Mon équilibre alimentaire (hum hum)

Mon équilibre alimentaire (hum hum)

Suite à un article de Miss Lune sur son poids après grossesse et son équilibre alimentaire, j’ai eu envie de faire le point sur le mien, d’équilibre alimentaire – si tant est qu’on puisse appeler cela comme ça. C’est un sujet sur lequel j’ai envie d’écrire depuis longtemps mais ce n’est pas évident… Je fais partie de la minorité, je crois, qui n’a pas de problème de poids. Ou pour être plus claire qui n’a pas besoin d’en perdre, mais plutôt d’en prendre.

Je vous fais un rapide topo : avant ma grossesse, je pesais entre 53 et 54 kilos. Ce qui, pour ma taille, est légèrement trop maigre  – en tout cas c’est ce qu’en dit mon indice de masse corporel. Je vivais quand même très bien comme ça et me disais alors que j’avais de la réserve « en négatif ». Mon objectif secret était cependant d’atteindre les 55-56 kilos, ceux qui me feraient rentrer dans la normalité. C’est peut-être bête me direz-vous mais c’est toujours plus agréable de se sentir « normale ». Et puis on en parle peu, mais la maigreur a aussi des désavantages : rides qui apparaissent plus rapidement, risques pour la santé… sans compter que, contrairement à ce que veulent nous faire croire les photos truquées des magasines, la maigreur n’est pas toujours jolie (et mon décolleté osseux vous salue). Bref, pensant que toutes les femmes prenaient du poids suite à une grossesse, je me disais que je profiterais de cette occasion pour « rentrer dans le rang ».

Pendant ma grossesse j’ai raisonnablement pris du poids : 12 kilos exactement. Après l’accouchement, j’ai fait un peu attention c’est vrai. Et très rapidement  – deux mois après l’accouchement, sachant que je tire-allaitais à l’époque, j’ai atteint les 55 kilos convoités.

L’histoire pourrait s’arrêter là… Sauf qu’en fait, mon poids a continué à baisser. Je me focalisais tellement sur Pierre, ses besoins et ses soins toute la journée que j’en oubliais mes repas. Et quand enfin il dormait quelques heures, j’avais envie de temps pour moi, pour écrire, pour lire, alors je ne mangeais pas non plus vraiment. Le soir j’ai cessé de cuisiner : je passais déjà une heure à l’endormir. Tout au long de mon congé parental je me suis donc nourrie au dernier moment et presque exclusivement de nouilles chinoises instantanées, de tartines de beurre et de chocolat. Et là vous vous dites : et elle a perdu du poids avec ça ? Oui et c’est là tout le mystère. Peut-être que je n’en mangeais pas assez pour couvrir mes besoins journaliers, peut-être que le fait de ne plus prendre la pilule a joué, je n’en sais rien. Mais au final à la rentrée dernière j’étais encore plus maigre qu’avant ma grossesse. Et je crois avoir aussi ressenti cette négligence sur mon corps : problèmes digestifs, ongles cassants, perte de cheveux…

En septembre je me suis donc dit qu’il fallait que ça cesse. Depuis j’ai retrouvé un semi-équilibre alimentaire. Mon poids oscille désormais entre 54 et 55 kilos – on y est presque – et je me sens mieux. Bref après cette trop longue introduction, c’est parti pour le déballage de mes repas.

Le matin je me régale d’un thé noir au lait entier et bio, de deux toasts sans conservateurs et de confiture. C’est simple mais j’adore ça. Je sais que du pain complet serait mieux que des toasts mais je trouve que ça gâche le goût de la confiture (pas vous ?).

IMG_4595

Le midi j’emporte une boîte à sandwich au travail. Je ne sais pas si ce type de boîtes existe en France, en Allemagne c’est un objet culte. D’un coté on y place un sandwich et de l’autre des crudités. Dans la mienne se trouve toujours du pain complet de la boulangerie, du fromage (gouda ou maasdamer) et des crudités bio que je me fais livrer par panier. En plus j’emporte parfois un fruit, une pomme ou un kiwi.

IMG_4599

A 15h j’arrive généralement à la maison affamée, au bord de l’hypoglycémie, avec un bébé dans les pattes approximativement dans le même état. Je mange alors ce que je trouve et qui est susceptible de me rassasier jusqu’au soir : des tartines de pain, des céréales, des biscuits, des fruits, du lait… Vous noterez quand même que je reste dans un spectre tolérable et ne tombe pas dans les extrêmes du type barres chocolatées etc. Il faut savoir que mon bébé veut désormais systématiquement goûter ce que je mange. Je suis donc un peu condamnée à manger sainement (et c’est tant mieux).

19h30, c’est l’heure du dîner chez les Westfalen, que nous prenons désormais généralement à trois. Pour le repas du soir, je cuisine quelque chose de simple mais frais et que j’estime équilibré. Par exemple : une omelette avec des légumes et du riz en accompagnement, du poisson avec une purée de légumes maison, une soupe consistante (la recette de la soupe en photo ci-dessous sera d’ailleurs publiée prochainement sur SNT). En dessert je prends toujours un yaourt : aux fruits ou au chocolat, surtout pas allégé (he he).

IMG_4645

Le vendredi soir, nous commandons toujours un plat une fois bébé couché : une pizza, un repas chinois… C’est notre petit plaisir de parents. Le samedi soir, nous cuisinons généralement quelque chose que nous n’aurions pas le temps de préparer en semaine : des lasagnes par exemple… Le reste du week-end, c’est assez désordonné et dépendant de nos activités, sorties, etc. Mais ça ressemble finalement assez au programme de la semaine. J’ajoute quand même que les soirs de week-end nous buvons de l’alcool et mangeons des bonbons. Et que lorsque mon mari travaille de nuit, je n’ai pas le courage de cuisiner et retrouve souvent mes copines les nouilles instantanées. On ne peut pas être sérieux tout le temps, hein ?

IMG_4613

Voilà vous savez tout. Ca me fait tout drôle de vous livrer ça comme ça. Mes repas, c’est une partie de mon intimité et c’est vrai que je n’en suis pas spécialement fière depuis que je suis devenue maman. Mais j’ai quand même fait des efforts depuis la rentrée et réintroduit beaucoup de produits frais – notamment grâce aux paniers bio dont je vous avais parlé. Sachant que je travaille et gère presque seule toute l’intendance et mon bébé, je ne me sens pas capable de faire davantage de cuisine.

Alors, dites-moi, vous avez des conseils ou idées pour m’améliorer encore ? Ou bien mon cas vous laisse sans voix 😉 ?

39 réactions au sujet de « Mon équilibre alimentaire (hum hum) »

  1. Oh ! Ça me fait plaisir de lire ton planning alimentaire à toi !

    En ce qui concerne ton poids, effectivement, nous n’avons pas le même objectif, mais pour vivre avec quelqu’un de vraiment maigre et qui fait beaucoup de sport, je te comprends tout à fait, et je ne vais pas te sortir l’exaspérant « Mais tu connais pas ta chance ! ». Parce que non, se sentir un peu mal à l’aise dans son corps, que ce soit dans un sens comme dans l’autre, ce n’est pas une chance !

    Rentrons dans le vif du sujet : moi, je le trouve pas trop mal, ton régime alimentaire ! Hormis la phase « je rentre du boulot affamée et je saute sur tout ce qui est comestible », ça me semble plutôt correct. C’est clair que c’est pas évident de se motiver pour cuisiner le soir, mais comme tu nous en parlais il y a quelques mois, le fait d’avoir régulièrement des légumes frais, ça permet de diversifier pas mal. Nous, on profite du marché le week-end pour faire deux ou trois plats un peu plus longs que l’on congèle pour avoir une option repas rapide dans la semaine.
    Et sinon, pour le craquage du week-end, vous avez bien raison de vous garder ces petits bonheurs de parents !

    J’espère que tu ne vas pas mal le prendre, mais ce qui ressort également, à la lecture de ton article, c’est ton désintérêt pour la nourriture. De mon côté, je suis issue de deux familles très portées sur la nourriture et manger est pour moi un plaisir à part entière, au même titre que lire ou regarder un film ! Bon j’en dit pas autant sur la partie « préparer à manger », hein !
    Mais du coup, la question qui me vient, c’est comment mange-t-on chez tes parents ? As-tu toujours eu aussi peu d’intérêt pour la nourriture ?

    Dernière chose, tu n’as pas abordé ce que tu aimerais changer dans l’idéal ? Peut-être que tu pourrais prévoir un vrai en-cas en rentrant du boulot ? D’autant plus que ça pourrait être un beau moment de partage avec un petit Pierre affamé également ?
    J’espère que cet état des lieux te permettra d’y voir plus clair et à trouver un équilibre qui te convienne !

    1. C’est très intéressant ce que tu dis de mon désintérêt je ne l’avais jamais vu comme ça mais ça me fait réfléchir ! Mes parents sont hyper gourmets, ma mère aurait rêvé d’être chef de cuisine et nous a toujours régalé (et continue quand nous allons chez eux). En revanche c’est vrai qu’elle ne nous laissait jamais participer à la confection des repas (c’était son moment à elle) et du coup je me dis que c’est peut-être ça le problème ? Parce que le problème ce n’est pas tant que je n’aime pas les bonnes choses mais plutôt que je vis la cuisine comme une contrainte, a fortiori depuis que mon temps libre s’est réduit comme peau de chagrin avec l’arrivée de Pierre…
      Sinon c’est drôle j’ai justement repensé à mon en-cas au retour du travail suite à cet article et je crois que je vais essayer de le structurer un peu. J’imagine un truc du genre : un bol de céréales et un fruit.
      En tout cas merci pour l’idée d’article je te confirme que son écriture m’a fait du bien 🙂 .

  2. Je ne peux pas te lancer la pierre, je déteste cuisiner pour moi toute seule et dans ce cas, je tourne aussi vers les nouilles instantanées ou les tartines …
    Par contre, ben comme j’ai du temps à la maison, je cuisine pas mal. Mais j’ai mon petit planning pour m’aider : le midi, c’est plat léger et/ou rapide, le soir en semaine j’ai des plats types – lundi poelé, mardi viande blanche, mercredi grattin, jeudi tarte, vendredi poisson – et le week-end, comme vous, c’est très programme dépendant 😉

    1. Bon je vois que nous ne sommes pas très éloignées l’une de l’autre alors 🙂 . En plus tu me rassures beaucoup concernant les nouilles déshydratées, ma plus grosse honte 😀 .

  3. Je n’ai pas vraiment de conseils à te donner, si ce n’est que je trouve les pâtes idéales le midi. Ça tient bien au corps et tu peux les cuisiner avec plein de choses équilibrées, rapidement: j’ai toujours un paquet, voire deux, de viande hachée surgelée et d’oignons surgelés. Je me cuisine ça la veille, parfois, juste avec de la crème allégée et du parmesan, parfois, (lorsque je suis plus motivée) avec des courgettes, ou des carottes, ou des brocolis, bref, ce que j’ai sous la main.
    Du coup, j’ai mon repas de prêt pour le lendemain midi ou le lendemain soir. Parce-que à midi, il me faut vraiment du consistant, mais c’est peut-être différent pour toi. Gros bisous 😉

    1. Je rêverai que tu cuisines une portion de tes pâtes pour moi, ça me fait saliver ! Et je crois que ça m’irait très bien de manger davantage le midi. Le petit souci c’est qu’ici en Allemagne ça ne se fait pas trop : le truc classique, c’est la boîte à sandwich au bureau. Par ailleurs je ne me vois pas me remettre à cuisiner après le dîner pour le lendemain, je suis trop fainéante pour ça – et trop pressée de retrouver mon blog et mes copines blogueuses 😉 . Mais merci quand même pour l’idée, j’y penserai à l’occasion !

  4. Tu es plutôt bien organisée ! Le matin c’est à peu près pareil que toi sauf que c’est café et avalé en 3 minutes (c’est vraiment la course le matin avec baby girl avant de partir au travail !). Le midi c’est aussi sandwich (plus ou moins équilibré) avec un fruit en dessert et le soir, j’essaie de nous préparer un plat chaud à peu près équilibré avec des légumes.
    Bises
    Laura

    1. Je n’ai pas dit à quelle vitesse j’engloutissais mon thé et mes tartines 😉 . Ici aussi c’est souvent un moment sport, même si on s’améliore, notamment depuis que bébé mange aussi sa tartine 🙂 . Pour le reste : tu arrives à tenir toute la journée sans fringale avec un sandwich ?

  5. coucou,
    d’abord même si c’est peut être moins courant, je comprends que la prise de poids soit aussi un problème, je connais quelqu’un dans ce cas et c’est pas si facile que ça de prendre du poids.. je trouve que c’est plutôt équilibré la façon dont tu manges maintenant, même si le midi c’est léger, mais je sais que dans les pays nordiques c’est différent d’ici en France avec la sacrosainte pause déjeuner.. je ne suis pas nutritionniste alors j’aurai du mal à te conseiller, est ce que tu as essayé de tout simplement augmenter un peu les quantités, notamment sur les féculents ? ( pas les bonbons et l’alcool hein !!! 😉

    1. Ca me fait très plaisir d’être comprise ! Car en effet ça peut paraître fou mais mon corps fait de la résistance à la prise de poids, vraiment. Concernant la pause déjeuner tu as tout compris, tous mes collègues restent au bureau et mangent la même chose que moi… Et pour l’augmentation des quantités figure-toi que je voulais justement essayer, notamment en ajoutant une tranche de pain complet supplémentaire dans ma boîte du midi.

  6. Il y a des différence de métabolisme incroyable. Il y a quelques années je suis partie en vacances avec une copine qui a le même problème que toi. Pendant une semaine nous avons mangé exactement la même chose. Elle a perdu presque 1kg… et j’en ai pris 2! La nature est ainsi faite…
    Après… moi depuis que j’ai eu Bébou j’ai beaucoup de mal à trouver le temps (et l’envie) de cuisiner… Surtout les légumes qui finissent toujours par se pourrir, seuls et abandonnés dans le frigo. Heureusement mon ami Picard est là…

    1. Je suis tout a fait d’accord avec toi sur les différences de métabolisme. C’est pour ça que j’ai beaucoup de respect pour les personnes en surpoids car je suis convaincue que la plupart n’y sont pour rien. Cuisiner avec bébé, oui c’est un vrai défi et ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à ne pas le relever haut la main 😉 .

  7. Ah les nouilles chinoises ! Une éternité que je n’en ai pas mangées pourtant je les adore aussi ! C’est vrai que c’est plutôt rare d’entendre que quelqu’un a du mal à prendre du poids mais j’ai quelques exemples dans mon entourage. Ils mangent comme 15 et ne grossissent pas, au contraire ! Mon beau-fils, qui est dans ce cas également, s’est mis au sport de façon assez intensive pour son métier (il est policier) et paraît beaucoup moins maigre depuis. Mais il est célibataire et ne doit pas s’occuper d’un bébé et a donc beaucoup plus de temps disponible ^^
    Comme on te l’a déjà dit, tu pourrais manger un peu plus le midi pour ne pas mourir de faim en sortant du boulot 🙂 Vous n’avez pas de cantine ? Je trouve ça sympa que tu partages ton goûter avec Pierre 🙂 J’avoue que je ne le fais pas avec mes enfants … Je bois un café et mange une part de gâteau ou du chocolat pendant leur sieste … lol
    Tu manges également plutôt légèrement le matin. Tu n’as pas faim dans la matinée ? Chez nous, le matin, on mange pas mal … On a tous faim !! Et moi encore plus en ce moment avec Marceau qui boit 2 fois la nuit !! Par contre, je ne grignote pas du tout avant le repas de midi (qui est souvent vers 13h/14h00 ^^). Je le faisais avant quand je mangeais moins …
    Et pour finir, on fait le même poids (je pèse 53 kg) sauf que je ne mesure qu’1m64 ^^ Avant mes grossesses et surtout l’allaitement, j’étais plutôt vers 57 kg et je mangeais beaucoooooouuuuuup moins ! Je suis assez contente d’être un peu plus légère mais mes pantalons ne me vont plus du tout … Et surtout, je n’ai plus de poitrine depuis que j’ai allaité Pierre 🙁 Même ma 2ème grossesse n’a pas améliorer la situation 🙁

    1. J’adore partager le gouter de Pierre, c’est un peu notre moment… Et le matin en fait je ne l’ai pas précisé mais je n’ai jamais faim et dois presque me forcer 🙁 . Le midi en revanche c’est un bon conseil et aujourd’hui meme j’ai ajouté un peu de pain dans ma boite 🙂 (nous n’avons pas de cantine en revanche).

  8. Mais vous arrêtez avec vos articles sur vos régimes alimentaires soi-disant honteux qui sont en fait trois fois plus équilibrés que le mien :p

    Sinon, ben moi j’ai toujours été plutôt mince (un peu moins au lycée avec le self midi et soir et une fâcheuse tendance à toujours finir les assiettes prévues pour des ados de 2 fois ma taille), mais je me suis jamais trouvée vraiment maigre. Sûrement parce que j’ai une sœur qui est encore plus mince que moi !

    Après, je comprends qu’on veuille grossir. Parce que ma sœur justement a toujours essayé, et une de mes amies proches aussi. Et même moi je me dis parfois que je serais pas mal avec quelques kilos de plus (mais ça me casserait les pieds de devoir changer toute ma garde-robe !).

    Mais pour le moment, j’essaie plutôt de me maintenir. J’ai la chance de le faire sans trop de difficultés (en été, je mange des glaces presque tous les jours, et si je mange peu de gâteaux et de chocolat, c’est surtout parce que ça ne me fait pas souvent envie !)… mais ça peut encore changer en vieillissant !

    Bon, et sinon non, je n’ai pas de conseils pour que tu t’améliores. Je trouve ta façon de faire très bien, et si elle te convient, que demande le peuple ? Quelques kilos en plus ? Peut-être que c’est juste pas toi, ces quelques kilos-là 😉

    Mais je suis d’accord avec les précédents commentaires : augmente peut-être ta ration du midi, surtout si tu es affamée quelques heures après. J’ai été au pair en Belgique, où les « tartines » sont aussi de rigueur le midi, mais ces tartines sont loin d’être light, entre la mayonnaise, le ketchup, le fromage, la charcuterie, le nutella… Moi personnellement, je n’ai jamais connu la faim à ce « régime » 😉

    1. Je veux connaitre le tien Chat-mille ! Jusqu’ici j’avais l’impression que tu étais hyper sérieuse et cuisinais midi et soir alors je suis rassurée 🙂 . C’est vrai que je suis peut etre bien comme ca et ne dois pas forcément grossir. C’est juste que pour moi les kilos que j’espérais prendre après bébé était un peu associés au statut de femme ou de maman je crois. Mais non le destin s’acharne et j’ai désormais une poitrine de pré-pubère 😀 .
      Les tartines allemandes ne sont pas forcément light (ca se saurait s’ils étaient tous minces 😉 ). Les miennes le sont en revanche c’est vrai mais je ne suis pas très mayo etc. et surtout vite lassée de ce régime.

      1. Je viens enfin répondre ! Youpi !

        Non, je cuisine pas midi et soir 😉 Le midi est souvent chez sa nounou et mon mari au boulot, alors généralement soit je mange des restes, soit je me fais des pâtes ou une salade à la va-vite, que je mange devant mon ordinateur.

        Le soir, c’est souvent mon mari qui cuisine. Et quand on parle de cuisine, y’a de tout, ça va du plat de produits frais à la pizza commandée à la boutique, en passant par les produits secs pâtes/riz/céréales, les conserves et surgelés (de légumes) juste revenus à la poêle, les mix de produits secs/frais/surgelés/conserve en poêlée… bref, notre alimentation est un peu désordonnée, même si on mange assez peu, c’est vrai, de trucs tout prêts (mais comme on mange énormément de trucs très simples, on ne peut pas vraiment dire que ça nous demande un plus grand effort).

        Mon mari met énormément de beurre dans ce qu’il cuisine, souvent de la crème aussi (ouch les artères), on met plus de grugru que de pâtes dans notre assiette, et on mange des fruits en dessert, mais aussi parfois des choses très grasses et sucrées, comme des glaces ou des pâtisseries (heureusement, on est pas fan de chocolat, donc c’est à petite dose… par contre Choupie ne mangerait que ça 🙁 ).

        Donc même si c’est plutôt diversifié, ce qu’on mange, je ne pense pas qu’on ait la palme de l’alimentation saine 😉 Voilà voilà !

        1. Le soir c’est souvent ton mari qui cuisine ?! Ouah voilà je suis amoureuse 😉 . Bon sinon quand même c’est bien ce que je pensais, vous mangez globalement bien et je suis admirative. Le midi seule je n’ai jamais trouvé le courage de me faire une salade aussi simple soit-elle. Quant à la crème, le beurre etc. je pense que même si on en met beaucoup, en cuisinant soi-même, on n’atteint jamais les quantités contenues dans les produits industriels (et puis en plus faut être honnête c’est bon 🙂 ). Choupie aime le chocolat ? C’est drôle ça nous (les parents) on adore mais Pierre pour le moment pas tant que ça…

  9. Je me reconnais assez dans tes « problèmes alimentaires ». Depuis toute petite je fonctionne un peu pareil (en plus je n’ai pas un appétit énorme).

    Mon poids d’avant grossesse je l’avais récupéré en 6 semaines. Et maintenant 5 mois après l’accouchement je suis à -2 kilos. Et je déteste ça!

    Pourtant on ne peut pas dire que je me nourrisse de façon équilibrée. Je suis plutôt abonné au sucré et au gras (bonbons, saucisson, gâteaux, chocolat…)
    Et toute ma vie on m’a dit que je ne pouvais pas me plaindre de mon poids parce que « j’avais de la chance d’être mince ». (Ces mêmes personnes se permettaient ensuite de se moquer de la taille de mes petits seins : « t’as qu’à grossir ». Ouais justement il est là le problème co*****e.)

    Depuis je relativise. On voit tous midi à sa porte. Les plus blessants sur mon poids étaient aussi les plus mal dans leur corps. Donc je prends du recul. Surtout que mon « super » métabolisme je l’ai surtout à cause d’intolérances alimentaires multiples donc bon…
    Pour ce qui est de l’équilibre alimentaire je me dis qu’il va bien falloir que je me remette a manger sainement pour donner l’exemple à mon fils. Et ça va pas être facile!

    Ha oui aussi je comprends parfaitement que quand tu es seule tu n’as aucune envie de te faire à manger! Et je trouve que tes solutions ne sont pas si mal!

    1. J’ai été aussi parfois blessée de certains commentaires meme si souvent je sais que ce n’est que de l’envie mal placée… Donner l’exemple c’est une vraie motivation et c’est ce qui m’a poussée à revoir mon équilibre alimentaire justement (en plus de mon poids etc.).

  10. Comme Louna manger chez nous est un vrai hobby et j’ai la chance d’avoir un mari qui adore aussi cuisiner du coup on se fait plaisir même si il faudrait qu’on fasse plus attention. J’espère qu’on pourra continuer avec des enfants.
    En Belgique il y a aussi une grande culture des tartines mais je n’ai jamais réussi à m’y faire, j’ai même presque fait une scène quand on a passé un weekend chez mes beaux parents et qu’ils nous ont servi des tartines un samedi midi où on avait plein de temps pour se cuisiner quelque chose 🙂 Pour moi si il fallait manger des tartines ce serait plutôt le soir, à midi j’ai besoin d’un bon repas consistant pour tenir jusqu’au soir sans encas (mais toi tu veux prendre du poids alors va pour l’encas).
    En parlant d’encas, tu pourrais accessoirement faire un gâteau facile qui se conserve bien (yaourt, 4 quarts ou même chocolat) avec Pierre le weekend et ça te ferait quelques gouters pendant la semaine?
    Sinon tu as de bonnes habitudes mis à part les nouilles chinoises mais personne n’est parfaite 😉 Le grand classique quand on ne veut pas cuisiner chez nous c’est spaghetti à l’ ail et huile d’olive. Sinon je suis aussi une grande adapte du pain à la confiture le matin (même si j’aimerais passer à un petit déj salé pour perdre du poids). Les allemands ne font pas de pain blanc ? c’est normalement leur truc le pain ! Ce n’est pas aussi fort que le complet et c’est meilleur que le pain de mie (à mon humble avis). C’est malin, ce matin je n’ai pas eu le temps de déjeuner et ton article me donne faim :p

    1. Les tartines du midi en Allemagne sont vraiment incontournables c’est aussi le repas du dimanche chez mes beaux-parents… Personnellement je ne suis pas sure que ce soit bien mais je m’y suis habituée et maintenant ca me fait bizarre en France de manger un vrai repas le midi. Le pain blanc il y en a peu généralement et de toute facon le pain allemand est toujours fort en gout (c’est pour ca que le nutella commercialisé ici a une recette spéciale, tu le savais ?).

      1. Non je ne savais pas, et pourtant ma famille habite vers Strasbourg et on fait souvent les courses en Allemagne (mais pour ce que je mange de nutella ce n’est pas étonnant que je n’aie pas noté la différence).
        Je ne dis pas que c’est mal les tartines hein, c’est juste un peu trop monotone pour moi. Ce serait comme manger du riz ou des patates tous les jours, je préfère varier. Même pour le matin il y a des moments ou j’ai besoin d’autre chose que du pain. C’est bien si tu t’es habitué, ça simplifie pas mal la vie si on aime pas cuisiner.

  11. Personnellement, je suis assez admirative de ta routine. J’aimerai vraiment être capable de me tenir à un tel rythme.
    Moi je suis plutôt dans l’objectif inverse mais en contre partie je n’ai pas encore eu d’enfants donc je ne peux même pas justifier mes kilos supplémentaires comme ça 🙂
    Clairement, je manque énormément de motivation. À la fois pour tenir un régime et pour me faire à manger.
    J’aime manger mais je n’aime pas faire à manger. Je vois ça comme une corvée qui m’empêche de faire autre chose de bien plus intéressant pour moi.
    Je ne connais pas suffisamment de recettes très simple et savoureuses pour résister à l’appel du simple et pas très diététique.

    1. « Je vois ça comme une corvée qui m’empêche de faire autre chose de bien plus intéressant pour moi. » Ahhh tu es comme moi alors ! Finalement avoir un enfant aide aussi à tenir une telle routine puisque cela impose des horaires de repas fixes et une certaine exemplarité… Peut etre que ca s’arrangera pour toi alors 🙂 .

  12. Le premier truc auquel j’ai pensé en lisant ton message, c’est que tu ne mangeais pas assez pour grossir ! ^^ On mange aussi des sandwichs à midi en Belgique. Le repas chaud quand tu es au bureau, c’est trop bizarre pour nous ! Mais du coup, je comprends que tu aies faim à 15h, ça nécessite souvent un en-cas un peu conséquent 🙂
    J’ai exactement le même problème que toi : poids plume et pas moyen de prendre des kilos, peu importe ce que je mange (merci métabolisme). Mes repas sont relativement sains parce que mon mari fait attention à notre alimentation et n’aime pas la malbouffe. J’ai énormément de chance parce que c’est lui qui cuisine en plus (moi pas savoir faire cuire une saucisse), il le fait bien et tous les jours. Je dois même un peu supplier pour qu’on commande parfois à l’extérieur (genre 1 fois par mois). Mais si je devais cuisiner moi-même, ce serait comme toi et d’autres commentatrices : nouilles instantanées voire rien !
    A côté de ça, je suis une véritable goulaf’ qui aime les restos, la malbouffe, le fastfood, les chips, les biscuits, le chocolat, la glace et globalement grignoter absolument toute la journée (d’ailleurs là, j’ai un biscuit au chocolat et un grand chocolat chaud à la crème …). Donc je ne vais sûrement pas te jeter la pierre quant à tes craques de nouilles et je n’ai pas vraiment de conseils efficaces en « grossissage »… Ce qui est souvent conseillé en diététique, c’est d’étaler les repas de la journée : manger un peu moins à chaque fois mais faire plus de mini-repas (entre 4 et 6 par exemple). As-tu déjà essayé ?
    Bon, sur ce, je m’en vais rajouter des nouilles instantanées à ma liste de courses, ça faisait longtemps que je n’y avais pas pensé. Je te déteste. Cordialement. Miam.

    1. Les tartines du midi en Europe du Nord, c’est en effet incontournable et sur ce point impossible pour moi de faire marche arrière désormais ! J’ai vraiment pris l’habitude… Tu as vraiment de la chance avec ton mari je crois que j’aimerais aussi qu’il cuisine plus, peut etre que ca lui plairait d’ailleurs mais c’est incompatible avec ses horaires de travail… Tu penseras à moi en mangeant tes nouilles j’espère 😉 .

      1. Haha on t’a contaminée.
        Oui, cuisiner demande tellement de temps, ce n’est pas accessible à tous les métiers malheureusement (si je me souviens bien ce que fait ton mari) 🙁

  13. Je suis très étonnée , plusieurs fois dans les commentaires tu écris que les tartines du midi sont incontournables en Allemagne. Eh bien non, fort heureusement il existe des cantines d’ entreprise et j’ ai la chance d’ en bénéficier. Mes rares collègues qui préfèrent apporter leur déjeuner amènent souvent un plat qu’ ils font réchauffer au micro- ondes. Et mes beaux-parents ( qui ont par ailleurs bien des défauts !) nous cuisinent des repas classiques, pas des tartines.
    Comme déjà écrit dans d’ autres commentaires, je trouve que tu manges très peu, en particulier le matin. As-tu déjà compte le nombre de calories que tu absorbes chaque jour?

  14. Souci de réseau , mon commentaire précédent s’ est fini abruptement . Ce que je voulais rajouter, c’ est qu’ apparemment tu n’ aimes pas cuisiner, donc il te sera probablement difficile de plus modifier tes habitudes alimentaires que ce que tu as fait. Ramène des plats cuisinés de France, il y a plus de choix et ça te changera de temps à autre des nouilles chinoises.
    Bon courage en tous cas!

    1. C’est vrai que ca dépend sans doute des entreprises et comme la mienne n’a pas de cantine, c’est un peu tartines obligatoires… En revanche les allemands mangent au moins une fois par jour des tartines, non ? Car ici j’entends souvent la théorie (évidemment fausse et à mon sens typiquement allemande) selon laquelle il ne faut surtout pas manger « chaud » deux fois par jour, cela rendrait gros 😀 . Donc tous ceux qui mangent un vrai repas le midi mangent alors un « Abendbrot » le soir. Tu en as déjà entendu parlé aussi ou c’est une spécificité régionale ?

      1. Les seules personnes que j’ ai entendues parler d’ Abendbrot étaient originaires d’ Allemagne du Nord, c’ est donc peut- être régional effectivement . Vous n’ avez même pas un micro ondes à ton bureau?

        1. Si mais il est tout moche et sale et au bout du couloir et je n’ai en revanche pas de table à part mon bureau… Ce n’est vraiment pas pratique (et puis par ailleurs j’aime assez bien mes tartines comme je l’ai avoué 😉 ).
          C’est fou je pensais que l’Abendbrot était répandu partout en Allemagne ! Comme quoi c’est vraiment un pays où les spécificités régionales sont très fortes.

  15. Bonjour,

    J’avais laissé un commentaire mais il n’apparait pas. Je ne sais pas pourquoi. En tout cas je pense que le tout est de trouver son équilibre entre notre façon de cuisiner (ou pas) et de manger.

    A bientôt.

    1. Oui c’est énervant parfois WordPress bugge je rencontre aussi ce problème en tant que commentatrice… Tu as raison tout est question d’équilibre 🙂 .

  16. Mon problème serait plutôt le contraire (même si je ne suis pas « grosse ») mais je comprend très bien que ne pas grossir est un problème pour toi. On a toutes et tous un poids dans lequel on se sent bien (et c’est pas forcément celui de l’imc) et qu’on aimerait atteindre.
    Comme toi j’ai horreur de cuisiner et c’est pour ça que je mange très souvent la même chose (cela me rassure aussi). Tu peux essayer d’augmenter un peu tes quantités pour grossir (mais pas sûr que cela fonctionne). ^^

    1. Suite à cet article j’ai un peu augmenté la taille de mon sandwich du midi et ça semble fonctionner en tout cas je suis moins affamée à 15h ! Moi aussi ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à faire toujours la même chose faute d’envie et d’inspiration 🙂 .

  17. Pour remplacer tes nouilles instantanées (que j’ai beaucoup consommées à une époque aussi et que j’achète encore de temps en temps, mais qui sont bourrés de trucs bizarre, notamment de glutamate pas très bon pour la santé (pour le cerveau si je ne me trompe pas)) tu peux te procurer la même variété de nouilles mais nature (en France on les trouve dans les supermarchés réguliers ou dans les boutiques asiatiques, quelle que soit la marque, il est rare qu’il y ait des ingrédients mauvais dedans). Pour l’assaisonnement, tu peux acheter une pâte pour soupe Miso (ici on achète la pâte dans un sachet plastique et je la transvase dans un bocal en verre une fois ouverte. Elle se conserve longtemps au frigo et c’est pareil, j’ai trouvé plusieurs marques dont les ingrédients sont sains). Et pour accompagner, tu coupes une carotte ou un poireau très finement. Tu fais cuire le tout ensemble. C’est un tout petit peu plus long (le temps de couper le légume) mais le résultat est super et tellement plus sain ! 😉

    1. C’est une TRES bonne idée tu as raison je vais regarder si je trouve les ingrédients dans notre petit supermarché. Concernant les nouilles classiques au bon glutamate j’en mange quand meme de moins en mois je ne les digère plus très bien j’ai l’impression que mon corps dit stop…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *