Entre la Drôme et l’Isère

Entre la Drôme et l’Isère

Comme promis me revoilà après une semaine peu connectée au pied du Vercors, une petite pause estivale dans ma vie de blogueuse.

Cette première semaine de vacances s’est merveilleusement bien passée. Nous avons retrouvé avec émotion le camping que nous avions découvert l’an dernier. Et le charme a encore opéré ! Cet endroit offre vraiment la combinaison parfaite pour nos vacances : des journées chaudes et ensoleillées, des nuits rafraîchissantes, un paysage verdoyant, un grand lac accessible à pieds et bien entretenu dans lequel il est très agréable de se baigner, une jolie campagne environnante couverte d’arbres fruitiers. Nous y avons loué cette année encore un confortable mobil-home. Et ce style de vacances, décontracté et proche de la nature, nous séduit tant que nous commençons à réfléchir sérieusement à nous équiper de notre propre tente !

IMG_5705 - L

Le seul petit inconvénient tient à la fréquentation de ce joli lieu. Il n’est pas mal fréquenté oh non ! Mais comme l’an passé, les autres visiteurs sont presque exclusivement hollandais – et je n’exagère pas. A tel point que toutes les consignes et animations du camping sont assurées en mode bilingue ! Je n’ai rien contre nos voisins européens mais nous vivons déjà en contexte bilingue toute l’année, nous rêvons vraiment de vacances 100% en français . Et puis nous souhaitons que Pierre joue avec d’autres enfants dans cette langue également. Ici c’est presque mission impossible… Enfin, niveau ambiance, difficile de faire connaissance avec les autres touristes sans parler la même langue. Bref nous ne savons pas encore comment sortir de ce dilemme. Nous aimerions trouver un endroit où revenir chaque année, sur la route qui mène vers la côte d’azur : la même chose – mais en français !

Avec Pierre cette année nous franchissons encore une nouvelle étape. L’an passé nous étions partis avec un grand bébé plutôt facile. Cette année c’est un « presque deuzans » qui nous accompagne. Il y a des avantages : il peut ainsi manger de façon beaucoup plus simple et variée. Fini le babycook que j’avais emmené l’an dernier jusqu’ici, les petits pots réchauffés sur une aire d’autoroute. Désormais il peut se contenter d’un sandwich au jambon et d’une pom’pote, presque comme nous ! Dans la voiture il a été aussi beaucoup plus sage pour ne pas dire parfait : un dessin animé de trotro ou de petit ours brun sur mon smartphone et on ne l’entend plus ! Il semblerait en revanche que celui-ci profite de nos vacances pour nous offrir une bonne dose d’opposition. Un rien l’énerve et si son père ou moi avons l’audace de persévérer dans notre interdiction (ne pas lui accorder une deuxième danette au chocolat pour son dessert par exemple – vous voyez le genre) ça dégénère : le voila parti dans une véritable crise de nerfs, cris et pleurs ingérables à l’appui. Au début de notre séjour ces crises se sont répétées à un rythme tel que je n’en pouvais plus, j’étais vraiment en colère, désemparée, j’ai pensé que nos vacances allaient être gâchées ! Finalement je me suis beaucoup interrogée, j’ai relu Filliozat (ça me fait toujours du bien) et je ne sais pas s’il s’est tout simplement habitué à ce nouveau rythme de vacances ou si j’ai adapté mon comportement en fonction (zen restons zen) mais ça s’est un peu arrangé, ouf !

Nous avons donc passé ici une très belle semaine rythmée par le soleil, les petits déjeuners qui s’éternisent, les baignades au lac, de longues siestes, les visites au village, les apéritifs et le barbecue. Dans notre quotidien nous passons finalement relativement peu de temps à trois. Alors nous avons essayé de savourer chaque instant ou presque de ces quelques jours rien que pour nous et regrettons déjà qu’ils se terminent. Une semaine, ça passe trop vite !

IMG_5375 - L

IMG_5262 - L

Je vous laisse sur ces quelques photos et vous dis à très bientôt pour vous raconter la deuxième partie de nos vacances : la côte d’azur puis la Bourgogne sont au programme !

31 réactions au sujet de « Entre la Drôme et l’Isère »

  1. Oui je comprends,j’ai eu ce problème,il y a longtemps .
    Finalement j’ai abandonné, je voulais que mes fils soient à l’aise , ils vivent dans un environnement germanophonile et si leur langue maternelle est le français dès que les trois sont allés à l’école ils ont entre eux parlé le suisse allemand .
    Maintenant nous sommes 15 et je suis la seule ….francophone !!

    1. Oui je me rends compte autour de moi que le bilinguisme est un véritable défi… Mais en dehors de mon fils moi aussi j’ai envie d’entendre et de parler le français pendant mes vacances !

  2. Vous passez de supers vacances, c’est cool! Mon mari veut qu’on se mette au camping mais moi ce n’est pas trop mon truc. Après je me dis que pour la petite ce serait bien. Pour moi les vacances c’est demain! Youpi!!! Bonne suite de congés! Continuez à bien profiter!

    1. Bonnes vacances alors ! Le camping ça vaut peut être le coup d’essayer d’autant plus qu’il y en a de tous les genres. Et niveau prix c’est très attractif…

  3. Eh bien, une région entre l’Allemagne et la Côte d’Azur avec de la verdure, des lacs et des Français… la Bourgogne ! (la Bourgogne, ça vous gogne !) (ok, j’arrête ma propagande pour la Bourgogne :p) (oui, je sais que tu vas y passer en plus) (hiiii) Sinon l’Ardèche, peut-être plus enclavée et donc moins touristique que la Drôme, et où j’espère tu pourras d’ici quelques années nous rendre aussi visite (quoi, le but c’est d’être seulement avec ton fils et ton mari ?) 😉

    Contente en tout cas qu’au final, vous gardiez un bon souvenir de ces quelques jours, malgré l’humeur des premiers jours de Pierre, et bonne suite de vacances 🙂

      1. Le slogan « la Bourgogne on s’en cogne » me plaît énormément ! Sans rire, j’adore cette région comme tu le sais mais le soleil n’y est malheureusement pas vraiment garanti… L’Ardèche en revanche est une véritable option même si je crois que les hollandais en raffolent aussi.

        1. Aaaaah ok 🙂 ! Je pense que j’ai un tout petit peu aidé Louna à se décider. Mais le mien est très vieux : déjà 13 ans !

  4. J’ai toujours fait du camping, enfant avec mes parents et puis avec 2 mon amoureux et la on viens de faire notre première semaine avec Mia (nous on fait du camping sauvage), et c’était génial! On a tous adoré. Je sais que le camping ca ne parle pas a tout le monde mais si ca vous tente un peu foncez foncez, avec un petit c’est un grand bonheur.

    1. Ouah génial ton expérience tu me donnes vraiment envie ! J’ai fait deux semaines sur le pèlerinage de saint Jacques de Compostelle en camping sauvage aussi j’avais adoré !

  5. Je suis contente de découvrir ton tatou !
    Je te proposerais bien la Creuse et son beau lac avec Camping d’autant que les néerlandais s’en désintéressent. Mais pas sur que ce soit sur le chemin de la côte d’Azur !!!
    Continuez à bien en profiter !

    1. Ah je pensais que tu l’avais déjà vu ! La Creuse en effet ce n’est pas vraiment sur notre route et puis comment est le climat là-bas ? Merci quand même de la proposition !

  6. J’adore cet endroit, on habite pas loin et on aime les balades en moto par là bas.
    Mais même nous qui habitons en Isère, une ville pas touristique pour un sou … On a juste « la vallée bleues » un grand complexe camping et piscine au bord du Rhône … nous sommes envahis par les hollandais !!!!!!!
    Ils sont partout !
    J’ai passé tous mes étés d’enfance dans le Jura, entourée d’Hollandais également … Mais bon, vivant en France et n’étant pas issue de parents bilingues, j’aimais bien justement ce mélange pendant le temps des vacances !

    1. Oh c’est fou tu viens de cette région ? Bon tu ne me rassures pas concernant les hollandais c’est bien ce que je craignais : ils sont partout 😉 !

  7. Je veux bien venir faire du camping avec toi, si tu veux que Pierre est un copain français avec qui jouer. Je ne suis pas très camping mais votre location a l’air vraiment top !!!
    Bonne continuation !!!

    1. C’est vrai qu’à part les hollandais tout est parfait et nous nous y plaisons beaucoup ! Pourquoi pas se retrouver en vacances un jour 🙂 .

  8. Oh ça fait plaisir, ces nouvelles ! Vous avez l’air de vraiment bien profiter de vos vacances 🙂
    D’ailleurs, mes parents habitent pas bien loin : la prochaine fois qu’on cherchera une destination de vacances sympa, je te demanderai quelques détails, car vous m’avez l’air d’avoir trouvé une perle (moi, le bilinguisme en vacances ne me dérange pas ! 😉 ).
    Et je suis fan des photos de vacances : merci !

    1. Je me suis demandée justement où tes parents habitent exactement ! Et je confirme : hors bilinguisme néerlandais ce petit coin est un paradis ! Merci pour les photos 🙂 .

  9. Les néerlandais (je me bats pour qu’on arrête de les appeler les hollandais, la Hollande est une région des Pays-Bas, la plus peuplée mais quand même) envahissent la France l’été (c’est d’ailleurs pour ça que Joris a du boulot pour six mois et qu’il n’a pas le droit de partir en vacances en juillet et août).
    Ils vont beaucoup en camping et visent les endroits ensoleillés avec une faible densité de population, autant dire qu’en Ardèche, il y a aussi beaucoup de néerlandais !

    Alors, nous aussi, on essaie d’éviter les néerlandais en vacances (parce que le but, ce n’est pas de se croire à la maison…) et notre technique est : trouver un camping mal référencé par Google et dont le site Internet n’est qu’en français (et après, j’adore arriver dans un petit camping municipal, avec ma plaque nl et le mec essayait de me baragouiner en anglais et lui répondre dans mon parfait français *je suis sadique*)

    (Sinon, je sais que je dois écrire un article sur le bilinguisme pour DMT, c’est sur ma liste mais comme je veux le faire bien, je n’arrive pas à dégager du temps)

    1. Merci d’avoir partagé ta technique avec moi 😉 . Du coup si tu as des adresse à me recommander je suis très preneuse !!
      Et sinon pour les hollandais oui je sais que tu as raison… Mais néerlandais c’est pas hyper joli tu ne trouves pas ?

      1. Pas d’adresse malheureusement, tout l’est de la France m’est presque totalement inconnu (Ouest-France à fond… je suis la fille qui n’a jamais vu la Méditerranée 😉 )

        Et moi, je trouve pas néerlandais moche comme mot, c’est mieux que hollandais dont on oublie le h aspiré ou bataves qui est une autre possibilité 😉
        Mais comme dire hollandais à la place de néerlandais, c’est comme si on disait franciliens pour français, donc je continue à partir en croisade (même si l’amoureux pour le coup est vraiment hollandais lui… Et que je n’ai vécu qu’en Hollande personnellement)

  10. C’est tout à fait normal que ton fils fasse une crise pour avoir une deuxième Dannette au chocolat et c’est même la preuve qu’il assume ses gènes français ! Je m’explique. Je doute que la danette au chocolat existe en Allemagne, et je doute d’ailleurs qu’il existe des desserts aussi bons ! Alors en demander deux est en fait sa manière de s’affirmer en tant que Français !
    Bon j’arrête de plaisanter, les crises ne sont jamais agréables à gérer !
    Je comprends que la situation vous gène car tu ne passes pas beaucoup de temps en France et Pierre a plus besoin de jouer avec des petits français en vacances que de découvrir une autre culture ! J’espère que vous trouverez un lieu qui vous conviendra parfaitement pour les autres années !
    En tous cas, je vois que vos apéros sont bien français : vin rouge/apéricubes un combo gagnant !

    1. Je suis tout à fait d’accord avec ton raisonnement sur la danette en fait 😉 ! Concernant l’apéritif en effet les apéricubes (comme les danettes) n’existent pas en Allemagne (quelle honte) alors on en profiiiite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *