Un bébé un peu tordu

Un bébé un peu tordu

Lorsque je lis des récits de naissance, il y a un mot qui revient souvent, un mot que j’ai déjà lu aussi sur certains faire-part de naissance, c’est le mot « parfait ». Les jeunes parents s’extasient ainsi devant la perfection de leur nouveau-né. Mon bébé à moi, je vais vous faire une confidence, il n’était pas vraiment parfait à la sortie. Il était même un peu tordu. Je vous rassure, ça ne m’a pas empêché de l’aimer dès la première seconde comme la plus grande merveille de mon monde.

Un peu tordu, qu’est ce que j’entends par là ? Vous vous souvenez que j’étais alitée à la fin de la grossesse, et que Pierre est né un tout petit peu trop tôt, à 36 SA et des poussières. Je ne sais pas si ceci à un lien avec cela, certains médecins me l’ont laissé entendre, en tout cas il semblerait qu’il était vraiment à l’étroit dans mon ventre. Alors il est né avec deux petites spécificités très répandues : un torticolis congénital et un pied en dedans (metatarsus varus pour les intimes). Nous nous en sommes rendus compte très vite, pendant notre séjour à la maternité. Au début cela ne m’a pas vraiment inquiété. Et puis il a fallu prendre en charge tout ça et ça a commencé à devenir très embêtant.

Au tout début, on nous a seulement donné un petit coussin pour le faire dormir et éviter une plagiocéphalie (l’aplatissement de la tête d’un côté). Je ne sais pas si ce fut l’effet du coussin, du cododo ou du portage en écharpe une grande partie de la journée, toujours est-il que nous avons échappé à la plagiocéphalie, youpi. Mais lorsque bébé a eu trois mois, son pied et son cou étaient encore un peu tordus. La pédiatre nous a alors proposé de faire de la kiné.

Au début j’étais contente d’y aller. Je me disais que ça ferait faire un peu de sport à Pierre. Ça me rassurait aussi, de rencontrer un professionnel chaque semaine pour observer mon bébé. Il y a eu des effets positifs à cette prises en charge : j’ai su comment tenir Pierre au mieux dans mes bras, comment le placer sur le ventre, comment le stimuler etc. Mais il y avait une partie sombre à ces séances, des exercices qui faisaient hurler mon bébé. Et ça, j’ai eu beaucoup plus de mal à l’accepter. J’étais sensée répéter ces mouvements quatre fois par jour. Je faisais ceux que Pierre tolérait bien. Je n’ai presque jamais fait ceux qui le faisaient pleurer. J’ai beaucoup culpabilisé pour ça, je culpabilise parfois encore. Mais c’était au dessus de mes forces, j’avais l’impression de le torturer. Je me demande d’ailleurs comment notre kiné a sincèrement cru que j’allais le faire. Toutes les semaines, elle m’accueillait avec cette phrase : « Alors vous vous êtes bien entraînés à la maison ? ». Toutes les semaines je balbutiais en regardant le bout de mes chaussures, comme une mauvaise élève à qui on demande ses devoirs « Oui… Oui… ».

Finalement après deux mois de prise en charge par la kiné, et qui à la fin m’ont semblé interminables, la pédiatre nous a conseillé de consulter un médecin orthopédiste pour faire le point. Je m’attendais à une petite consultation facile, qui nous confirmerait que tout allait bien et rentrerait dans l’ordre spontanément. Pour le cou, c’est ce qu’il nous a annoncé en effet. Pour le pied ce fut un peu plus compliqué que cela. Il nous a conseillé de le plâtrer.

Vous n’imaginez pas mon état quand il m’a dit ca. J’ai pleuré une après midi entière. Je savais que ce n’était pas grave en soi mais je n’arrivais pas à me raisonner. J’avais beaucoup de mal à accepter cette idée pour plusieurs raisons. Après toutes ces séances de kiné que j’avais vécues comme autant de séances de torture j’avais peur que mon bébé souffre. Je pensais que le plâtre entraverait ses mouvements, qu’il ne pourrait plus jouer, plus prendre son bain. Et puis j’avais peur aussi, du regard des autres. Ce plâtre au pied, c’était rendre mon fils différent, montrer obstinément, que je l’avais un peu raté. Enfin j’avais peur pour son développement. J’imaginais déjà tous les autres enfants de son âge se retourner, attraper leurs pieds, et je me disais qu’il ne pourrait pas, qu’il prendrait du retard.

En France, le plâtrage des pieds en dedans n’est généralement pas pratiqué. En Allemagne c’est plus fréquent. Les études montrent qu’il augmente de 5% les chances de guérisons (qui sans plâtre avoisinent déjà les 90%). Nous avons longuement réfléchi avec mon mari et finalement nous avons accepté. Nous ne voulions pas prendre le risque de ne pas le faire. Si les pieds ne se redressent pas avant l’âge d’un an, il faut souvent les opérer, plus tard. Et un plâtre vaut toujours mieux qu’une opération. Nous avons pris le temps d’en discuter avec plusieurs médecins, de prendre plusieurs avis. Ils nous ont convaincu que Pierre n’en souffrirait pas. Ils nous ont aussi rassuré sur son développement. Un bébé en bonne santé se développe quoiqu’il arrive, plâtré ou pas. S’il n’arrivait pas à se retourner avec son plâtre, il le ferait plus tard, et ça ne changerait rien. Du 19 mai au 9 juin, mon petit bébé a donc porté un plâtre au pied.

Je peux le dire aujourd’hui, et peut-être que ça servira à rassurer d’autres mamans pour qui un cas similaire se présenterait, je m’étais un peu inquiétée pour rien. Pierre a continué à bouger comme avant. Il a même fait ses premiers déplacements en rampant avec plâtre ! Il n’a pas eu l’air d’en souffrir du tout au contraire, il avait vite compris qu’il pouvait faire de la musique avec ce petit pied magique et le cognait énergiquement contre tous les supports ! Pour le bain je lui mettais une petit sachet en plastique avec un élastique. Quand aux autres… Oui, j’ai répondu mille fois à mille questions : « Qu’est ce qui lui est arrivé ? « , « Qu’est ce que c’est que ça » ? Oui, j’ai un peu limité les visites pendant ces jours là. Oui, j’ai abusé de petites techniques pour le cacher (avec des habits, une couverture posée sur ses jambes, même sur Instagram, vous n’aviez rien vu, pas vrai ?). Mais on s’y fait, et finalement les gens sont toujours bienveillants.

Le plâtre a été retiré cette semaine, son pied et son cou n’ont jamais été aussi droits que maintenant ! Nous avons une visite de contrôle prévue chez le médecin orthopédiste dans six mois. D’ici là je croiserai tous mes doigts pour que tout ça reste un vilain souvenir et ne revienne surtout pas !

16 réactions au sujet de « Un bébé un peu tordu »

  1. C’est intéressant, je ne connaissais pas du tout cette technique du plâtre !
    P’tit père, j’espère que ce souvenir est loin de lui ! Et maintenant qu’il n’a plus de plâtre il va pouvoir s’amuser comme un fou avec des ballons à eau !!!

    1. Oui c’est un peu radical comme technique. Au début j’ai supplié pour avoir une attelle, technique plus répandue en France. Mais d’un autre côté j’aurais sans doute trouvé toutes les excuses du monde pour ne jamais la mettre… Alors le plâtre est sans doute plus efficace.

  2. Vu de l’extérieur, ce sont de tout petits « défauts ». Ca me rappelle l’anecdote d’une amie qui nous a dit avoir le visage tordu (pas parfaitement droit disons…) de la naissance à ses 3/4 ans car elle était à l’étroit dans le ventre de sa mère.
    Je comprends ta détresse, ton sentiment de culpabilité…mais vous avez fait les bons choix, la preuve, tout est rentré dans l’ordre. Allez, on oublie et on profite d’un bébé parfaitement parfait

    1. Bien sûr ce sont de tous petits défauts et ce n’était rien de grave 🙂 . Mais c’est vrai qu’en tant que jeune maman, on dramatise vite et comme tu le dis on se sent vite en détresse. Mais c’est fini maintenant !

  3. Bon tout d’abord évidemment que les parents trouvent leur bébé parfait alors que bien des fois quand tu regardes les photos avec du recul tu te dis « ah oui il avait cette tête? » ahah. En lisant ton article je me suis totalement reconnu dans tes mots, parce que mon fils était alors également « tordu » ! Il a eu exactement les mêmes choses que le tien : un torticolis et un pied en dedans mais je suis très surprise parce qu’on a pas du tout eu le même suivi, peut être encore une différence France-Allemagne ou alors peut être que ces deux choses étaient moins prononcées pour le mien. En gros pour le torticolis on a été chez l’osthéo. Il ne pouvait pas tourner la tête à droite du coup elle a travaillé sur son cou pendant 2 séances espacées de 2 semaines et c’était réglé. Elle nous a demandé aussi de positionner son berceau de la sorte que la fenêtre soit sur sa droite pour que ça le force à tourner la tête de ce côté puisque les bébés sont attirés par la lumière. Pour son pied l’osthéo a aussi travaillé dessus mais que ce soit elle ou à la maternité ils nous ont dit que c’était très courant et que pour remettre le pied droit il fallait passer notre doigt sur le côté extérieur de son pied ou alors se servir d’une brosse à dent pour mieux stimuler cette zone et c’était dingue ! Quand on faisait ça son pied se remettait droit! On devant faire ça aussi souvent que possible la journée et qu’au fil du temps son pied se remettrait droit et en effet en 2-3 semaines son pied était normal. bref je te dis ça pour t’expliquer notre expérience mais je répète que le mien devait avoir le pied moins en dedans que le tien et un léger torticolis ! Après le suivi médical est toujours différent selon les pays c’est bien normal. En tout cas j’aurais fait le même choix que toi si on me l’avait proposé car comme tu dis il vaut mieux faire ça maintenant que plus tard et risquer une opération! En tout cas quelle aventure j’imagine que ça n’a pas du être facile..mais le principal c’est qu’aujourd’hui tout aille bien ! (désolée pour le pavé…!)

    un torticolis congénital et un pied en dedans (metatarsus varus pour les intimes). N

    1. C’est super que tout soit rentré dans l’ordre aussi facilement pour bébé G. ! Son torticolis et son pied en dedans devaient en effet être un peu moins prononcés. Les exercices que tu décris et les autres petits trucs (placer son berceau d’un certain côté etc.) nous ont aussi été prescrits par la kiné au début, c’était la partie facile, malheureusement il y avait une partie moins facile qui le faisait pleurer. Et lorsqu’il a eu 5 mois, malgré tout ça, son pied était toujours trop tordu… Mais bon comme tu dis le principal c’est que maintenant tout aille bien. Et puis je relativise aussi beaucoup, au final ce n’était vraiment rien du tout, rien de grave en tout cas. Mais quand on est maman, le moindre petit bobo de nos bébés nous semble insurmontable !

  4. On a aussi eu un torticolis ici, et pour le coup, comme ce n’était pas visible, il y a eu un début de plagiocéphalie. Dur à accepter, quand on pense avoir en toute honnêteté le plus beau bébé du monde. Le torticolis a disparu avec de la kiné (aussi beaucoup de cris :/) et, normalement, le crâne a retrouvé progressivement sa forme normale. Après, c’est vrai que je ne me pose pas la question tous les jours, et je ne pas sûre d’arriver à le voir. J’ai une copine qui, il y a quelques mois, m’assurait que ma fille était asymétrique et disait qu’il fallait absolument faire quelque chose au plus vite pour ne pas qu’elle connaisse un destin tragique du fait de son visage tordu. Je l’aurais tuée. Je comprends que c’était dit pour aider, mais vraiment, quand si on pouvait éviter d’inquiéter les parents déjà inquiets, merci ! Breef.

    Ça nous paraît bizarre car ce ne sont pas des choses qu’on voit souvent chez des enfants d’âge scolaire ou chez les adultes, mais c’est fréquent chez les bébés, d’être un peu tordus ! Et il faut essayer de relativiser, parce que justement des enfants ou des adultes avec un crâne plat et des pieds tordus, c’est super rare… preuve que ça se guérit dans la plupart des cas 🙂

    1. Grrr les personnes qui angoissent les parents avec leurs commentaires alors qu’elles n’y connaissent rien ! Je suis sûre que s’il y avait encore un souci avec la tête de ta fille, ton pédiatre l’aurait vu. Les pédiatres me semblent désormais très attentifs à ce point.
      Tu as raison concernant le cou, on ne voit pas ça chez les adultes ou les enfants plus grands même si du coup maintenant je me surprends moi même à analyser, lorsqu’une personne me parle, si sa tête est bien droite, preuve de mon obsessions sans limite 🙂 !! Concernant les pieds en revanche j’ai déjà vu des adultes avec un pied un peu en dedans, pas toi ? L’orthopédiste nous disait qu’il s’agissait justement souvent de déformations de naissance non traitées. Mais en fait ça ne les empêche pas de vivre tout à fait normalement donc ce n’est pas non plus dramatique. Et pour ce qui est du crâne plat en fait à part si c’est vraiment très prononcé ça ne se voit de toute façon plus non plus à l’âge adulte grâce aux cheveux !
      Aller nos bébés vont filer droit maintenant 🙂 !

      1. Non, je ne vois pas souvent des gens avec les pieds tordus… mais je ne suis pas une grande observatrice ! Si ça ne me choque même pas, je suppose que ça ne se voit pas tant que ça 🙂

        (et c’est aussi ce que je lui ai répondu : que si le pédiatre ne disait rien, c’était sûrement qu’il n’y avait pas de problème) (parce que quand même, quand ils sont petits, ils le voient tout le temps, le pédiatre !)

  5. J’imagine que ça n’a pas été facile pour vous de le voir avec son plâtre ! Toutefois, vous avez sûrement pris la bonne décision car son pied semble avoir retrouvé une bonne position très rapidement ! Et lui n’en gardera aucun souvenir à part les photos ! Les bébés sont souvent un peu « tordus » à la naissance … Pierre était asymétrique au niveau du visage. Je te raconte pas ma tête quand ma sage-femme m’a sorti ça … « Mon bébé parfait est asymétrique ??? Waaaaaaaaaaaaaaas ??? » Mais c’est vrai qu’il avait une oreille plus collée d’un côté et un os qui ressortait beaucoup à cet endroit-là. Et il ne tournait la tête que d’un côté … Bref, on est allé 4 ou 5 fois chez l’ostéo et même s’il pleurait à chaque fois, tout s’est remis à sa place progressivement et après chaque rdv, on a noté une nette amélioration dans son évolution comme s’il était « débloqué ».
    Ton bébé va maintenant pouvoir profiter de l’été (si jamais il revient !!), les gambettes et les pieds à l’air 🙂

    1. Tu m’as faite rire j’imagine ta tête quand la sage-femme t’a dit ça !! Oui maintenant on va profiter…euh…de quoi ? Il fait 15 ici aujourd’hui et il pleut au secours !

      1. Pareil mais on a eu un rayon de soleil ce soir !!!! On y croit ^^
        Et pour revenir sur les bébés tordus, les mamans le sont parfois aussi : mon bassin était décalé de 5 bons cm après la grossesse !

  6. Bonjour mon fils est né aussi avec deux petits défauts son pieds métatarsus varus qui avec bon nombres de séances de kiné c’est arranger pour lui (et oui les hurlements je connais aussi le kiné nous demander de refaire les exercices pas tous mais une partie ce que je faisais même si je n’aimais pas trop ça) il ne manquer pas de place mais il avait mal positionner son pieds durant la fin de grossesse. Il est né aussi avec un hamartome sur la tempe gauche. Aux yeux de nos familles (mon conjoins et moi même) notre petit bout qui a deux ans et demi actuellement est parfait, peut importe qu’il est un croissant sur la tempe et un pieds qui rentre légèrement à l’intérieur il est et sera toujours parfait a nos yeux. Le seule réelle chose qui m’inquiète ce sont les autres enfants (pour sa tempe) j’ai peur des réactions de ce qui pourrait être dit car soyons réaliste entre eux les enfants sont souvent très méchants surtout avec ceux qui ne sont pas comme eux 🙁

    1. Bienvenue sur mon blog ! Je comprends ta crainte des moqueries, bien sûr, même s’il s’agit juste d’une petite tâche. Peut-être que tu peux essayer de te renseigner par des lectures pour savoir comment accompagner au mieux ton enfant plus tard avec cette petite différence ? Il doit bien exister des écrits là dessus. Je crois que de mon côté c’est ce qui me rassurerait. Car il existe aussi des gens qui grandissent avec une petite particularité (strabisme par exemple) et s’en sortent très bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *