A la recherche de l’Ex

A la recherche de l’Ex

Depuis que je suis en congé maternité, et je ne sais pas d’ailleurs si cela a un lien, je repense beaucoup à mon passé. Si en fait, cela doit bien avoir un lien : j’ai plus de temps pour ça. Car si mon bébé m’occupe beaucoup, il n’occupe pas toujours mes pensées. En pendant que je câline, change, berce, mes pensées, elles, divaguent.

Il n’y a sans doute pas que ça. Ma grossesse, et désormais mon rôle de maman, ont un peu altéré mon rôle de femme. Je ne me suis pas toujours trouvé très belle, et je n’ai plus eu depuis longtemps vraiment l’impression d’être séduisante. Avec mon mari, nous avons du mal à nous retrouver avec bébé qui dort dans la chambre à côté. Alors peut-être que penser à mes ex est le moyen que mon cerveau a simplement trouver pour fantasmer un peu, se réfugier dans le passé d’une Hortense belle, jeune, célibataire et séduisante.

En devenant maman aussi, j’ai l’impression d’avoir franchi un cap. Enfin j’ai la vie dont j’ai toujours rêvé avec un bon travail, un beau mari et un merveilleux bébé. Alors je me sens plus forte, plus sûre de moi, capable comme jamais de regarder dans les yeux les hommes de mon passé. Comme si je pouvais enfin leur dire : « voilà, c’est fait, j’ai réussi ».

Donc je pense à mes ex et donc j’ai commencé à les rechercher. D’un autre côté qui ne l’a pas fait, hein ? C’est tellement facile de nos jours avec Facebook, google et associés. Ca va si vite. On tapote un nom et hop c’est trouvé ! Un d’entre eux m’a bizarrement spontanément contacté pour la nouvelle année. Un petit E-mail, comme ça. Ça m’a fait plaisir, j’ai répondu poliment et depuis nous échangeons de temps en temps. Rien de très folichon cependant : cet ex représente pour moi le bon ami, celui qui m’a aidé à franchir certaines étapes importantes. Je lui en suis toujours infiniment reconnaissante, et je lui souhaite à ce titre beaucoup de bonnes choses. Mais voilà quoi, il ne me fait pas rêver.

J’ai repris contact avec un autre. Séparé, deux enfants. Nous nous sommes aussi échangés quelques messages et c’est tout. Ça m’a fait drôle, surtout de me rendre compte comme j’avais oublié. Les souvenirs s’effacent au bout d’une dizaine d’année. Mais pas beaucoup plus d’émotions cependant. Il n’a pas vraiment marqué ma vie et je ne crois pas non plus avoir marqué la sienne en fait.

Après il y a l’Ex avec un grand E. L’homme avec qui j’ai vécu deux ans avant de rencontrer mon mari actuel, celui avec qui j’ai bien cru que j’allais me marier, avoir des enfants. Et qui finalement m’a laissée tomber du jour au lendemain. Aïe aïe aïe. Avec lui pour rien au monde je ne reprendrai contact : j’ai quand même une fierté ! Et c’est sans doute un peu idiot mais quand je tape son nom, je me réjouis de voir qu’il a grossi et perdu ses cheveux. J’espère secrètement apprendre qu’il n’est pas si heureux. Au fond, je ne lui ai toujours pas pardonné.

Enfin il y a… un autre. Je l’ai connu quand j’avais 17 ans. Il en avait beaucoup plus. Nous avons vécu une relation de plusieurs mois, entrecoupée de nombreuses séparations. Je lui en ai voulu a posteriori, j’ai eu l’impression qu’il m’avait volé l’insouciance de ces années. J’ai pensé qu’il était l’adulte, qu’il aurait du savoir quand arrêter. Je l’ai rendu responsable de beaucoup d’échecs qui ont suivi. Parfois, peut-être parce que j’ai vieilli et que je m’en sens la force désormais, j’ai envie de le contacter. Mais j’aimerais mieux le voir : le téléphone, internet, j’ai peur avec tout ça que nos rapports soient biaisés. Que nous ne prenions pas la mesure du temps qui a passé et que nos visages reflètent le mieux. Je me dis que j’aimerais mettre un point final apaisé à cette histoire. Mais peut-on vraiment y arriver ? Et pour quoi faire ?

Pour commencer je crois que je vais essayer de retrouver mon mari. C’est quand même bien là le plus important, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *