J’ai tourné dans un film – un vrai !

J’ai tourné dans un film – un vrai !

Aujourd’hui je laisse tomber les récits de bébés et de premiers pas, je vais vous raconter une expérience hors du commun que j’ai vécue à la fin de mon congé parental. J’ai tourné dans un film, un grand, un vrai, un film de cinéma !

Un soir tard j’ai reçu l’appel d’une amie française vivant dans la même ville que moi. Elle m’a demandé si je serais partante pour faire de la figuration dans un film. L’équipe de production recherchait des personnes parlant français de langue maternelle dans notre région. Elle n’avait pas beaucoup d’informations à me donner :

  • Il s’agissait d’un film sur une artiste peintre allemande ayant vécu au début du 20ème siècle à Paris
  • Il fallait être disponible un jour précis de septembre
  • Il fallait envoyer sa « candidature » (nom, photos, âge et mensuration) au plus vite à la production
  • Il avaient besoin de français pour simuler la clientèle d’un café parisien – bruit de fond inclus

Elle-même avait été contactée par une autre amie française, repérée dans un restaurant. La production avait donné ses coordonnées, et demander avec insistance à les faire circuler au sein d’un éventuel réseau de français.

Sans trop réfléchir ce soir là, j’ai dit oui et postulé. Mon mari était à l’époque en congé parental, il pouvait s’occuper du petit. J’avais envie de vivre cet expérience et y voyais aussi l’occasion de rencontrer d’autres français. N’oubliez pas que je suis une expatriée isolée 😉 .

Dès le lendemain, la production m’a rappelée. Elle m’a donné rendez-vous à une demie heure de chez moi pour procéder aux essayages. J’ai alors découvert une salle immense, un entrepôt, ou s’entassaient des centaines de costumes. Dans un coin, un atelier couture pour faire des retouches et ajuster les tenues directement. Dans un autre coin, un atelier coiffure et maquillage, avec une dizaine de professionnelles sur place. Enfin dans un dernier coin, un mini-studio photo. Nous étions une vingtaine de figurants sur place en même temps et l’équipe semblait prête à en accueillir une centaine sur la journée.

A la fin de ce premier rendez-vous, le jour du tournage m’a été confirmé, et les organisateurs m’ont dit que je recevrais plus d’informations par e-mail dans les jours suivants. Finalement, les informations sont arrivées la veille du jour de tournage, à tel point que nous avions commencé à imaginer une annulation. Nous devions être sur place très tôt, et le lieu du tournage était à une heure de route de chez moi. Je n’étais pas ravie de cet emploi du temps mais j’y suis allée quand même…

Et au final, de cette expérience de figuration, qu’est ce que j’en ai retenu ?

1. Le moins d’informations possibles sont divulguées

Je ne sais pas si la compagnie de production qui nous a employées était particulièrement mal organisée ou si c’était voulu mais l’ensemble manquait énormément de transparence. Comme je vous le disais, l’heure et le lieu des essayages puis du tournage nous ont été communiqués au dernier moment. J’ai du poser mille fois la question pour apprendre enfin le titre du film pour lequel nous tournions et sa date approximative de sortie.

2. Le peu d’informations que j’ai obtenu, je n’ai pas le droit de le divulguer !

Nous avons reçu pour consigne de communiquer le moins possible d’informations sur notre expérience (deux mois après je brise le silence 😉 ). Interdiction absolue de poster des photos du tournage sur Facebook notamment… Je comprends bien cette consigne, évidemment, même si le ton employé était un peu exagéré à mon goût – je me serais presque prise pour un agent des services secrets !

3. J’ai vu xxxx (un très très bel acteur) en vrai et de près sans m’y attendre !

Voilà l’anecdote croustillante de ma journée. Le jour du tournage, en milieu d’après-midi, je suis retournée dans la grande salle où nous avions été habillés et maquillés le matin. Je croise alors un homme incroyablement beau, qui venait apparemment de passer entre les mains des costumières. Je me suis dit : « Bon sang il est beau lui je ne l’avais pas repéré parmi les figurants » puis « Mais c’est bizarre je le connais de quelque part ? ». Finalement j’ai compris bien plus tard qu’il s’agissait d’un des acteurs principaux, et qu’il venait de se préparer pour tourner la scène suivante… Il n’est pas très connu en France, mais j’avais justement vu une interview de lui récemment. Son père, acteur également, s’appelle comme mon fils en vrai. Aller, vous n’avez qu’à deviner 🙂 !

4. Etre acteur de cinéma c’est facile en fait !

Ça c’est vraiment ce que j’ai appris ce jour là. Toute la matinée et le début d’après midi, cinq heures en tout, ont été consacrées au tournage d’une scène qui, après montage ne durera sûrement pas plus de trois minutes. Les acteurs ont recommencé inlassablement le même discours, filmés une fois d’un côté, une fois de l’autre. Le metteur en scène coupait à tout moment et leur faisait parfois répéter la même phrase quatre fois. J’imagine bien qu’avec tout ça, on arrive à avoir une prise correcte finalement… Pardonnez-moi mon arrogance mais pour avoir fait du théâtre, je me dis que c’est quand même autre chose !

5. Il ne faut pas s’attendre à être bien traité

Avant et pendant la journée de tournage, j’ai vraiment eu l’impression d’être considérée comme une moins que rien et cela m’a beaucoup déplu. J’ai d’ailleurs écrit un mail long et argumenté pour m’en plaindre auprès de la production. Ils n’ont pas répondu et s’en fichent sûrement mais j’avais besoin de le faire, c’est mon côté rebelle râleuse française 🙂 ! Outre les informations communiquées au dernier moment, je n’ai pas aimé par exemple qu’on parle de moi à la troisième personne en ma présence au moment des essayages : « Elle l’est pas mal celle-là on la met dans quelle scène ? ». Je me suis sentie comme une jument sur une foire à bétail…

6. Il faut se méfier du travail en congé parental (oups)

J’ai travaillé pendant mon congé parental indemnisé et je n’avais pas pensé le mic mac administratif que cela allait produire… Tout ça pour au final toucher 60 € – frais d’essence non déduits. Hum…

7. J’ai trouvé des français 🙂 !

Je termine quand même par une note positive : l’objectif que je m’étais fixé en me lançant dans l’aventure  a finalement été atteint. Non seulement je me suis beaucoup rapprochée de la première copine avec laquelle j’ai passé la journée, mais en plus je m’en suis fait une deuxième et j’adore depuis les revoir régulièrement. C’est sans doute le plus important !

18 réactions au sujet de « J’ai tourné dans un film – un vrai ! »

  1. Aaaah, je bloque déjà à trouver un acteur ayant le prénom de ton fils… je crois que c’est mal parti (surtout s’il est peu connu) !

    Pour avoir tourné quelques films (bon, ok, de façon non professionnelle) (mais au moins, j’avais le premier rôle :p), je trouve que c’est justement ce qui est dur (par rapport au théâtre, que j’ai aussi pratiqué pendant presque quinze ans), de refaire sans cesse les prises. C’est épuisant ! Je sais qu’à la fin, on finissait tous par s’engueuler tellement on était sur les nerfs !

    En tout cas, quand le film sera sorti, j’espère que tu nous diras ce que c’était, qu’on aille le voir pour te voir 😉

    1. Comment ça tu ne connais pas le merveilleux Jacques Perrin ? Bon ok il a un peu vieilli maintenant mais sache que c’est un peu mon idéal masculin. Mais ce n’est pas le père de l’acteur recherché 🙂 .
      A part ça je ne suis pas sûre en fait que le film sortira en France c’était un film très allemand.
      Et sinon je ne savais pas que tu avais cette corde à ton arc en plus !! Tu devrais nous raconter !

  2. La classe !!!
    J’ai essayer régulièrement de postuler sur de la figuration dans la ville de mon mari (vieille ville très plebiscité pour les tournages médiévaux), mais je n’ai jamais eu la chance d’en être … c’est une super expérience.

  3. Ahahah c’est génial comme expérience !! Fin mis de côté qu’effectivement moi aussi j’aurai rué dans les brancards à être traité comme des bouts de viande… Pour l’acteur je sèche totalement #ignare
    Et si l’objectif est atteint, bravo à toi !!!

    (ici aussi me sens isolée pourtant suis en pleine France #oursemalléchée)

    1. Oui je sais que beaucoup de jeunes mamans en France se sentent aussi isolées… Heureusement qu’il y a le net pour faire de belles rencontres ! 🙂

  4. La classe 😉 Même si ce n’est pas sympa de traiter les figurants de cette façon …. C’est un film pour le cinéma ou pour la tv ? Tu nous diras quand il sortira ? Je sèche complètement sur le nom de l’acteur … La seule personne qui me vient en tête c’est Jacques Martin … Ok, je sors !!! 🙂

  5. Moi qui ne connaissait pas le vrai nom de Pierre maintenant grâce aux commentaires, je peux chercher sereinement cet acteur. Mais je ne vois pas du tout.
    C’est sympa d’avoir ton ressenti sur cette expérience là !!!

    1. Hi hi je crois qu’en fait il n’est vraiment pas très connu, il tourne surtout à l’étranger car sa mère je crois n’est pas française justement. Encore un indice 😉 .

  6. C’est super cette expérience qui sort un peu de l’ordinaire !
    Bon, je trouve aussi très moyen qu’on ne donne les infos que la veille et qu’on parle des gens à la troisième personne… Mais cela ne m’étonne guère !
    L’important c’est que tu as vécu une journée un peu particulière et que tu en reviens avec deux nouvelles amies !

    1. Oui c’est ça au final ça reste quand même une expérience intéressante 🙂 . Sur la côte d’azur tu auras peut-être l’occasion un jour de vivre quelque chose de semblable !

  7. QuoOOooOoI??? Mais qui? Mais où? Mais quand???? Arg c’est rageant de pas savoiiir! Je languis de savoir et de te voiiiiir sur grand écran!
    « T’as vu la brune lààààà, j’la connais!!! » La classe. Faut que tu te prépares psychologiquement à être suivie par les paparazzi ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *