Un mois de vacances avec bébé – le bilan

Un mois de vacances avec bébé – le bilan

IMG_0820Ça y est nous sommes rentrés en Allemagne ! Ces quatre semaines sont passées bien vite. Nous avons fait le plein de beaux souvenirs, de paysages ensoleillés, de gastronomie française. Il est temps désormais de retrouver notre routine voire d’en mettre une nouvelle en place. Mi-septembre, mon petit chou débutera son adaptation en crèche. Mi-octobre nous reprendrons tous le chemin du travail. Mais avant de vous parler de tout cela je souhaite faire un petit bilan de ces grandes vacances. Je suis désolée si le sujet vous agace, même moi, il commence à me lasser. Le temps de poser mes valises, c’est promis, je reviendrai avec des articles plus variés. Mais pour le moment – nous sommes rentrés hier – il m’est encore difficile de parler d’autre chose. Alors en attendant, voilà ce que je retiens de ce mois passé loin de chez moi…

1. Retrouver les siens, ça fait du bien

Je suis très heureuse d’avoir revu autant de proches, d’amis, de membres de ma famille. J’ai fait le plein de leur présence et cela m’a fait beaucoup de bien. J’aime me vanter de mon indépendance, d’une certaine solitude choisie, mais ces moments partagés sont de véritables bonheurs. C’est bon de se sentir attendue, accueillie et aimée. Et j’espère pouvoir renouveler cette expérience aussi souvent que possible !

2. La France c’est beau (et bon) !

Oui oui oui petits chanceux qui y habitez, arrêtez d’en douter ! Nous avons traversé tellement de jolis villages, de paysages différents. Nous avons goûté tellement de spécialités, de bons vins, de petits plats. Comme souvent, la France – et les français – vont me manquer. Ce matin, j’ai même cru un instant que je ne savais plus parler allemand 😉 .

3. J’ai un mari formidable (je me rattrape)

Lorsque nous sommes partis en vacances, j’ai écrit un article sur nos difficultés à gérer l’arrivée de bébé. Hasard – ou pas, notre départ a été suivi d’une grosse dispute sur une aire d’autoroute (hum) elle-même suivie d’une intense et longue discussion (c’est mieux) sur ce sujet. Depuis l’harmonie est revenue et semble s’être installée !

4. Nous n’avons manqué de presque rien – et tout utilisé

Vous vous souvenez de mon interminable liste de choses à emmener ? Eh bien je n’ai presque rien regretté, vraiment. J’avais même oublié une toute petite chose : une bouteille Thermos, pour être toujours en mesure de faire un petit biberon d’urgence.

5. Quatre semaines, c’est long

Mon mari et moi sommes du genre casanier. Les trois premières semaines, nous avons tout de même réussi à profiter de notre aventure à fond. Au début de la quatrième semaine, nous avons commencé à en avoir un peu marre. S’entasser dans de petits appartements, dormir sur des lits inconfortables, faire et défaire nos bagages, subir de longs trajets en route a fini par nous peser. Nous étions presque pressés de rentrer ! Je crois que nous avions atteint notre « durée maximale tolérée » en vadrouille.

6. Moins d’étapes pour plus de plaisir !

J’ai un peu regretté le nombre d’étapes que nous avons fait. Bien sûr j’ai cherché à rendre visite à un maximum d’amis et à passer par des lieux qui nous plaisaient ou que nous avions envie de visiter. Mais à chaque déplacement, préparer nos bagages puis charger la voiture prenait un temps fou et s’est révélé très fatigant. J’y ferai plus attention la prochaine fois en concevant notre route.

7. Je ne roulerai plus le week-end au mois d’août

Tout est dit ou vous voulez que je vous raconte les bouchons, les accordéons, les aires d’autoroute saturées, bébé qui hurle transpirant dans son siège, papa qui sue au volant, maman qui ne sait plus quel jeu inventer…?

8. Un logement adapté, garantie de moments réussis

Si nous avons particulièrement apprécié notre semaine en Isère, c’est parce que nous y étions bien installés : un appartement avec deux chambres séparées, une grande terrasse, un accès à pieds au parc et au lac… Loger dans un minuscule studio au troisième étage sans ascenseur, c’était un peu plus compliqué ! Etre plein centre-ville, c’était bien à l’époque où nous allions au restaurant. Désormais c’est un peu inutile…

9. Mais au fait, des sorties ? Quelles sorties ? 

Le programme que nous avions prévu initialement n’était pas réaliste et nous avons dû l’adapter. Sur ce point, j’imagine que d’autres parents auraient fait ou pu faire différemment. Personnellement, je ne peux profiter de rien un bébé qui râle, crie et s’impatiente. Et mon bébé justement n’est pas toujours très coopératif. Nous avons ainsi rapidement abandonné les promenades en ville, les restaurants et les séances shopping avec lui. Les parcs, la nature, le grand air en journée, il n’y a que ça de vrai !

10. Je suis partie avec un bébé, je rentre avec un (tout) petit garçon

Pendant les vacances, Pierre a appris à s’asseoir. Depuis quelques jours maintenant, il sait se lever. Il s’agrippe à tout ce qu’il trouve : le canapé, son lit, la baignoire, mes genoux – avec une préférence pour ces derniers. Un pied puis l’autre, il déploie ses jambes et on y est ! C’est vraiment très impressionnant, je trouve, de le voir ainsi se mouvoir. J’ai l’impression déjà que ce n’est plus un bébé…

Voilà, c’était le bilan de nos très grandes vacances. A bientôt pour la suite 🙂 !

11 réactions au sujet de « Un mois de vacances avec bébé – le bilan »

  1. Oh oui c’est plus le même dis donc ! Le bébé s’éloigne à petit pas pour un beau petit garçon 🙂
    Bravo pour l’engueulade suivie d’une discussion, s’engueuler c’est normal et que vous ayez été capable d’avoir une discussion constructive derrière j’admire totalement. Et ça augure des mois sympathique pour vous trois à la maison !
    Les vacances avec la petite c’est tellement compliqué ! Entre les siestes, les repas, etc. On a pas fait grand chose à part changer d’air. On fera mieux l’année prochaine (sauf si elle déteste la voiture :P)

    1. C’est vrai que ça fait partie de nos forces, discuter des problèmes et y trouver des solutions ensemble. Bon si on pouvait éviter l’étape d’avant : « grosse engueulade » ce serait encore mieux mais on y travaille ! Ca me rassure de lire que vous n’avez pas été plus actifs que nous pendant ces vacances. De notre côté je crois qu’en fait ça ne nous a pas déplu on est du genre fainéant 😉 .

  2. Ah, se lever dans les jambe des parent, y’a t’il meilleurs activités?
    Le plus drôle étant quand maman est en train de faire la vaisselle ou la cuisine …

    Par contre, c’est vrai que dès qu’ils se mettent debout, on aperçois les petits garçons qu’ils seront dans quelques mois ^^

  3. C’est en faisant des erreurs qu’on apprend 😉 Globalement, vous avez eu l’air d’en profiter, c’est le principal !

    Je peux dire la même chose niveau couple.

    Et enfin, ça y est, tu es à l’âge des grands bébés ! Avec Choupie ça commence à faire longtemps, qu’elle est plus bambin que nourrisson, et ça me fait toujours un peu bizarre 😉

    1. C’est cool, on traite nos crises conjugales en même temps et de la même façon 😉 . Et sinon oui on en a quand même vraiment profité !!

  4. Rraaaa ces vacances pour voir le plus de monde possible…ça me rappelle quelquechose de pas très reposant. Nous ausqi on a fait quelques erreurs pour nos premières vacances avec bébé…mais j’en parlerai bientôt ^^

    WILKOMMEN « BACK »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *