Ce qu’on me dit de lui

Ce qu’on me dit de lui

Le 16 novembre 2014, ce n’est pas seulement dans ma vie que Pierre est entré en un saut. C’est dans la vie de tous les autres aussi. Et si moi je le vois avec mes yeux transis d’amour et probablement totalement déformants, les autres : ma famille, mes amis, les éducatrices qui s’occupent de lui, me disent souvent des choses de lui. Sont-ils plus objectifs ? Sans doute.

Parfois je suis flattée, parfois je suis d’accord, parfois je ne sais pas. Souvent je regrette qu’on le mette déjà dans une case, une case qui ne couvre forcément pas toutes les facettes de sa personnalité, une case dont il aura peut-être du mal à sortir plus tard. Mais c’est comme ça et sans doute pas vraiment évitable. Alors voilà, du haut de ses tout juste un an, ce qu’on me dit de lui :

Il est « Zart »

Ce mot, c’est ma gynécologue qui l’a prononcé pour la première fois lors d´une échographie. Depuis il nous poursuit ici, je ne sais pas encore pour combien de temps. « Zart », ça fait partie de ces mots allemands un peu intraduisibles. « Frêle, fin, délicat » : ça veut dire tout ça. Ca veut d’abord dire que mon fils n’est ni grand, ni gros, vous l’avez compris. Pas un costaud quoi.

Au début je prenais très mal cette qualification, qui n´a pourtant en soit rien de péjoratif. Vous savez ce que c´est, jeune maman, je me sentais remise en question dans ma capacité à nourrir mon enfant. Mon allaitement catastrophique et les problèmes de poids du tout début ont amplifié le phénomène. Chat-Mille a écrit un très bon article sur le sujet. Je souffrais d´avoir un petit bébé, craignais qu´il tombe malade, redoutais la balance. Les choses se sont nettement arrangés depuis, j´ai repris confiance en moi et en lui.

En France, ses mensurations se situeraient désormais honorablement dans la moyenne. En Allemagne, elles restent bien en dessous et à côté d’autres bébés, mon mini Pierre détonne un peu, c’est vrai. Mes beaux-parents ont bien du mal à reconnaître leur petit fils dans ce si petit bout de garçon. Mon mari – de deux mètres – avait au même âge des mensurations incroyablement différentes. Je ne suis pas sure que sa naissance quatre semaines en avance y soit encore pour quelque chose. Mes gênes semblent simplement s’être imposés en la matière : dans la stature de Pierre, je reconnais davantage la finesse et la taille modérée de mon père. Il va falloir s’y faire ! Ce n´est pas si grave, nos proches allemands précisent souvent en le voyant qu´il est « un vrai petit français ». Et ça, ça me plait 😉 .

Il est « facile »

Quand on me dit ça, je vais être honnête, je le prends pour un compliment. C’est un peu bête hein, je suis plutôt convaincue de n’y être pour rien. Je me taperai peut-être un bébé très demandeur, pénible, collant, en deuxième – je suis sure que certaines me le souhaitent ! Et d’un autre côté, quand les gens vous disent que votre enfant est « facile » une petite, toute petite partie de vous, un brin narcissique et arrogante se dit : « Ouai, tu comprends, je sais m’y prendre moi, mon chien était parfaitement éduqué, mon mioche aussi » – j’avais aussi énormément de compliments sur mon chien et en retirais la même fierté un peu mal placée, c’est pour ça que je me permets ce parallèle douteux.

D’un autre côté, parfois, quand on me dit ça, ça m’agace. Vous savez pourquoi ? Parce que j’ai l’impression que ces personnes imaginent que s’occuper de Pierre toute la journée comme je le faisais avant, ou toutes les après-midi comme je le fais maintenant, c’est hyper simple, « finger in the noise », tout juste si je ne me passe pas le vernis en le regardant jouer. J’ai l’impression que la difficulté de ma tâche n’est pas reconnue. Que je n’ai pas du tout le droit de me plaindre et surtout, surtout pas de perdre patience.

Finalement je ne sais pas si Pierre est facile parce que je n’ai pas de point de comparaison direct. De ce que j’entends ou lis d’autres mamans, c’est vrai que je note plusieurs points de « facilité » : Pierre dort bien, mange sans rechigner, est capable de jouer seul un moment, se laisse rapidement divertir s’il n’est pas content. Mais bon les débuts n’ont pas été évidents et rien n’est acquis…

Par ailleurs je me demande si sa « facilité » n´est pas simplement proportionnelle à celle de sa vie. Pierre bénéficie d´un rythme de vie tranquille et bien réglé, de beaucoup de jouets et d´un bon équipement, et de parents disons-le plutôt laxistes ou bienveillants. D’ailleurs on me l´a déjà aussi fait remarquer : « c´est normal qu´il ne pleure jamais, vous ne lui dites jamais non » ! C´est très exagéré mais il y a peut-être un peu de vrai.

Il a une voix « étonnante »

J’entends souvent des commentaires sur sa voix. Et c’est drôle parce que, quand j’étais petite, on m’en faisait souvent aussi ! Ce fut d’ailleurs presque un complexe jusqu’à ce que j´en découvre le potentiel en faisant du théâtre. Aujourd’hui encore, je suis toujours la première à qui on demande d´animer une réunion d´information pour plus de cent personnes. Bref, Pierre a une voix qui peut monter très fort, très haut dans les aigus. C’est assez surprenant quand il « chante » et presque insupportable quand il s’énerve. J’ai eu peur que ses camarades de la crèche ne le rejette à cause de ça, mais heureusement cela ne semble pas d’actualité. Pour rire et relativiser je dis souvent que dans ma famille, il y a au moins trois chanteurs d’opéra. En secret, j’adore l’opéra et serait ravie que mon fils un jour embrasse cette carrière ! Mais chut, je ne veux pas l’influencer et ne le dis donc pas 😉 .

Il est « sensible »

Nous y voilà. C’est le trait de caractère qui correspond sans doute le plus à mon fils. La remarque avec laquelle je suis en tout cas toujours d’accord. Et d’un autre côté encore une fois je me demande : ils ne sont pas tous comme ça, les bébés, à cet âge là ? Il faut croire que non puisque même les dames de la crèche me l’ont fait remarquer.

Pierre est très vite submergé : trop de bruit, trop de couleurs, trop d’agitation, trop de monde… Il n’aime pas, pleure, se cache dans nos bras, réclame sa sucette et doudou. Pierre n’est pas téméraire, en tout cas pas dans ces cas là – pour tenter des cascades improbables c’est une autre histoire. Il aime le silence, le calme, jouer avec de petits objets silencieux qu’il manipule minutieusement.

Est-ce qu’il sera comme ça plus tard ? Parfois dans ma ville je croise de jeunes étudiants. Comment imaginer Pierre quand il aura vingt ans ? Je l’imagine grand, mince, sensible, intellectuel, rêveur. Et je suis peut-être totalement à côté de la plaque. Peut-être qu’il sera devenu entre temps passionné de rugby ! Et puis je me demande, c’est quoi mon influence à moi sur tout ça ? Est-ce qu’au fond de moi, cette image, ce n’est pas justement celle du fils dont je rêve ? Est-ce que je n’ai pas souhaité inconsciemment qu’il y corresponde ? Quand je vois des fratries avec des membres très différents, ça me rassure. Il n’y a pas « que » ça. Et puis si mon fils avait été un peu plus costaud, ça ne m’aurait pas dérangée, moi !

Et vous, de vos bébés, on en dit quoi ?

38 réactions au sujet de « Ce qu’on me dit de lui »

  1. Ah, le « normal qu’il ne pleure jamais, tu ne lui dit pas non » … j’y ai eu droit aussi … -_-
    Pour le reste, je serais bien en peine de dire ce que les gens disent de FeuFolet, probablement qu’il est fin et « délicat », comme Pierre. Pour le reste, ça varie tellement, il peut-être super facile à vivre, toujours souriant, comme super grognon.
    C’est un explorateur, qui semble n’avoir peur de rien, ni de personne, mais parfois aussi, il arrive que le trop plein de bruit/gens/mouvement le dérange.

    Moi aussi, je m’amuse à l’imaginer plus tard, même si je vise un peu moins vieux que toi, plutôt lycéen qu’étudiant (parce qu’étudiant, il sera parti, mon bébé … snif :’-( )

    1. Moi l’adolescence me fait tellement peur (la mienne a été très difficile pour mes pauvres parents je crois – je leur en ai fait voir de toutes les couleurs) que je préfère imaginer la suite 😉 .
      Globalement j’ai l’impression que nos bébés se ressemblent pas mal finalement…

      1. Oui, j’ai l’impression aussi ^^
        Après, depuis qu’il marche et surtout qu’il mange comme nous FeuFolet dévore, c’est impressionnant, j’ai presque peur de ne pas lui donner assez …

        Pour les bébés faciles, le problème, c’est que s’est subjectif et temporaire : FeuFolet est un bébé charmeur, globalement très souriant et à l’aise avec les gens … pourtant, pendant 6 mois, on a pas dormi à la maison …et des fois, on a des rechutes (coucou, la semaine de coucher pourri) -_-

        1. Oui ca je suis tout a fait d´accord comme je le disais en réponse à Chat-mille souvent la perception de son coté facile tient au fait qu´il n´ose pas se lacher en public !

  2. Je me demande aussi comment le mien sera ado! Lui, on en dit qu’il est téméraire, a de la personnalité (entendre: ne lâche pas l’affaire), est peu patient et est rigolo. Je suis assez d accord, il est plutôt speed même s il lui arrive aussi d être contemplatif. Lui par contre il aime beaucoup faire beaucoup de bruit, et est plutôt costaud maintenant (alors que c était un poids plume dans ses 1ers mois, et que j’ai beaucoup stresse aussi à ce sujet). Je me demande toujours aussi quelle part d’environnemental et d’inné contiennent ces caracteres!

    1. C´est drole ca a l´air d´etre l´exact inverse du mien ! Je me demande aussi si ces caractéristiques vont perdurer ! On se donne rendez-vous dans 20 ans 🙂 .

  3. C’est intrigant cette histoire de voix quand on n’a pas le son !
    Chez nous l’Oursonne qui était un grand et gros bébé à la naissance, est désormais dans la partie basse des courbes de croissance. Du coup, je vis un peu le chemin inverse par rapport à toi, je m’étais habituée à la voir comme un bébé costaud, et je n’étais pas préparée à avoir une crevette !
    A la crèche, on me dit parfois qu’elle est râleuse ou impatiente. Je fais la sourde oreille car ça ne me plaît pas du tout, je trouve ce jugement négatif et prématuré. En revanche, j’accepte avec plaisir (forcément !) qu’on me dise qu’elle est expressive, bavarde, curieuse, tonique. Moi en tout cas, c’est comme ça que je la vois, avide de découvertes et d’interactions !

    1. Oh oui ce n´est pas très gentil ces commentaires dis donc… Moi j´ai de la chance les gens ne disent en général rien de trop négatif, sauf sur son coté sensible parce que tu comprends « c´est un homme ». Mais pour le coup je fais la sourde oreille.
      Je ne sais pas si je parviendrai à faire un film avec le son, désolée 🙂 !

  4. On m’a dit que j’avais des bébés faciles… et on me le dit encore. Parfois d’un air de dire : « bah c’est facile pour toi ! » Alors que non ça n’est pas plus facile pour moi que pour une autre !
    Et une fois on m’a dit : « Tu as des bébés faciles. Mais c’est normal, les parents calment apprennent naturellement le calme à leurs enfants » Eh oui, avoir des enfants faciles c’est aussi avoir su garder son calme un nombre incalculable de fois pour ne pas apprendre à ses enfants à réagir par l’énervement…
    Dans la comparaison fille/ garçon on disait que ma fille était petite, on dit que mon fils est grand (ils ont la même courbe de croissance !). Et ma belle-mère, m’affirme que mon fils est le portrait de son père (au point qu’on se demande si je lui ai donné le moindre gène !), mais pas ma fille (sauf que mes deux enfants se ressemblent énormément, exception faite de la couleur des yeux)…
    Mais je ne les imagine pas du tout plus tard…

    1. Ah les commentaires de la belle-famille sur les ressemblances ! Je préfère m´abstenir sur le sujet 😉 .
      Sinon tu me donnes de l´espoir il est possible d´avoir deux bébés faciles ! Je m´attends toujours à ce que mon deuxième du coup soit terrible pour compenser 😉 .

  5. Merci pour le « très bon article »… tu vois qu’il reste du bon au fond de toi et qu’Elodie ne t’a pas encore convertie en un Sauron infernal 😀

    Ce qu’on me dit de Choupie ? Qu’elle est petite, oui (mais finalement assez rarement). Qu’elle est difficile à gérer (ça, c’est surtout ma mère). Qu’elle a un caractère très fort (ça, c’est tout le monde). Qu’elle est débrouillarde et agile (sa nounou ou sa pédiatre). En fait, je crois qu’avec nos deux enfants, on démonte complètement les stéréotypes de genre 😉 Ah, et on nous dit aussi qu’elle est « timide »… mais enfin, elle a de qui tenir !

    Je crois que finalement, les personnes qui ont le plus de descriptifs « négatifs » pour notre fille, c’est triste à dire, mais c’est nous-mêmes : c’est nous qu’elle épuise le plus. Mais je crois aussi que c’est parce qu’avec nous, elle se laisse aller. Mon mari me disait hier que quand je les accompagnais faire les courses, Choupie était intenable, alors qu’avec lui, elle restait sagement dans le caddie. Ben oui, mais avec moi, elle se lâche, voilà. Tant pis. Ou tant mieux dans un sens, parce que ça veut dire qu’elle a suffisamment confiance en moi pour ne pas tenir un rôle.

    Je me reconnais aussi un peu dans le « tu ne lui dis jamais non », mais moi ce serait plutôt : « Mais c’est normal qu’elle réclame toujours tout, tu ne lui dis jamais non. » Alors tu vois, jamais contents 😉

    (et mes chats ont toujours été très mal élevés, du genre à monter sur les tables et mordiller les mains quand on les caresse… j’hésite à en faire des déductions :p)

    1. Ben oui je suis gentille au fond hein !!
      Les stéréotypes de genre ne m´en parle pas tu te doutes bien qu´avec tout ce qu´on me dit de mon fils il n´est pas considéré comme particulièrement représentatif de sa virilité supposée. Mais pour le coup je m´en moque totalement (et je ferai peut etr eun jour un article sur le sujet).
      Le fait que ta fille se lache avec toi, je pense en effet que c´est normal, Pierre fait pareil à la maison c´est pour cela que parfois je trouve ca un peu rapide de me dire qu´il est « facile ». Il est surtout trop impressionné pour se révéler à l´extérieur !
      Quand au comparatif chat / chien / bébé je ne sais pas qu´en penser 🙂 . Ah si, les chiens sont beaucoup plus facile à éduquer que les chats bien sur !! 🙂

  6. Oh la la, quel vaste sujet ! Comme d’habitude, tu as su trouver la corde sensible pour me faire parler : en plus des chanteurs lyriques, il n’y aurait pas 2 ou 3 télépathes, dans ta famille ?! 😉

    Je trouve que les adjectifs dont on qualifie ton (grand) bébé sont plutôt gentils, dans l’ensemble ! Ou alors, tu nous as filtré les plus rudes ?
    Je suis curieuse de savoir aussi s’ils sont similaires de part et d’autre de la frontière ? Et qu’est-ce qu’en pensent les jeunes mamans autour de toi qui, pour le coup, ont comme point de comparaison leur propre bébé, du même âge ? Et est-ce que tu vois une différence entre les commentaires faits par des professionnel(le)s (à la crèche, ou le pédiatre) et votre entourage plus large ?

    Ce sujet me touche particulièrement, parce qu’en comparaison, ce que j’ai pu entendre concernant ChérieChou est bien plus gratiné : « oh, elle a un sacré caractère », « elle n’est pas très patiente », « elle aime bien embêter ses petits copains à la crèche », « elle est toujours aussi bruyante ? », « quel petit tyran ! », etc….
    Et je pourrais continuer comme ça…. Je devrais peut-être en faire un article tellement ce genre de réflexions me pèse : souvent, elle est à portée de voix, et je ne veux pas qu’elle entende ce genre de remarques sur son comportement. Or, je ne sais pas (encore) comment y répondre pour protéger ma fille. Et c’est bien ce qui m’embête le plus.
    Tout comme toi, je suis aussi très gênée par le fait qu’on lui colle telle ou telle étiquette, au lieu de chercher à décrypter les raisons de son comportement. Je ne veux pas passer pour la maman louve qui défend son enfant à tout prix et dans toutes les circonstances, mais très souvent, bien trop souvent, les remarques que j’entends me semblent injustifiées.
    Qu’un petit enfant qui ne peut pas encore s’exprimer par la parole pousse des cris pour faire comprendre qu’il ne veut pas qu’on l’habille ou qu’on lui change la couche ne me paraît pas inadmissible. C’est certes fatigant, bruyant, parfois désarmant, mais c’est somme toute normal que cette petite personne ait une volonté qui lui soit propre et qu’elle cherche à l’exprimer, non ? Est-ce que ça fait forcément de ma fille une caractérielle mal élevée par des parents laxistes, future rebelle et délinquante ?

    Lorsque ce sont des professionnel(le)s qui font ces remarques, elles sont en général faites avec bienveillance, et s’accompagnent souvent d’un décryptage adapté à la situation particulière du moment : « Aujourd’hui, elle avait beaucoup de mal à gérer ses frustrations, du coup elle allait embêter ses petits camarades de crèche, mais je pense que c’était seulement pour attirer l’attention des adultes, et que ça correspond à une phase normale de son développement, il n’y a pas de quoi s’inquiéter, il faut en discuter avec elle et ça va lui passer ».
    Mais bien trop souvent, ces remarques viennent de notre entourage (famille, amis, ou même inconnus dans la rue), et là, on oublie bienveillance et contextualisation : on juge à tout va, sans égard pour la maman ou le bébé. Ça me met tellement en rogne, et je ne sais pas comment réagir !

    1. Hi hi non pas encore de télépathes identifiés 🙂 .
      Je n´y avais pas pensé mais c´est vrai, en Allemagne généralement, les gens sont beaucoup plus cools question éducation et donc plus bienveillants. Avant je trouvais tous les enfants allemands mal élevés et trop gatés, maintenant ca m´arrange 😉 . Ce sont justement surtout les mamans qui ont des bébés du meme age et que je fréquente ici qui trouvent Pierre « facile ». Moi avant je ne m´en étais pas apercue finalement. Le pédiatre et les professionnels insistent surtout sur son coté « sensible », « attentif à l´autre ».
      Le coté sensible, je l´ai présenté positivement, mais c´est celui qui me vaut le plus de remarques négatives. Parce que c´est un garcon et que ca donne l´impression que je le protège trop… Je ne sais pas ce qu´il comprend dans ces cas là mais j´essaie de corriger le tir après coup en lui disant que moi je ne considère pas ca comme un defaut d´exprimer ses emotions. Mais je n´ai encore jamais osé rabatte le claquet d´une personne frontalement sur le sujet.

      1. Bon, je vois qu’on en est au même point alors ! Moi non plus, je ne rabats jamais le claquet, et j’essaie de parler à ma fille pour lui montrer que je trouve normal qu’elle exprime ses émotions, même si parfois la situation devient difficile à gérer. Je dois justement en discuter avec les puéricultrices de la crèche demain aprem….

        Oui, j’ai l’impression qu’il y a une vraie différence de culture à ce sujet, entre la France et l’Allemagne. Enfin, mon seul point de comparaison est l’Autriche avec ce que me dit mon amie viennoise, mais j’ai l’impression que ça recoupe ce que tu nous racontes de l’Allemagne. Et cette bienveillance, qui s’étend aussi aux mamans, ferait beaucoup de bien par chez nous ! Est-ce que tu n’avais pas mentionné un livre allemand dont le titre était du genre « Pourquoi les mères françaises réussissent tout ? » (ou quelque chose comme ça, je ne me souviens plus bien) ?

        Je comprends ce que tu veux dire sur le côté « sensible » de ton fils, qui n’est pas toujours dit de manière positive pour un petit garçon : quel dommage, et comme tu as raison de corriger le tir en le disant de vive voix. Bravo !

        1. Ouiii ! Il y a un livre ici qui a un grand succès et qui s’intitule « pourquoi les enfants français ne sont pas énervants » 😀 . Les allemands fantasment beaucoup sur notre prétendue sévérité.

  7. J’ai trouvé ton article très intéressant et du coup je me suis même penchée sur la question pour le Choupi :
    Alors nous ce qui est revenu assez souvent c’est « il est grand » (comble quand tu as eu un bébé préma et quand plus ni le père ni toi ne sont des géants). Moi j’aurais plutôt tendance à dire qu’il est bien proportionné et assez élancé. Après comme quoi la grosseur et la grandeur sont subjectives, il fait à peu près la même taille et le même poids que le tien et j’ai jamais trouvé qu’il était maigrichon. Il a des bonnes joues et des bon cuissots.
    Après il y a eu comme toi le « il est facile ». Alors oui je trouve en effet qu’on a un bébé assez facile à vivre (gros dormeur, presque toujours de bonne humeur, il mange bien, il joue tout seul) mais bon comme toi et comme tu as pu le lire dans mon article, cela n’a pas toujours été facile pour tout. Je sais pas toi mais je pense aussi que tout dépend de la patience de la personne qui te dit ça. Je m’explique : Une amie qui a une petite fille un peu plus agée que le choupi me disait « tu as de la chance, il est vraiment facile ». Perso je ne trouve pas que sa fille soit difficile mais par contre je trouve que mon amie perd patience assez vite avec sa fille et surtout (et je pense que le pb vient plus de là) ne lui accorde pas assez d’attention. De mon côté j’essaye de jouer, parler avec le choupi (même si des fois j’ai juste envie de me reposer) et je pense que du coup, il a pas besoin d’attirer mon attention.
    Le dernier pour la fin, celui là, on me l’a surtout dit à la crèche « Il est hyper sociable » et c’est vrai !!! L’adaptation à la crèche a été une formalité, même après 10 mois avec maman exclusivement (cela en était limite vexant !!! ^^), il accepte les bras de tout le monde. Il a quand même eu une petite période d’angoisse de la séparation mais rien de bien méchant. Après il a été gardé assez tôt par d’autres personnes (pour des temps courts) c’était un choix et aussi une nécessité pour moi (fin de grossesse pas terrible, neonat et difficulté avec l’alimentation avant la diversification). On m’a un peu jugée là-dessus mais j’avais besoin de m’aérer à certain moment.

    1. Bon mais c’est fou ça, ton bébé a un frère jumeau en Allemagne on dirait 🙂 . Concernant l’attention reçue en relation avec la facilité, je pense en effet que ça joue, c’est pour ça aussi que je dis que mon fils a une vie « facile », je passe beaucoup de temps en tête à tête avec lui et j’ai la chance de pouvoir me concentrer sur ses jeux.
      Je pense que tu peux être fière d’avoir su demander de l’aide quand tu en as eu le besoin ! C’est le signe d’une grande sagesse ! Il vaut 1000 fois mieux cela que de craquer, c’était sans aucun doute la meilleure chose pour ton bébé.

      1. Cela me touche beaucoup ce que tu me dis !!! En effet je pense que pour le bien être de tous les 2, j’ai fait ce qu’il fallait et cela n’a pas du tout entaché notre relation mère-fils !!!

  8. Ahahaha mais euh tu te poses trop de questions Alice !!! Après je dis ça sans doute car moi Lucie personne ne la fréquente beaucoup en dehors de moi donc je me pose pas les questions (ça par contre je sens que ça me reviendra dans la gueule) donc personne ne dit rien sur elle. Dans tous les cas ton Pierrot il m’a l’air très bien moi et d’être heureux avec son Papa et sa Mamma !
    Dans les boutiques pour Lu j’ai le droit juste à « elle est très belle/mignonne » et « elle est très souriante », mais sinon personne ne la voit suffisamment longtemps pour émettre un réel jugement. J’espère juste qu’elle ne sera pas pénaliser si je la garde trop longtemps…

    Après comme toi j’essaye à tout prix de ne pas penser à des étiquettes pour ne pas l’influencer et la laisser faire ce qu’elle veut, mais quoique l’on fasse on les influence, genre moi je lui achète plus de jeux depuis quelques mois par contre elle a toujours des livres. Résultat je sais pas si sa passion poru la lecture vient pas du fait qu’elle a zéro intérêt pour ses jouets actuels.
    La comparaison avec ta chienne j’adore, ça me fait toujours plaisir qu’on me dise que Lulu est mignonne et souriante même si j’y suis pour rien XD (mais moi mon chat on me dit juste à chaque fois qu’il est énorme :'( )

    Le com over-décousue dans tous les sens ^^’ Des bises !

      1. Je ne sais pas pourquoi tu es désolée il est très bien ton commentaire ! Concernant les livres, ce sont aussi les jouets qui passionnent le plus Pierre et je me dis que c’est peut-être simplement lié à leur âge… Je ne vois pas pourquoi le fait de rester avec toi désavantagerait Lucie ! Peut-être à partir de ses deux ans, tu pourras voir comment tu peux l’amener à fréquenter d’autres enfants mais elle ne va pas tarder à faire ses premiers pas et des sorties régulières au parc suffiront peut-être !

  9. Si Hermy passe dans le coin elle développera mais je sais qu’on dit souvent que mon neveu est très sage et limite facile !
    Oui il joue seul par moment, il pleuré pas souvent, il est attentif à ce qui l’entoure. Ce n’est pas pour ça que c’est facile tous mes jours. Et du coup je retrouve beaucoup de lui dans ce que tu décris (ouais encore !).
    Pour la voix j’ai rigolé. Ma soeur et moi avons une voix qui porte ! C’est un sujet de conversation récurrent quand tu nous connais. Mon mari m’appelle la vendeuse de melon. Des fois ça me blesse un peu mais c’est un super avantage tout le monde me comprend et je peux parler dans un amphi sans aucun souci (presque pas besoin de micro). Si je chantais pas aussi faux, je me dirais que j’ai raté une vocation 😉

    1. Hi hi elle est déjà passée mais il fallait me laisser le temps de valider les commentaires 😉 . C’est drôle cette histoire de voix ! Idem ici, je n’ai pas développé (j’ai ma fierté 😉 ) mais quand j’étais plus jeune on me disait que j’avais une voix de poissonnière…

  10. J’aime beaucoup le sujet de cet article. Je suis sûre que Pierre sera content de le relire plus tard. Je pense qu’ on oublie pas mal de choses avec le temps, nous, parents. Donc quand il demandera comment il était quand il était petit, hop, une petite lecture et il aura la réponse! Je devrais faire ça pour ma fille aussi. Je trouve l’exercice assez difficile. Alors bravo pour avoir condensé les différentes « facettes » de Pierre et les différents points de vue. Pour ma puce je dirai qu’ elle est souriante, curieuse, râleuse (comme sa maman), têtue et très drôle. Dur dur d’être objective, mais j’ai réussi à ne pas mettre que des qualités!

    1. Oh oui c’est dur d’être objective ! D’ailleurs moi aussi je n’ai mis que des qualités alors qu’il a sans doute quelques défauts aussi, non ? (je plains ma future belle-fille 😉 ).

  11. J’aime beaucoup ton article 🙂 De Pierre, on me dit qu’il est « goldig » ou « sooooo süüüüüüß » et j’avoue que j’en suis très fière (normal, c’est moi sa mère, c’est moi qui l’ait fait et qui l’élève ^^), qu’il a de beaux cheveux et de beaux yeux :-)))) Les gens le trouve aussi très sociable. Nous, en ce moment, on oscille entre le « so süß » et le « trop méga relou ». Il paraît que c’est l’âge !
    Pour Marceau, je récolte aussi les « so süß » 🙂 et qu’il est très souriant et facile. C’est déjà un grooooooos charmeur. Et on me dit qu’il « mange bien à sa faim » … Il faut croire que je laissais Pierre mourir de faim car il était « chétif » (pour le coup, « zart », c’est plus sympa quand même !!)

    1. Ah ah tu m’as faite rire, vous oscillez entre le « so süss » et le « trop méga relou » 🙂 . Je serai curieuse de savoir comment il réagit à la naissance de son petit frère. J’espère que tu auras bientôt le temps d’un article pour ça !

  12. Je comprends ton ambivalence par rapport au qualificatif ‘facile’. Je me souviens que je trouvais ça un peu vexant quand on me disait ça de mon bébé tout petit alors que moi justement je trouvais ça très compliqué et que j’avais la tête dans le guidon.

      1. Et quand je pense à ce que j’ai enduré, la cicatrice sur le ventre, l’arrêt de l’alcool et du tabac pendant une éternité, le sommeil hachuré …. y a pas de justice! Il a intérêt à venir me voir à la maison de retraite!

  13. Je me reconnais quand tu parles d’enfant facile. Ma belle-mère nous dit des trucs genre  » vous n’avez pas à vous plaindre, il rigole tout le temps ». Oui mais non…Junior est facile mais il a aussi son petit caractère qui s’avère épuisant certains jours.
    Par contre, j’ai bondis quand j’ai lu ‘parents disons-le plutôt laxistes ou bienveillants ». Ce n’est absolument pas la même chose ma Franfran! Ne jamais dire non, ne pas donner de limites c’est être laxiste. Ne pas tout passer, imposer des limites de façon réfléchie c’est être bienveillant. Je sais que la bienveillance est souvent associée au laxiqme mais ce n’est pourtant pas la même chose. On peut être strict et bienveillant.

    Pour ce qui de Junior, j’entends souvent « il est gracieux » pour dire qu’il sourit facilement, qu’il est avenant. Pour l’instant, les gens qui gravitent autour de Junior semblent le classer dans la case  » gamin hyper facile et agréable ». On va pas se plaindre hein! 😉

    1. Tu as raison bien sûr et je le sais aussi, que laxiste et bienveillant ne sont pas synonymes. Ce que je voulais dire, c’est que pour le moment on est très cool avec notre bébé et on ne lui interdit pas beaucoup de choses. Et parfois j’avoue je ne sais pas bien si nous sommes trop laxistes ou juste parfaitement bienveillants 🙂 .

  14. Un mois après… Je viens rattraper mon retard chez toi, Pan-Pan culcul!
    Ahem bon…ici on nous disait, pour Pindoulf, « oh comme vous avez de la chance il est saaaaage! ». J’aimais pas trop ça, tu dis que tu ne sais pas si tu y es pour quelque chose si ton fils est facile, moi je crois que oui tu y es pour beaucoup ! Et c’est pour ça que cette réflexion  » vous avez de la chance », je trouvais ça vexant, parce que c’est pas une question de chance c’est qu’on gère c’est tout :p !
    Après il y a des tempéraments différents aussi, mais justement c’est souvent quand les parents trop laxistes que les petits sont infernaux. Donc je ne pense pas que vous soyez laxistes, vous gérez grave et voilà 😉

    1. J’imagine que tes semaines sont bien chargées ne t’inquiète pas ! Merci pour les compliments je n’osais pas le dire en fait mais évidemment mon fils est parfait grâce à moi 😀 .

  15. Contrairement à Zou juste au-dessus, j’ai depuis le début le sentiment que si l’enfant est facile, c’est justement qu’on a de la chance : c’est son caractère donc inné (donc de la ‘chance’). Enfin, je pense que ça joue pour au moins 50% 😉
    Pierre a l’air d’être un « facile de type calme » ! Notre croquette est facile avec les gens (grand sourire garanti après 10 secondes avec un inconnu), avec la nourriture, avec les divertissements, pas de tétine, nuits complètes dès 3 mois, malade une fois en 9 mois, etc. Par contre, elle n’est pas calme au sens propre. Elle ne reste jamais en place, gambade à droite et à gauche, se met debout, grimpe, saisit et analyse tout ce qu’elle trouve et tout cela non stop de 7 à 19h. Elle pousse parfois des petites exclamations mais elle ne crie jamais et pleure très peu (principalement quand on lui refuse les bras en fait). Les gens sont donc unanimes par rapport à elle : facile et agréable à vivre. Le seul petit bémol : l’impatience au moment du repas, si elle aperçoit son biberon prêt ou un bol de purée, t’as pas intérêt à traîner sinon c’est la 3e guerre mondiale !!!
    Mais ce qui revient le plus et qui me dérange un peu, c’est soi-disant qu’elle est « précoce ». Alors pour certaines choses, soit, je le vois bien par rapport aux autres enfants du même âge (pour la motricité par exemple) mais parfois j’ai l’impression que les gens extrapolent et inventent une précocité là où il n’y en a pas. Et ça me pose un problème parce qu’à force de lui répéter cela, j’ai peur que ça ne lui mette la pression pour son développement… Pour moi, c’est un peu semblable à ces remarques sur la sensibilité de ton fils : on impose une sorte de modèle, sans prendre en compte les spécificités de chaque enfant ! Bref. Les gens m’énervent parfois :p

    1. Oui je comprends ton ressenti vis-à-vis de cette injonction de « précocité ». Mais ça reste du positif alors ça peut aussi lui donner confiance en elle, tu ne crois pas ? Et puis étant donné que toi tu ne rentres pas là dedans et respecte son rythme ça en relativise l’impact sûrement. Concernant la facilité je pense moi aussi sincèrement que c’est de la chance. Mais bon ça fait du bien à l’égo de penser qu’on y est aussi pour quelque chose alors profitons-en 🙂 .

Répondre à Elo Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *