. Les derniers évènements aux US me font douter de ma position mais je ne pense toujours pas que j’irai voter. Non je ne partage les valeurs républicaines de la droite et du centre (plus droite que centre d’ailleurs).

    1. Je peux comprendre votre position et je n’avais pas l’ambition de convaincre tout le monde ! J’espère juste très fort que nous n’aurons pas un second tour très à droite contre extrême droite en mai prochain…

  14. Je vais essayer de me motiver et de motiver mon mari parce que je pense que c’est important. Mais le système n’est pas forcément favorable pour nous permettre de voter. Si le bureau de vote n’est pas facilement accessible avec petit habitant ça risque de nous compliquer la chose…

  15. Tu ne m’as pas convaincue parce que mon mari l’a déjà fait à la maison avec à peu près les même arguments que toi 😉
    En effet j’ai souvent voté modem et socialiste, parfois vert et il se pourrait que je vote un jour pour les républicains. Seules les extrêmes ne m’attirent pas du tout.
    Mon seul problème va être de savoir pour qui voter à ces primaires car pour moi aucun candidat ne me plait vraiment et pourtant il y a de grandes chances que ce soit notre prochain président de la République. Je vais de ce pas faire un peu de lecture sur leurs programmes respectifs !

  16. Merci pour cet article très juste ! Comme toi, je n’ai jamais voté deux fois pour les mêmes et me sens quand même plus en adéquation avec les idées centristes. Je pense aussi que voter pour les primaires de droite est une bonne chose. Les Français n’ont que peu de moyens et d’opportunités de s’exprimer, il leur faut donc profiter de chaque chance de le faire, et c’en est une !
    S’il y a peut-être une direction à prendre, c’est d’éviter de voter pour ceux qui rêvent de se retrouver face au FN au second tour. C’est un mauvais calcul à mon sens, mais c’est bien mon avis et je n’indiquerai personne non plus.
    Je reviendrai ici parce qu’en plus des convictions politiques, nous avons d’autres choses en commun apparemment, dont l’Allemagne. 😀

  17. Sciences Po! Je comprends mieux d’où tu vient ce français irréprochable! J’ai encore une fois beaucoup aimé ton article. Je ne m’intéresse pas du tout à la politique, et je ne suis pas quelqu’un d’idéaliste.
    Enfin si, un peu, comme beaucoup de gens, je trouve les idées de la gauche merveilleuse, ces idéaux qui prennent racine dans la révolution française, mais je reste convaincue que la politique est une histoire de pragmatisme, pas seulement d’idéologie.
    Du coup, je ne vois aucun problème à changer de camp ou à retourner ma veste. Je vote suivant la situation actuelle de mon pays, pas forcément par utopie.

  18. Je n’irai voter à aucune primaire. Pourquoi ? Parce que je ne me sens proche d’aucun et je sais que je ne voterai pour aucun grand parti au premier tour (le seul tour où on a le choix).
    Déjà pour le 20 novembre c’est mort, déjà parce que je suis de gauche depuis toujours et qu’aucun candidat ne correspond à mes idées, et en plus, leur donner mon fric, non merci.
    Pour les primaires socialistes c’est pareil: ils sont tous trop à droite par rapport à mes idées, les moins pires seraient (pour moi) Montebourg, Filoche et Hamon. Mais comme j’ai déjà mon candidat pour le premier tour, je ne vais pas aller voter aux primaires pour quelqu’un pour qui je ne voterai pas au élections 😉
    En 2011 j’avais d’ailleurs procédé comme ça aussi, mon « moins pire » était Montebourg, mais comme j’avais déjà mon candidat (le même que cette année d’ailleurs), inutile de voter aux primaires PS (puis mon vote n’aurait rien changé lol).

    Sinon, on est de la même génération d’après ce que tu écris, moi aussi ma première élection a été celle de 2002 (la fameuse). Quelle horreur, pour mon premier vote ! Bon au 1e tour ça allait j’ai voté pour celle qui me correspondait, mais au 2e, j’étais un peu fanée :/
    Par contre en 2005 j’étais contente du résultat lol, je faisais partie des non-istes de gauche 🙂 Le seul problème, c’est que Bismuth nous l’a fait passer dans notre dos, et que Hollande a promis des négociations et au final il s’est mis à plat ventre devant Frau Vieillebique.

    1. Oui finalement les non-istes de 2005 se sont fait avoir et même si je n’en faisais pas partie je ne trouve pas cela normal du tout pour notre démocratie.

      1. Ben oui c’st sûr !!! Chichi était oui-ouiste mais au moins il nous a laissé s’exprimer ! Enfin ça se trouve il l’aurait aussi fait passer dans notre dos s’il avait pu faire un mandat de plus ! Mais bon en tout cas les belles promesses de Hollande, pfffuiiiit disparues !!!

        Sinon, pour revenir au sujet de départ, Bayrou se présente ? J’avais compris qu’il ne se présentait que si Bismuth remportait les primaires (c’est mal barré avec ses histoires de frites mouarfff), mais je ne suis pas sûre d’avoir bien compris du coup.

        Et finalement, j’ai changé d’avis pour les primaires, mais uniquement celles du PS. J’ai regardé un peu plus en détails les candidats, leurs idées etc. et le seul pour qui je pourrais voter au 2d tour des présidentielles en mai serait Filoche. Du coup, je pense que j’irai voter pour lui aux primaires. Éventuellement Montebourg et Hamon aussi, mais l’un cause économie comme il respire et on bite rien (surtout si on n’a jamais pris l’option SES ni fait ES), et l’autre est complètement transparent (même s’il a des idées pas dégueux).

        Mais pour la droite, même si ton billet est très bien argumenté, je me sens beaucoup trop éloignée de tous les candidats, aussi bien politiquement qu’au niveau de chaque proposition. Aucune ne me séduit, ni ne me débecte moins que les autres :/

        1. Je n’ai pas compris qui est filoche 🙂 ?! Pour le reste aucun souci comme je l’ai dit je ne voulais pas convaincre tout le monde 😉 . Bonne chance pour 2017 !

          1. Filoche c’est un candidat aux primaires socialistes 🙂 C’est un syndicaliste qui représente l’aile gauche du PS, du même courant que Mélenchon (d’ailleurs ça m’étonne qu’il ne soutienne pas Mélenchon).

            J’espère que même si Bismuth ne passe pas, Bayrou se présentera comme ça tu auras un candidat proche de tes idées pour le premier tour 😉

  19. Je suis assez d’accord avec ton raisonnement et je pense que je vais aller voter aux primaires pour donner mon avis même si ce n’est pas forcément mon premier choix de vote.

  20. Si javais pu le faire via internet j’aurai bien evidemment voté aux primaires (de droite)
    Mais dans mon état …
    je vais par contre essayer de convaincre mon mari ;-)))
    Au passage j’adore vraiment la sincérité dont tu fais preuve dans tes articles. Tu oses aborder des sujets qui peuvent paraître tabou, tu n’hésite pas à afficher tes convictions. Bref cest top de te lire !

    1. Ton mari doit y aller ne serait-ce que pour porter ta voie 🙂 !! Et un énorme merci pour ce que tu dis sur mon blog, ça me touche sincèrement beaucoup beaucoup !!

  21. Je n’irais pas voter aux primaires de la droite. Ce ne sont pas mes idées, ce ne sont pas mes valeurs, et même si je lis les programmes je ne souhaite aucun de ces candidats. Voter pour « faire barrage » à ce niveau là me semble déplacé, tant mes convictions sont éloignées. Je voterais bien entendu à toutes les élections nationales, et aux primaires de la gauche aussi car là pour le coup je serais plus dans l’adhésion.

      1. Ce n’est pas tant une question de difficulté , plutôt de non compréhension : j’ai du mal à voir l’intérêt d’aller voter a une élection « non décisive » pour « choisir le moins pire » ou avoir une quelconque vision stratégique derrière. Je prends mes responsabilités en votant par exemple au second tour d’une élection même si les candidats ne me conviennent pas, mais vraiment au niveau d’une primaire partisane auquel je n’adhère pas au fond je ne vois pas ce que ma voix peut apporter au débat.

  22. C’est une coïncidence cette article qui tombe le jour de l’élection de Trump aux USA ?! Je reçois tes arguments et tu m’a convaincue (je m’étais déjà dis que ça pourrait être intéressant, mais ce qui me fait chier c’est de payer 2€ pour que ça aille à un parti politique – quel qu’il soit).
    Et sans vouloir commencer une polémique, pourquoi toujours opposer les catholiques et les homosexuels ??!

    1. Oui c’est une énorme coïncidence !! Pour les 2€ personnellement je ne pense pas que le parti fera un quelconque bénéfice avec cela, j’imagine que cette somme ne couvrira même pas les frais d’organisation. Je regrette justement que catholiques et homosexuels soient souvent opposés et j’apprécie le fait que Bayrou donne un autre exemple.

  23. Je déteste la politique, je méprise nos politiciens, mais j’irais voter aux primaires pour choisir celui qui me semble le moins pire. Parce que je ne veux pas qu’il nous arrive la même chose qu’aux états-unis, parce qu’il y a quelques clowns que je méprise plus que les autres… Je vais voter contre et pas pour. Mais ça me tue à petit feu, je bouille, je suis en colère, et au plus profond de moi, je les emmerde tous ces cons égocentriques.

  24. MERCI pour cet article!!
    Ca m’a donné envie d’aller voter, surtout à cause du résultat d’aujourd’hui, enfin ça me donne envie d’agir dans mon pays.
    Mais j’ai déménagé dernièrement et je ne peux pas voter dans ma ville actuelle car ils prennent en compte la liste électorale de l’année dernière, et je ne peux pas aller dans mon ancienne ville les week ends du vote — »
    Mais c’est une très bonne idée ton article, c’est vrai qu’on ne pense pas que, même si on n’est pas engagé en politique, on peut avoir un impact sur les candidats qui se présentent.

    1. Merci à toi pour ton enthousiasme ! Ce n’est toujours pas facile de nos jours de parler politique ça reste un peu tabou même sur les blogs mais finalement l’expérience est positive 🙂 .

  25. Merci pour cet article. J’y pense depuis un moment de voter aux primaires de la droite, surtout pour faire barrage à un certain monsieur que je ne souhaite pas revoir à la tête de notre pays. Ce que je souhaite encore moins c’est de devoir choisir entre lui et pire au second tour. .. j’avais un peu oublié mon idée et ton article m’y a fait repenser. Bien que je ne me reconnaisse pas dans cette famille politique je suis quand même allée sur le site des républicains hier pour voir comment s’organise le vote aux primaires. J’ai choisi un candidat (le moins pire à les yeux) et je vais voter pour lui. Par contre je me sens mal à l’aise car on s’engage moralement à être en accord avec leurs valeurs et voter pour eux aux présidentielles. Je me sens parjure et je n’aime pas ça. Mais tans pis pour cette fois je mets un mouchoir sur ma conscience car je ne souhaite pas vivre en mai ce que les américains ont vécu hier…

  26. Ouaiiis moi je vais aller voter alors ! …ah ben non, je peux pas 😉
    Bon j’ai lu tout ton article, même si je connais tellement peu votre système électoral que je ne comprends même pas de quoi tu parles avec ces histoires de primaires… :s
    Cela dit, j’y ai eu l’agréable surprise de découvrir que tu es aussi un « swing vote », qui oscille entre différents partis ! C’est aussi mon cas, excepté que je n’ai jamais voté socialiste (en Belgique, le PS est vraiment très très à gauche, trop pour moi) ni pour les extrêmes. Tellement que je ne me souviens même plus ce que j’ai choisi aux élections de 2014 (bravo)… Bref je me reconnais très fort dans ta façon de voir les choses : regarder les programmes, l’actualité, le monde autour, les grands enjeux du moment pour essayer de « mieux choisir ».
    J’ai aussi réalisé que je faisais des votes « sanction », exemple : récemment le parti centriste francophone, pourtant un de mes chouchous, a été un des seuls à voter contre l’euthanasie des mineurs d’âge et contre la loi sur les noms de famille (qui permet de donner n’importe quel nom, maternel ou paternel ou les deux, à son enfant). Ce sont deux sujets qui me tenaient à coeur et voter pour eux signifierait accepter leur décision en la matière, ce que je me refuse à faire.
    Bref, voter est important et c’est encore mieux quand on se renseigne avant de le faire 🙂 Je trouve qu’il n’y a rien de pire que de voter « par tradition » pour un parti sans se pencher sur la question. En tout cas en Belgique, où le vote est obligatoire (pour moi le pire, c’est de ne pas voter du tout).

    1. Je ne savais pas qu’en Belgique le vote était obligatoire ! Finalement il est logique qu’on soit plusieurs à changer d’avis régulièrement sinon il n’y aurait jamais d’alternance. Mais c’est vrai que les gens plus binaires sont généralement ceux qui s’expriment le plus.

      1. Oui tu as tout à fait raison. Mais vu que les partis restent assez stables au niveau de leur électorat, ça reste une minorité (silencieuse qui plus est). En tout cas chez nous.
        Ah ben voilà ^^ on a l’obligation de voter à toutes les élections (européennes, fédérales, régionales, provinciales et communales). Grâce à ce système, on obtient un vrai aperçu : pas moyen de dire ici « oui mais il n’y a que 60% de la population qui s’est exprimée » 🙂

  27. Non, je ne voterai pas pour les primaires. J’ai sciemment laissé passé le délai d’inscription pour les français de l’étranger. Pourquoi ? Parce que je déteste être fichée. Pour que mes opinions restent relativement inconnues, il faudrait que je vote pour les primaires de la droite et de la gauche et dans un des deux cas ce serait complètement contraire à mes opinions, totalement malhonnête et je ne le veux pas.Ce n’est pas que je ne m’intéresse pas à la politique, loin de là. Mais pour moi si le vote est secret, ce n’est pas sans raison.

    1. Je comprends ton argument, à vrai dire je n’y avais pas vraiment pensé. Mais de mon point de vue, étant donné que j’ai déjà voté aux primaires de gauche en 2011 je n’ai pas l’impression d’être fichée d’un côté ou de l’autre. Par ailleurs étant donné qu’il s’agit de partis modérés, je ne trouve pas que cela donne une véritable indication sur les intentions de vote / les opinions de la personne finalement.

  28. Ah, merci pour cet article que, même si j’ai mis du temps à commenter, j’ai lu avec grand intérêt le jour J (et pour cause, c’était un jour où la politique internationale nous a tous affectée !).

    Bref, j’apprécie que tu prennes la parole sur ce sujet, même si je reste un peu sur ma faim et que j’aurais apprécié en savoir un peu plus sur tes convictions intimes. Mais je comprends que ce n’était pas le sujet que tu souhaitais aborder.

    Donc, pour revenir à ton sujet, j’avoue que ton article m’a fait me questionner. Je ne comptais pas aller voter aux primaires de la droite, avant tout parce que je déteste l’idée d’être fichée pour mes idées politiques, mais aussi parce que je ne me reconnais absolument pas dans les programmes des différents candidats. En fait, comme toi à qui il est arrivé de changer de bord en suivant le principe de voter avant tout pour des idées et un programme, j’étais prête à voter à droite pour suivre un programme qui m’aurait convaincue. Mais ce n’est pas le cas, et je me rends compte, comme certaines de tes lectrices l’ont d’ailleurs exprimé dans les commentaires, que je suis foncièrement de gauche. Je ne pourrais pas me résoudre à voter pour un programme que je ne cautionne pas.

    Cela dit, je comprends ton argumentaire, et je vois que tu as déjà convaincu plusieurs personnes d’aller voter ! 😉

    1. Je comprends aussi ce positionnement, si on se sent vraiment à gauche il y a sans doute peu d’intérêt à aller voter… Le principal est que tu aies bien pris le temps de te poser la question !

  29. Ton article m’a fait réfléchir. Pour moi, il n’est pas question de voter aux primaires des partis car je ne m’y retrouve plus (en même temps, je m’y suis jamais vraiment retrouvé). J’ai toujours été voté mais je vote pour ce qui me semble le moins pire et je trouve que c’est triste. Du coup, quand j’ai découvert (récemment) la primaire citoyenne https://laprimaire.org/ je m’y suis intéressée de plus près. Je pense que ce système correspond mieux à mes valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *