Pierre a dix mois ! (mi-août mi-sept 2015)

Pierre a dix mois ! (mi-août mi-sept 2015)

Bouhouhouhouhou, pourquoi ? Pourquoi est-il devenu si grand, d’un coup ? Mais où est passé mon tout petit bébé ? Ces dix mois ont vraiment marqué une grande avancée, je trouve – ou alors je dis ça tous les mois en fait ?

Poids et alimentation

Pierre n’a pas pris beaucoup de poids ce mois-ci, il pèse désormais 9 kilos. Mais il parait que c’est normal et qu’à cet âge, la prise de poids ralentit. J’aimerais beaucoup savoir combien il mesure mais je dois attendre pour cela le prochain grand contrôle, dans un mois. Ce qui est certain, c’est qu’il dépasse les 70 cm puisque debout il ne passe plus sous notre table !

Niveau alimentation nous n’avons toujours rien changé : biberon-bouillie matin et soir, purée le midi. Pour le goûter je tâtonne vraiment. Pierre a tendance à manger de très grosses portions de purée le midi du coup il n’a jamais vraiment faim. Mais bon tout ça changera sans doute avec son entrée en crèche – je stresse à l’idée qu’il ne mange plus à sa faim le midi. J’ai commencé à introduire de petits morceaux ou plutôt grumeaux dans sa purée, en y mettant du riz, des petites pâtes ou de la pomme de terre écrasée et ça passe sans problème. Il est aussi de plus en plus agile avec ses deux petites mains et peut ainsi manger seul un bout de pain, de fruit, ou de légume écrasé.

A part ça il n’a toujours que deux dents, en bas, mais elles sont bien sorties maintenant et tout le monde les voit ! Les gencives du haut me semblent gonflées, j’ai parfois l’impression qu’il a un peu mal, mais rien de visible pour le moment.

Sommeil

J’ai déjà rédigé un très long article sur ce thème : Pierre s’endort seul à tous les coups désormais, le soir et l’après-midi ! Je suis très heureuse – et fière aussi, j’avoue, même si certains y arrivent dès la naissance – de ce résultat.

Nous avons bien calé ses horaires sur ceux de la crèche, et c’est une semi-réussite : le fait de supprimer la sieste du matin me donne un bébé parfois très crevé au moment du repas de midi. On verra comment ça évolue.

J’aimerais vraiment bien qu’il dorme plus de onze heures par nuit, ce qui lui permettrait justement de mieux tenir la matinée mais j’ai l’impression que c’est mission impossible avec lui et je ne vais pas être trop exigeante non plus, hein 😉 .

Caractéristiques, aptitudes et activités

Lors de la semaine qui a suivi ses neufs mois et notre retour en France Pierre a simultanément fait deux pas de géant – au sens figuré seulement et heureusement : il se déplace désormais à quatre pattes et s’agrippe à tout ce qu’il trouve pour se lever ! Il en profite évidemment pour vider avec entrain toutes les étagères de notre appartement et analyser avec attention tout ce qui s’y trouve. Il sait également ouvrir et fermer les tiroirs et les portes, des pièces comme des placards. Nous avons déjà bien sécurisé l’appartement en installant des cache-prises et rangeant tous les objets dangereux hors de sa portée mais il va falloir continuer. La semaine prochaine, c’est décidé, j’achète des cale-portes !

J’arrive toujours à rester fidèles aux principes que je m’étais fixée, c’est à dire à le laisser découvrir un maximum et prononcer le mot non (ou plutôt stop puisque j’ai lu Isabelle Filliozat depuis) un minimum. Ca nous va bien à tous les trois je crois. J’essuie parfois quelques critiques de mon entourage : « tu ne le surveilles pas assez », « c’est au bébé de s’adapter à votre environnement et pas l’inverse ! » mais dans l’ensemble et surtout en Allemagne ça ne choque personne.

Pierre sait désormais se cacher et hurle de rire quand je le retrouve. C’est en ce moment un de ses jeux préférés.

Il prononce tout un tas de syllabes. J’ai la nette impression qu’il utilise le générique « Baba » lorsqu’il nous appelle, mon mari ou moi. Cela pourrait tout aussi bien vouloir dire « au bras » que « papa » ou « maman », je ne sais pas, mais il y a de l’idée ! De la même façon, je crois qu’il dit toujours « Ga » quand il est fasciné par un nouvel objet. Un mélange de « Regarde » et de « Guck » peut-être ?

Impressions de maman

Pierre commence son adaptation à la crèche et je me prépare à reprendre le travail mais je continuerai à vous en parler dans une série d’articles dédiés – il faut bien ça !

J’ai pris quelques bonnes résolutions pour la rentrée concernant mon addiction au net et ma non-addiction au sport notamment mais j’ai un peu de mal à m’y mettre… Je ne désespère pas cependant !

J’ai eu un loooong rendez-vous avec mon gynécologue – attention minute glamour et j’ai appris – entre autres – que :

  • La chirurgie réparatrice n’était pas recommandée pour ma poitrine martyrisée par l’allaitement, il fallait « juste » que je m’y fasse…
  • Je devais me faire re-recoudre là où vous pensez car c’est bien ce que je pensais – finalement la rééducation du périnée ne pouvait rien pour moi – mais on attend la prochaine grossesse finalement,
  • Je devais déjà planifier de passer ma prochaine fin de grossesse au lit, car facteurs de risques pour une MAP – menace d’accouchement prématuré – chez moi bla bla bla bla.

Je vous rassure tout de suite, ceci était un rendez-vous à seul but informatif. « Bébé deux » n’est pas encore prévu –  et je vous en reparlerai d’ici là, bien sûr !

Question éducative (nouvelle rubrique)

Pierre me semble être un bébé « facile » et c’est un plaisir de s’occuper de lui. Il dort bien, joue seul, est très souriant. Je n’ai pas à me plaindre, vraiment ! Mais nous avons un GROS problème en voiture.

Cela a commencé pendant les vacances. Heureusement nous étions alors toujours deux adultes à bord, un de nous pouvait le distraire pendant que l’autre conduisait. Désormais il m’arrive d’être seule en voiture avec lui et c’est vraiment dur. Très vite, Pierre perd patience dans son siège auto, commence à se contorsionner pour en sortir et hurle. Quand je dis hurler, je ne sais pas comment vous décrire l’intensité de ses cris, mais je peux vous dire que quelques minutes après la crise j’en ai encore des acouphènes. La situation peut vite devenir dangereuse et c’est ce qui m’inquiète le plus : je me trouve alors incapable de me concentrer sur ma conduite. Je précise que le même phénomène se reproduit en poussette ce qui fait que je n’utilise presque plus ce mode de transport. Mais pour se promener j’ai trouvé la parade : je le mets en porte-bébé dans mon dos tout simplement. Le problème du siège auto, c’est qu’il est incontournable ! Qu’est ce que vous en pensez ? Vous avez ou avez eu des problèmes similaires ? Des idées de solution ?

17 réactions au sujet de « Pierre a dix mois ! (mi-août mi-sept 2015) »

  1. Voilà un petit bonhomme qui grandit bien et à son rythme !
    Pour la voiture, as-tu essayé de lui donner pendant le trajet un jouet qu’il affectionne particulièrement ? Ou mis un CD de musique qu’il aime bien, pour « chanter » avec lui ?
    en effet, c’est un problème délicat et qui peut vite devenir dangereux. C’est peut-être aussi un problème de détachement ?

    1. Le CD j’ai déjà essayé ça peut marcher mais pas à coup sûr 🙂 . Le jouet c’est une idée il faudrait que je me constitue une petite réserve de jouets réservés à la voiture… Ca pourrait être un problème de détachement mais je ne pense pas dans son cas car il est assis à côté de moi en voiture et dans la poussette en face. Je crois plutôt qu’il a du mal à rester attaché et veut sa liberté de mouvement ! Quoiqu’il en soit bienvenue ici !!!

  2. Je crois qu’aux dernières nouvelles, Choupie pesait 9,2 kg… et elle a six mois de plus, alors… 😉

    Pour l’allaitement, je sais pas si ma poitrine en a beaucoup souffert (niveau maintien-fermeté etc), je suppose que je le découvrirai quand j’aurai arrêté d’allaiter depuis un peu plus longtemps (là, ça fait cinq jours). Par contre, ça a fait grossir mes seins et ça a vachement accentué une différence de taille entre les deux qui (j’imagine) était déjà présente. J’ai toujours l’espoir que ça revienne à la normale, mais je crois qu’au fond de moi, je suis résignée à passer le restant de mes jours avec une poitrine asymétrique…

    Pour la voiture, Choupie a eu une période de hurlements aussi, même si en ce moment, ça va, elle ne dit quasi rien. On tente quand même pas trop le diable, et quand on est deux, il y en a toujours un derrière (généralement moi, puisque je n’aime pas conduire) pour jouer avec elle. Pour les longs voyages, on prévoit des petits jouets et des livres sonores (et on prie pour qu’elle s’endorme, en fait). Quand je suis seule avec elle, pour des petits trajets, généralement ça se passe bien. Je lui donne un jouet pour qu’elle joue (il y en a toujours dans la voiture, même si c’est pas très pratique parce qu’elle a un siège bouclier, qui laisse peu d’espace pour jouer… d’ailleurs des fois elle en veut pas) et je mets de la musique.

    Je pense que ça va aussi passer pour Pierre, la période de hurlements. En tout cas, le truc c’est de ne pas se laisser déconcentrer. C’est le seul cas où on peut ignorer complètement les cris sans culpabiliser, profitons-en 😉 (c’était un message du comité des parents indignes) Sans blague, une fois au volant, tu ne peux plus rien y faire, alors je te conseille de faire comme s’il n’était pas là, sans te poser de question. Ça demande d’aller complètement contre notre instinct, mais c’est la seule chose à faire. Il est plus en sécurité dans son siège-auto à hurler qu’avec toi au volant en train de réfléchir à comment le calmer (je te dis, je suis passée par là aussi…). (Et si c’est un long trajet, le petit arrêt dans une aire se tente… pourcentage de réussite : 25% pour nous, mais c’est déjà ça :/)

    Enfin, félicitations pour tous les progrès 🙂

    1. Ah la poitrine asymétrique ! Ma gynécologue m’a dit en gros : « Ne vous plaignez pas, ils sont à peu près de la même taille au moins 😉 « . Mais ça ne me console pas… De mon côté ce sont les crevasses qui ont mal cicatrisés. Mes bouts de seins sont donc toujours rouge vif (huit mois après l’arrêt) et l’un d’eux ne pointe presque plus ou bizarrement… Je le vis très mal je dois dire et je n’étais pas préparée à garder de telles cicatrices d’un allaitement qui en plus s’est si mal passé… Mais bon je suis en phase d’acceptation de tout ça. D’ailleurs lire des blogs français là dessus (sur l’allaitement et le biberon, pas les cicatrices 😉 ) m’aide beaucoup !

      Je n’y avais pas pensé (je suis bête ? ) mais c’est évident : je dois mettre des jouets dans la voiture pour commencer ! Si possibles des nouveaux et intéressants. Et puis sinon tu as raison, je crois que je dois me faire une raison et s’il continue me résigner à le laisser crier, au moins dans ce cas là, ou m’arrêter si la durée du trajet en vaut la peine. La dernière fois j’ai vraiment perdu mon sang froid, loupé ma sortie d’autoroute, crié aussi (bouh la vilaine) … J’ai eu vraiment peur au final.

      Et sinon la question que je me pose : ils ne se font pas mal à leurs propres oreilles d’hurler comme ça ??

  3. Les bébés grandissent vite. Enfin c’est ce que tout le monde raconte. Je ne peux bien sûr, pas encore bien en parler, car je suis enceinte de 4 mois pleins maintenant et j’attends l’arrivée de mon baby-chou avec impatience. Mais je crois déjà comprendre que ce que disent les gens est vrai. Rien qu’avec la grossesse, on se rend compte facilement de l’évolution de bébé. Alors, j’ai qu’un conseil à donner, si je peux me permettre, c’est de profiter à fond de tous les instants. Moi, je les savoure tous avec toujours autant de plaisir et de merveilles.
    Et surtout repose toi bien 😉

    1. Oh oui c’est vrai qu’ils grandissent vite ! Et qu’il faut profiter de chaque instant. C’est ce que j’essaie de faire et c’est pour ça aussi que j’ai créé cette rubrique pour rester dans l’émerveillement de son évolution 🙂 .

  4. Pour la poitrine, je compatis, moi aussi, ça m’a fait bizarre à la fin, entre la taille qui diminue alors qu’on s’était habitué à plus et les mamelons qui « garde des séquelles » : moi, j’ai toujours des petits point au niveau de canaux lactifères, je suppose, alors c’est « grumeleux », top glamour.

    Pour la voiture, nous aussi FeuFolet commence à ne plus autant dormir et à sacrément s’agiter quand il ne dort pas … on lui donne la tétine et quelques jouets, parce que effectivement, les hurlements en voitures, c’est juste impossible !!!!
    Et on pense le passer (très) vite en face à la route, comme ça il pourra nous voir …

    1. Ah tiens je ne suis donc pas la seule à avoir des séquelles au niveau des mamelons ?! Je dois dire qu’à ce niveau là je trouve qu’il y a un peu de la publicité mensongère sur l’allaitement. Partout j’avais lu que ça n’abîmait pas la poitrine, ben dans mon cas en tout cas si…

      Concernant la voiture tu as raison, je crois que la position dos à la route n’est pas idéale non plus, vivement qu’on puisse changer…

  5. Une amie aussi a été « mal recousue » et souffre aujourd’hui de fuites urinaires et de douleurs. Son gynéco lui a dit pareil  » faites vos enfants d’abord puis on réopère ». Je trouve ça très con de souffrir pendant des mois voire années même si je comprends bien qu’un second accouchement pourrait tout foutre en l’air. Si ce n’est pas handicapant pour toi, pourquoi pas mais je trouve que les soucis de ce genre sont trop souvent minorés par les docteurs…

    Pour la voiture, je recommande aussi jouets et musiques voire des jouets qui font de la musique. Je valide aussi la technique de ChatMille de se concentrer sur la route et de laisser crier si le trajet est cours. Bon courage!

    1. C’est vrai que les docteurs ont tendance à minorer tout ça, je me plains depuis l’accouchement et c’est la première fois que j’obtiens une autre réponse que « c’est normal, ça va passer ». Pour autant je vais te révéler un scoop, on prévoit de relancer les essais dans moins d’un an alors oui, c’est vrai que dans ce cas, je me dis que ça vaut le coup d’attendre un peu, sachant que je ne meurs pas d’envie non plus de me faire recoudre à cet endroit 😉 .

      Concernant la voiture je vais tout tenter et vous tiendrai au courant des évolutions !

  6. Je ne crois pas l’avoir dit sur l’article spécifique à ce sujet, alors je le dis ici : chapeau pour l’endormissement seul ! Ici on en est encore trèèès loin ! (nos bébés ont le même âge)
    D’ailleurs te lire me fait toujours culpabiliser parce que, par exemple, nous n’avons rien fait pour faciliter son adaptation à son nouveau mode de garde (on a commencé à peu près en même temps que toi) et que d’ailleurs ce n’est pas une sinécure pour la nounou… Bref.
    Pour la voiture, c’est pareil pour nous ! Quand les trajets sont longs, c’est toujours le papa qui reste derrière (il n’a pas le permis) à côté de bébé et moi qui conduis. Dans ces cas-là ça se passe bien. Mais récemment j’ai dû faire un trajet de 3h aller + 3h retour le lendemain, seule avec bébé… ben ça nous a pris 5h, à l’aller comme au retour, avec de multiples pauses sur les aires d’autoroute et de nombreuses crises de pleurs… Ce fut très pénible ! Comme tu dis, c’est horrible de devoir se concentrer sur la route quand bébé hurle seul à l’arrière. Dans ces cas-là je deviens une conductrice très (très) dangereuse, donc je préfère systématiquement m’arrêter. D’ailleurs, ce n’est pas tellement que les hurlements me donnent des acouphènes (!) mais plutôt que en pleine crise intense de pleurs, mon bébé se met à avoir des hauts-le-coeur, des spasmes, c’est toujours très impressionnant, j’ai peur qu’elle vomisse ou fasse un malaise alors je préfère toujours m’arrêter au plus vite, je suis bien trop angoissée pour conduire de manière sécurisante de toute manière.
    Malheureusement je n’ai pas encore trouvé la solution ! Les jouets aident, oui, mais ça reste très temporaire (pour ma fille du moins) (cela dit ça pourrait peut-être être suffisant en poussette ?). Je sais que certains parents mettent le siège face à la route (à partir de 9 kg, on peut théoriquement, selon les sièges), ou alors dos à la route mais sur le siège passager à l’avant (en désactivant l’airbag passager évidemment), mais pour des raisons de sécurité routière je n’ai pas encore osé le faire moi non plus. Pourtant, c’est vrai que face à la route, bébé peut avoir moins mal au coeur (ça peut être la raison de ses pleurs), et dans les deux cas il peut voir sa maman et donc se sentir plus en sécurité…
    Bref, je n’ai pas encore trouvé la solution, je cherche encore… et bon courage à toi ! 🙂

    1. Ah je suis contente de te revoir par ici j’avais peur que tu ne me lises plus, je n’avais plus de commentaires de ta part 🙂 . Je suis rassurée de lire que je ne suis pas la seule à galérer en voiture. En ce moment grâce à la crèche il est assez fatigué donc il reste un peu plus calme… Mais c’est vrai que cette position dos à la route est vraiment très inconfortable pour eux, pas étonnant qu’ils râlent ! Dès que possible, j’essaierai de le passer face à la route.
      Sinon pour la préparation à la crèche pas la peine de culpabiliser, finalement je l’ai aussi fait pour moi, ça me permettait d’être plus sereine. Je ne sais pas si c’était vraiment nécessaire pour lui.
      Tu as repris le travail ? Et la nounou pourquoi c’est difficile ?

      1. Hum je suis une affreuse lectrice de blog : je lis beaucoup mais je commente rarement :S
        Mais oui oui, attention je raconte ma vie : j’ai repris le travail il y a longtemps (ma fille avait trois mois) mais c’est le papa qui la gardait à la maison ; là, pour qu’il ait un peu de temps pour lui, on a pris une nounou, on n’a fait que quelques heures encore pour l’instant mais c’est difficile, elle est en pleine période d’angoisse de la séparation et hurle dès qu’on commence à s’éloigner, la nounou a beaucoup de mal à l’apaiser, c’est déchirant de laisser son bébé quand on lit dans son regard qu’il nous implore de rester et qu’on l’entend encore hurler lorsqu’on démarre la voiture à l’autre bout de la rue… 🙁 J’ai du mal à retenir mes larmes moi aussi ! 🙁 Enfin, chez la nounou elle a plein de jouets que nous n’avons pas, et elle pourra faire un tas d’activités qu’elle ne faisait pas avec son papa, donc j’essaye de me rassurer, dans peu de temps, qui sait, elle pleurera peut-être au contraire quand elle devra dire au revoir à la nounou le soir 😉 (en attendant je peux te dire que je ne suis pas fière !)
        Alors vraiment, tant mieux que Pierre vive bien la séparation ! C’est un vrai guerrier ! 🙂

        1. Oui j’ai de la chance et toi tu es très courageuse car la situation ne doit pas être facile. Mais si ta fille se calme apres ton départ, c’est bon signe je crois !

  7. Bonjour
    Nous aussi, on avait les hurlements dans la voiture, et l’un de nous d’eux restait a l’arrière avec elle. Et on a enfin finit par remarquer que c’était UN rayon de soleil dans ses yeux qui declanchait les pleurs et qui dégénèrait rapidement en transe de hurlement. A partir du moment ou on a coincer une serviette dans la vitre pour faire parasoleil, c’était terminé…
    A essayer, non ?

    1. Oui c’est une bonne idée ! Ne serait-ce que chercher la cause… En fait, depuis la rédaction de cet article, ça s’est aussi un peu amélioré… Je lui donne un jouet dédié et ça va mieux. Mais en fin de semaine on part pour un week-end prolongé à 2h30 de route de chez nous, ce sera le vrai test !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *