Et alors la reprise ?

Et alors la reprise ?

IMG_4373Ça, c’est la question qu’on me pose en boucle depuis le début de la semaine dernière ! Et je suis sûre que vous aussi, vous aviez envie de me la poser, non ? En effet, j’ai fini par faire ma rentrée – depuis le temps que je vous en parlais, il fallait bien que ça arrive. Après treize mois et deux semaines loin du bureau – j’ai compté – je suis retournée travailler. Et je ne sais pas très bien par où commencer pour vous expliquer comment ça se passe et ce que je ressens.

Il y a beaucoup de petites choses, futiles, que j’ai presque honte de savourer à nouveau :

  • me faire belle le matin, enfiler une tenue chic et de jolies chaussures, choisir un maquillage assorti, ajouter une petite touche de parfum,
  • mettre un CD que j’aime sur le trajet – après avoir déposé Pierre,
  • retrouver mon beau et grand bureau du dernier étage – et son mur rose ! – à mon arrivée,
  • remplir ma jolie tasse de Ricoré brûlant en consultant mes mails professionnels,
  • passer de longues minutes à discuter avec mes collègues de la restructuration en cours,
  • manier des concepts compliqués, apprendre de nouvelles choses sur la législation allemande,
  • passer une heure à travailler en silence sur un dossier.

Il y a ces petites choses qui me pincent le cœur et auxquelles j’évite de penser toute la matinée :

  • « Est-ce que Pierre va aimer le repas de la crèche aujourd’hui ? Est-ce que les éducatrices s’y prennent vraiment bien pour lui donner à manger ? »
  • « Est-ce qu’il a assez dormi cette nuit ? Est-ce qu’il ne vas pas être trop fatigué en fin de matinée ? »
  • « Elles lui changent la couche trop souvent ? Pas passez ? Je ne sais pas… »
  • « Est-ce qu’il n’aura pas trop froid dans le petit jardin ? Demain je lui mettrai des collants… »
  • « Et si il tombait malade ? »
  • « Peut-être qu’il pleure en ce moment… Plus que deux heures et je file le récupérer… »
  • « C’est fumeux en fait tous ces concepts, c’est tellement loin de la vie pratique, je m’ennuie… »
  • « L’administration allemande, c’est l’antithèse de la poésie. »

Il y a ces choses qui me rassurent et me font prendre conscience que j’ai énormément de chance :

  • le sourire incroyable de Pierre le matin quand nous entrons dans la crèche,
  • ces longues après-midi que nous passons ensemble et que je lui consacre entièrement,
  • sa bonne humeur, ses rires, ses jeux que j’ai toujours la chance de partager quotidiennement.

Et puis il y a cette organisation, ce rythme qui commence à se mettre en place, qui reste à peaufiner mais qui j’espère, fonctionnera :

  • un papa très peu présent, qui cumule un temps journalier avec bébé d’une heure seulement – dix minutes le matin, variable le soir,
  • un papa très absent même, que notre bébé ne voit souvent pas de la journée, ce qui est finalement douloureux pour tout le monde : un peu pour moi qui peux parfois doucement saturer, cruellement pour bébé et papa qui se manquent…
  • une femme de ménage retrouvée !! Je sais que c’est du luxe et suis un peu honteuse d’avoir autant besoin de son aide, mais c’est comme ça, sans papa et sans proches à proximité c’est difficile de gérer le ménage, le bébé et tout le reste… Alors si on peut se le permettre…
  • un bébé qui est le premier arrivé et le premier parti à la crèche, parce que le matin, quand nous sommes prêts, j’estime que nous pouvons partir, que ça me permet d’échanger plus tranquillement avec les éducatrices au moment de le déposer et que ça rallonge notre après-midi en amoureux,
  • ce temps pour moi – cet ancien temps de la sieste – qui me manque, cette sensation de courir toute la journée, de ne jamais pouvoir souffler, d’avaler tous mes repas en quatrième vitesse un bébé pendu à mes genoux ou l’ordinateur du travail allumé, cette impression que tout le temps, de six heures du matin à huit heures du soir, quelqu’un attend quelque chose de moi : mon bébé, mes collègues, mon équipe, mon bébé… Avec cette idée confuse que je dois être parfaite avec chacun, que je n’ai pas le droit à l’erreur, que je dois assurer sur tous les fronts. Craquer si, une fois bébé au lit, mon mari prend le relais et me demande quelque chose. Lui répondre honteusement : « Désolée, vingt heures, c’ est le moment de mon pic d’égoïsme ».

Je crois que c’est à peu près ça, que j’ai fait le tour de cette première semaine. Pour résumer je dirais que c’est plus sportif que d’être femme au foyer – même sans femme de ménage – mais que ça fonctionne bien. Je dirais même que, pour moi, et même si les journées sans papa sont parfois difficiles, c’est un bon équilibre. Pour mon bébé, je suis plus mitigée. Il aurait sans doute apprécié quelques mois supplémentaires avec maman. Mais je n’ai pas l’impression qu’il souffre beaucoup de la situation. La joie qu’il ressent chaque matin me prouve qu’il ne considère pas la crèche comme une punition. Et il passe encore la majorité de son temps avec moi à la maison.

Si je gagnais au loto, je dois être honnête, j’arrêterais sur le champ de travailler et passerais à nouveau tout mon temps à contempler mon fils. Mais je dois gagner ma vie en plus d’être maman. Et j’ai déjà beaucoup de chance de pouvoir le faire dans de si bonnes conditions.

29 réactions au sujet de « Et alors la reprise ? »

  1. Et bien je trouve que c’est une reprise réussie !
    J’espère pour papa et bébé qu’ils pourront passer un peu plus de temps ensemble … qui sait … si vous gagnez au Loto, il arrêtera peut être lui aussi de bosser 😉

  2. Que de belles nouvelles !! Sauf pour le Papa, j’ose même pas imaginer ici le malheur que ce serait :/
    Pour la femme de ménage je voudrais bien aussi parfois, ça prend tellement de temps !

    1. La femme de ménage j´en ai revé longtemps ! Autant les courses, la cuisine, le linge, je dirais presque que je le fais avec plaisir, autant le ménage j´en ai en horreur ! Alors c´est vrai que c´est un luxe que je savoure ! Pour le papa oui c´est tristoune… J´espère que ca s arrangera l´an prochain si mon mari parvient à changer de poste.

      1. C’est dur quand le boulot est comme ça, ici le Chti vient de recevoir une mission de merde qui lui met le moral en berne :/ Heureusement quand il rentre la petite lui court dans les bras (littéralement maintenant)…

  3. Ma sœur avait un plan de vie où elle gagnait à l’Euromillions 😉 Elle avait décidé de se mettre à jouer, je ne sais pas si elle continue (ou même si elle a commencé un jour). Nous on a jamais tenté. Résignés, on est, je crois 😉 (même si oui, oh la la, ce serait cool !) (pas forcément de plus bosser, mais de plus bosser avec la pression du salaire)

    Je retiens quand même de ta reprise principalement du positif. C’est sûr que c’est sportif, le travail + bébé. Et je te dis, nous on a pas de femme de ménage, mais du coup, le ménage, c’est assez secondaire (ce soir, je m’y suis mise à 19h, en râlant fort parce que forcément, si moi je le fais pas, c’est jamais fait)… Donc finalement, tu vois, pas de honte à avoir (plutôt de la fierté, d’avoir la volonté d’entretenir ta maison d’une façon ou d’une autre).

    Je pense que tu vas prendre l’habitude de la séparation, et réussir à l’apprécier pleinement. On n’est peut-être pas pareilles, hein, mais moi je ne pense pas trop à Choupie quand elle est chez sa nounou. Je travaille, parfois je fais autre chose, mais je me dis que ça va bien, qu’elle est avec ses petits copains et sa nounou qui s’en occupe bien. Et je suis heureuse de la retrouver quand elle revient ! Déjà, ça libère un peu d’esprit. Et tu fais bien d’être égoïste à 20h, faut bien penser à soi à un moment ou un autre !

    Bon courage pour la suite !

    1. Ca dépend ce qu´on entend par bosser hein, meme si je gagnais au loto je ferais sans doute toujours un blog 😉 .

      J´avoue que, lorsque je suis en réunion par exemple, je ne pense pas toujours à Pierre. Mais je reste une maman un peu inquiète. Je me demande si là encore ce n´est pas l´age qui joue ! J´ai l´impression que les mamans plus jeunes gèrent mieux la séparation…

  4. Justement, je n’osais pas te poser la question, mais j’attendais avec impatience d’avoir ton ressenti ! 🙂
    Ça m’a l’air d’être une reprise plutôt bien réussie : félicitations !! Entre Pierre qui s’éclate à la crèche et toi qui profites des petits plaisirs du boulot (le fait d’avoir une bonne raison pour se faire belle, le café avec les collègues : j’adore !). Je suis ravie de lire ces lignes plutôt positives, même si je me doute bien qu’il y a des jours plus difficiles à gérer que d’autres, d’autant plus si papa est très peu présent…. C’est triste ! Est-ce que c’est transitoire comme situation ou est-ce que c’est toujours comme ça pour lui au boulot ?
    Et je te comprends tout à fait pour la femme de ménage : on vient (enfin !), de franchir le pas. J’espère que ça va bien nous aider, même si je suis vraiment mal à l’aise.
    Tu m’as fait bien rire avec ton « pic d’égoïsme à 20h » : c’est tout à fait ça, à un moment donné, c’est juste stop ! 😉

    Bonne continuation, et profite bien des petits (et des grands !) bonheurs quotidiens !

    PS : je t’envie tellllllllement pour les aprems avec bébé….! 😉

    1. C´est clair que le temps partiel comme il m´est accordé c´est juste génial et j´ai énormément de chance…
      Pour le papa ce n´est pas encore clair mais dans un an il devrait pouvoir changer de poste et nous espérons tous les deux fortement que ca améliorera ses conditions de travail…
      Il ne faut pas etre mal à l´aise avec la femme de ménage ! Elle y trouve aussi son intéret je pense – du moment qu´elle est traitee avec respect bien sur. Et franchement, c´est une libération je trouve…

  5. Ah oui c’est plus sportif! La femme de ménage, mon rêve! Mais ça m’obligerait encore à m’organiser parce que j’aurais un peu honte de lui laisser l’appart « en l’état ».
    Sinon je suis sûre que ton petit Pierre s’amuse bien, au début je culpabilisais beaucoup mais je crois justement que la crèche lui permet d’avoir plein de jeux qu’il n’a pas et tout un espace qu’il n’a pas non plus à la maison. Il a toujours l’air super content d’arriver et quand j’arrive le soir est toujours très occupé! Par contre effectivement ça le fatigue plus.
    Enfin, j’aimerais bien gagner au loto quand même, moi aussi 🙂

    1. Ça dépend de la femme de ménage que tu trouves et de combien tu la paies, tu sais. Je me suis rendue compte en cherchant la mienne que chacune a des attentes différentes et je pense que certaines ne s’offusquent pas de devoir tout faire du moment que c’est compté dans leurs heures…
      Pour la crèche oui c’est vrai que c’est assez déconcertant. Pierre aussi est non seulement ravi quand je le dépose, mais pas spécialement pressé de repartir avec moi quand je le récupère !
      Je pense que la française des jeux devrait me verser une prime après cet article je leur ai fait une sacrée pub !

  6. Je me posais aussi la question si ta rentrée s’était bien passée mais je n’osais pas te demander ! J’imagine que ça doit être sportif d’enchaîner la journée au boulot et celle avec bébé … Surtout si ton mari n’est pas très présent ! Je connais bien cette impression que tout le monde attend toujours quelques chose de toi, sauf que pour moi, c’est les enfants et mon mari. L’avantage, c’est que le mari, je peux parfois l’envoyer promener sans qu’il le prenne (trop) mal 🙂 Je crois aussi qu’il faut savoir être un peu égoïste et s’accorder du temps (même si en tant que maman, on est toujours accompagnée de notre mauvaise conscience ^^).
    Et pour la femme de ménage, c’est peut-être un luxe mais il est bien mérité ! Et on nous répète tout le temps qu’il faut savoir déléguer quand on est maman et bien voilà !

    1. Je crois que nous sommes toutes les deux en train de vivre une rentrée assez sportive, moi à cause du boulot et toi de ton petit Marceau ! Nos pauvres maris ne doivent pas trop compter sur nous en ce moment 🙂 .

  7. Moi je te jalouse profondément pour la femme de ménage.
    Et pour les après midi avec ton fils.
    Et pour le choix de la couleur de ton mur (chez moi c’est jaune pipi dilué).
    (voilà pour mon commentaire même pas encourageant, bon allez, je culpabilise alors je te le dis quand même: tout va bien aller 😉 )

    1. Tu as raison de m’envier pour tout ça car j’ai beaucoup de chance !! Et j’en ai conscience, même si j’aime bien me plaindre un peu par ici 🙂 . Jaune pipi ?! Tu travailles dans l’administration toi aussi ??

        1. Hi hi hi disons que je trouve ça tellement typique 🙂 ! Les grandes entreprises et notamment celles qui accueillent des clients sur place font un peu plus attention à leur déco…

  8. Je sais que souvent la vie qu’on raconte sur le blog et la vraie vie est différente mais à te lire, ça a l’air de bien commencer ce nouveau rythme. ^^ L’absence du papa ne facilite pas le temps pour soi. Finalement, tu n’es jamais seule avec toi-même ce qui peut être saoulant au quotidien (enfin, je parle pour moi).
    Pour la femme de ménage, je plussoie!! Tu te dégages du temps pour profiter de ton fils que tu vois moins qu’avant, ça me semble tout à fait respectable! Quand bien même ça serait pour avoir le temps de te faire les ongles, ça serait acceptable! Pourquoi souffrir quand on peut se permettre de se faire aider?

    Bonne nouvelle semaine 😉

    1. Oui ça va ça se passe bien 🙂 . Et c’est clair que le plus difficile à vivre, c’est l’absence de temps vraiment pour moi.

      La femme de ménage c’est juste trop bien 😉 . Et c’est vrai qu’en plus c’est mon fils qui bénéficie de ce temps libre ! Alors je ne culpabilise même pas 🙂 .

  9. Indispensable la femme de ménage. Vraiment. C’est un vrai luxe (surtout pour moi qui suit plutôt maniaque). Ta reprise est chouette ! Je me doute que cela demande une bonne organisation, mais je t’envie vraiment de pouvoir passer les après-midis avec ton fils. Cela me fend le coeur de me dire que quand je vais retravailler, il passera plus de temps avec une personne étrangère à notre famille qu’avec ses parents 🙁 J’envisage de négocier un quatre-cinquième lors de ma reprise (mais vu le poste que j’ai, cela me parait difficile pour le moment…) et de privilégier une garde à domicile pour qu’il reste au maximum dans son environnement. A voir…

    1. Oui je me rends bien compte de la chance que j’ai, pour la femme de ménage comme pour le temps partiel ! J’imagine que tu angoisses déjà à l’idée de la reprise. J’espère que tu trouveras un mode de garde qui te convient, ça aidera beaucoup ! Et pour le moment profite tu as encore quelques semaines devant toi 🙂 .

  10. Eh bien le bilan est très positif, je suis contente pour vous !
    Et si ça peut te rassurer, moi aussi j’ai une femme de ménage, depuis que ma fille a trois semaines. Je ne sais pas si je serai capable de m’en passer maintenant que j’y ai pris goût !

  11. Ah! Tu me fais penser qu’on avait prévu de faire des grilles d’Euromillions chaque semaine ici, et qu’on a oublié…^^
    Bon, c’est vrai que je brûlais de te poser la question de la reprise, et je vois que ça se passe bien, alors tant mieux! Et tant mieux aussi pour ta femme de ménage, ohlala c’est génial ça, je t’envie moi aussi comme toutes les autres, t’as vraiment raison de ne pas t’en priver.
    A te lire, tu m’as l’air tout à fait sereine, contente pour toi 🙂

    1. Eh bien nous on le fait toutes les semaines ! Un jour je vous écrirai peut-être pour vous dire qu’on a gagné 🙂 .
      Et sinon oui ça se passe bien finalement. Comme souvent je me suis inquiétée pour rien on dirait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *